Vallendusk – Fortress of Primal Grace

Pays : Indonésie
Genre : Black Metal Atmosphérique
Label : Northern Silence Productions
Date de sortie : 30 mars 2018

Les indonésiens de Vallendusk nous avaient déjà gratifié de deux solides albums de black metal atmosphérique depuis le début de la décennie et les voici de retour avec Fortress of Primal Grace. Cet album n’opère certes pas un changement radical, mais on sent quand même une évolution assez appréciable dans les compositions du groupe. Il semblerait que le groupe souhaite opérer ici un léger renouvellement tout en restant dans sa lancée et en gardant son identité. Voyons si le groupe réussit ce tour de force.

Tout est beau chez Vallendusk, à commencer par cette pochette, sobre et apaisante, représentant des montagnes embrumées et éclairées par un pâle soleil. Ces montagnes, c’est sûrement là où veut vous emmener Vallendusk avec sa musique, toujours aussi aérienne et épurée. En parlant d’épuration, le groupe a mis la barre encore plus haut que sur les albums précédents puisque la production est ici encore plus propre que d’habitude. On a donc un son riche où chaque instrument a sa place et se distingue parfaitement, le tout est très bien mixé mais on peut quand même regretter de ne pas entendre davantage la batterie, qui manque donc un peu d’agressivité. Vallendusk s’enfonce encore plus dans le black metal parfaitement accessible et facile à écouter, mais on peut se demander se le groupe serait capable de faire autre chose même si on l’y forçait.

On peut trouver l’album assez plat à la première écoute, c’est d’ailleurs ce qui m’est arrivé, mais on se rend vite compte au fil des écoutes qu’il y a un réel gain en maturité de la part du groupe. Les titres se font beaucoup plus variés et beaucoup moins répétitifs. En effet on a davantage de changements de tempo ici, le groupe laissant plus la place ici aux tempos plus lent que d’habitude, c’en est fini des longs morceaux de huit ou neuf minutes à base de tremolos sur tempo rapide. Les leads de guitares sont désormais beaucoup plus présents, aussi bien en guitare clean que saturée, on a aussi occasionnellement des riffs sonnant étrangement rock’n’roll pour du Vallendusk.

À part au niveau de la voix, qui n’est certes pas exceptionnelle mais pourtant parfaitement black metal, aucune haine ou violence ne transpire de la musique. Ce n’est pas ce que veut transmettre Vallendusk, l’essence même de cet album se compose de mélodies épiques grandiloquentes, où la guitare rythmique a un rôle moins important que sur les albums précédents mais où les leads, eux, ont une grande présence et sont d’une beauté à couper le souffle. On pourrait même croire qu’ils sont directement inspirés des entités célestes tant ils sont tous irréprochables d’un point de vue mélodique. Ces mélodies vont vous faire traverser le ciel et vous procureront une intense sensation de félicité qui dure dans le temps.

Parfois, on ressent presque des influences folk, voire médiévales, qui pourraient étonnamment rappeler un Obsequiae ou un Aorlhac. Mais la comparaison s’arrêtera là, car Vallendusk a un style qui lui est propre et qui est reconnaissable entre tous, ce qui est notable et rare dans le domaine du black atmosphérique, qui compte toute une flopée de groupes qui se ressemblent tous. D’ailleurs, il est important de noter que cet album diffère de beaucoup de groupes du genre sur plusieurs points. En effet, le groupe réussit à faire beaucoup de passages lents et de ralentissements sans que ceux-ci ne soient ennuyeux ou ne deviennent agaçants à la longue.

De plus, la basse se fait assez bien entendre et a une importance notable puisqu’elle va un peu compenser cette faiblesse de la batterie dont je vous parlais plus haut. Elle a aussi ses instants de gloire où elle aura sur de courts passages plus de présence que la guitare, allant parfois jusqu’au solo de basse sur certains breaks de batterie, et le tout sans que ces breaks ne paraissent choquants entre deux passages pleins de riffs rapides.

Ce sens du détail montre tout le travail qu’a fourni le groupe pour obtenir une telle maîtrise, ce qui lui permet de faire des morceaux aussi longs qui semblent pourtant passer bien plus vite. On pourra en revanche regretter le fait qu’il y ait si peu de chœurs au sein de l’album. Bien que ceux-ci soient rares, ils offrent un réel intérêt à chaque morceau où ils apparaissent et le groupe aurait pu donner un aspect encore plus onirique et aérien à sa musique en mettant plus de chœurs et plus de passages en chant clair.

Fortress of Primal Grace n’a sûrement pas eu un impact énorme sur la scène mais on ne peut que le conseiller à tout amateur de black metal atmosphérique qui se respecte. En ce qui concerne les amateurs de Vallendusk, il semblerait qu’il leur soit offert le meilleur album du groupe depuis ses débuts. Le travail et le dévouement du groupe paie de plus en plus, car ses compositions sont de plus en plus riches, variées et intéressantes, Vallendusk est un groupe qui gagne encore en maturité et ne se repose pas sur ses lauriers, et ceci pour notre plus grand plaisir.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *