Ascète – Les Causses s’en Gaussent

écrit par Maxime
0 commentaire

[vc_row][vc_column][vc_column_text]

Pays : France
Genre : Black Metal
Label : Indépendant
Date de sortie : 10 Juillet 2019

Un an et demi après la sortie d’un split de qualité en compagnie d’Herlequin, le duo périgordin Ascète remet le couvert avec une espèce de démo promotionnelle intitulée Les Causses s’en Gaussent, qui vise à faire la promotion du prochain album du groupe. Et Ascète sait justement se donner les moyens de faire naître une certaine impatience chez son public, car en effet, Les Causses s’en Gaussent n’annonce que du très bon pour l’avenir du duo.

Qui dit démo promotionnelle dit généralement contenu pauvre en quantité, et cette dernière sortie ne déroge malheureusement pas à la règle, avec trois titres pour un gros quart d’heure de musique sur la balance. Malgré tout, si la quantité n’est pas au rendez-vous, chacun pourra se délecter d’au moins deux excellents titres, si toutefois on laisse l’interlude un poil dispensable de côté. La promo s’ouvre donc sur “Les Causses s’en Gaussent – Souvenances de 1594”, qui entend parler de la jacquerie des croquants de la fin du XVIème siècle, qui s’est justement répandue dans le Périgord à partir de 1594.

Ce premier titre propose un dépaysement assez réussi à l’aide d’un black metal rapide et très incisif, çà et là soutenu par des chants féminins haut perchés dont la pertinence ne saute pas aux yeux immédiatement, mais dont on s’accommode avant de trouver le choix intéressant. Ce black metal sent la terre sans se montrer trop rampant, il conserve une énergie et un tranchant du plus bel effet, conférés en grande partie par le son de guitare et la qualité des riffs. Passé l’interlude, on a également droit à une seconde version de “Fleuri de Lys Blancs”, titre paru pour la première fois sur l’EP éponyme.

Ascète est un habitué de la chose, puisque le split réalisé avec Herlequin contenait lui aussi une seconde version d’un titre paru sur l’EP en question, à savoir “Grisâtres Dégorgeoirs”. Certains y voient un recyclage un peu facile, je préfère y voir l’opportunité de profiter à nouveau d’un excellent titre, puisque c’est le cas de “Fleuri de Lys Blancs”, riche d’une mélancolie très bien exploitée et de riffs déchirants.

Enfin, ayons malgré tout quelques mots pour l’édition cassette de la démo promotionnelle, qui a été tirée à vingt-quatre malheureux exemplaires. Oui, il s’agit d’une promo. Non, Ascète n’a jamais eu pour objectif de vendre le plus de copies possible de sa musique. Mais Ascète est un groupe suivi et très apprécié par la communauté black metal, et pour une sortie relayée en masse sur les réseaux sociaux et sur YouTube, principalement par le groupe lui-même, on ne peut s’empêcher de trouver la manoeuvre très surprenante.

Les Causses s’en Gaussent fait donc office d’excellente mise en bouche avant la sortie de l’album d’Ascète, qui sera d’ailleurs le premier album longue-durée de la discographie du groupe. Même si peu d’adeptes pourront profiter de la sortie physique, l’apéritif est de qualité, place maintenant à quelque chose de plus consistant…[/vc_column_text][/vc_column][/vc_row][vc_row][vc_column][vc_empty_space][/vc_column][/vc_row][vc_row][vc_column][vc_video link= »https://www.youtube.com/watch?v=vP1WtTM5FLI » align= »center »][/vc_column][/vc_row]

Laisser un commentaire