Manilla Road – Fall of Summer 2016

Les premiers rangs se garnissent à l’avance pour accueillir Manilla Road sur la scène Sanctuary. Il faut dire que les Américains ne se produisent que très rarement par chez nous (ils effectueront une deuxième date en France sur cette tournée au Pyrenean Warriors Open Air en compagnie d’ADX), leurs prestations prenant donc rapidement des allures d’événements.

C’est donc sous une chaleur toujours écrasante que le groupe monte sur scène, bien décidé à en découdre. La joie du quartet de se trouver là est palpable et le public le lui rien bien. Quel bonheur de voir les musiciens plaisanter entre eux, entre les morceaux (le très bon batteur allemand Neudi en prend pour son grade) ou bien ou bien de voir Bryan « Hellroadie » (chant) photographier et filmer le public afin d’immortaliser ce bon moment passé au Fall Of Summer. Mark « The Shark » Shelton (guitare) et Bryan se partagent parfois le micro et on ne pourra s’empêcher d’être surpris en constatant la ressemblance de leurs deux voix. Il faut dire que Mark Shelton était, dans les années 80, le chanteur du groupe (qui était alors un trio) mais qu’il se concentre désormais principalement sur la guitare. La setlist fait évidemment la part belle aux albums Crystal Logic, The Open Gates et The Deluge dont le groupe fête les 30 ans cette année. La musique épique et complexe du combo pourrait parfois prêter à sourire, mais il faut avouer que dans ce contexte les « Witches Brew » ou autres « Heavy Metal To The World » font mouche et assurent à Manilla Road un succès de foule insoupçonné au sein d’une affiche à dominance extrême. On ne pourra au final que regretter que le son manquait un peu de clarté. Une très bonne surprise aux allures de véritable tour de force.

0 Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *