Actualités

Merrimack – Fall of Summer 2016

Merrimack fut, vendredi, en début d’après-midi, le premier groupe de black d’une longue lignée à se produire durant le festival. Sa prestation était, pour ainsi dire, très attendue par les adeptes de la branche la plus noire du metal. Ces dernières années, force est de constater que le line-up du groupe a considérablement changé, si bien que le guitariste Perversifier est finalement le dernier membre originel de Merrimack à garnir les rangs de la formation francilienne. Ces changements n’ont heureusement pas affecté la dimension transcendantale de la musique du groupe, qui demeure inchangée, et qui saura satisfaire les festivaliers qui attendent avec impatience les premières grosses émotions de ce Fall of Summer 2016.

20160902_1516221
Nous ne pouvons effectivement pas enlever à Merrimack l’aspect si complexe de sa musique, qui prend aux tripes et fait voyager à travers de nombreuses images aux caractéristiques glauques ou sombre. Seulement voilà, le fait de jouer en début d’après-midi est préjudiciable dans la mesure où il enlève au groupe une bonne partie de son esthétique visuelle, qui va de paire avec, avouons-le, sa musique. Quoi qu’il en soit, le public est présent en grand nombre pour assister à la prestation des musiciens franciliens, et ces derniers tiennent sans doute à faire tout ce qui est en leur pouvoir pour rendre le show très appréciable malgré le contexte.

Nous sommes au moins rassurés vis à vis d’une chose, le jeu de scène de Vestal n’a pas changé. Animant habituellement à lui seul la scène de Merrimack, sa prestation durant le Fall of Summer ne déroge heureusement pas à la règle. Inutile de vous ressortir tout le champ lexical propre à la malsanité et à la malfaisance, son show parle pour lui-même. Grâce à une gestuelle faisant état d’une prétendue possession et en arborant de belles et nombreuses scarifications, Vestal a animé la concert de Merrimack de fort belle manière, et nous ne pouvons de toute manière pas passer à côté de cet aspect résolument maléfique qui étoffait à merveille la musique des franciliens.

À côté de cela, pas grand chose à signaler. Les musiciens de Merrimack ne feront de toute manière jamais partie de ceux qui enflamment le public et font se soulever les foules grâce à un jeu de scène aussi sulfureux qu’exubérant. L’intérêt de leur prestation réside dans la musique et dans l’atmosphère nauséabonde qui en résulte. Il s’agit évidemment d’un aspect qui est grandement diminué par la chaleur et par la lumière du jour, qui ont presque tué la musique de Merrimack, mais saluons tout de même le travail abattu par le quintette, qui a fait le nécessaire pour procurer beaucoup d’émotion au public.

20160902_1450571
Nous avons également apprécié le fait que le groupe interprète « Ultimate Antichrist » à la fin de sa prestation. Non contents de voir Massacra Tribute sur scène après eux, les membres de Merrimack ont eux aussi voulu rendre un hommage personnel au groupe français. Un excellent titre pour couronner une prestation très réussie, mais dont le terme est malgré tout animée par une pointe de frustration vis à vis de l’heure à laquelle le groupe s’est produit sur scène. Dommage.

About Maxime (261 Articles)
Fondateur / Rédacteur chef - maxime.deruy@gmx.fr

1 Trackback / Pingback

  1. Fall of Summer 2016 – Bilan – Heiðnir Webzine

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :