Actualités

Revenge – Fall of Summer 2016

Il s’agissait de l’un des groupes les plus attendus de ce Fall of Summer 2016. Le genre de groupe qui, présent sur une affiche, amène nombre de spectateurs à lui seul. Nous voulons bien évidemment parler de Revenge, le groupe de black death canadien fait effectivement partie des têtes d’affiche de cette troisième édition du Fall of Summer, et il ne fallait pas être expert en la matière pour prévoir un déferlement infernal d’insanités sur le public de la scène Sanctuary.

N’en déplaise aux talentueux suisses de Samael, il m’était obligatoire de quitter plus tôt que prévu le public rassemblé devant leur scène pour prétendre à une place devant la grille en vue de la prestation de Revenge. Le show de la formation de black était plus que réussi, bien entendu, mais je me devais d’être présent au plus proche de la scène de Revenge afin de m’imprégner du spectacle proposé par les canadiens et de le vivre de la façon la plus conforme à l’esprit de leur musique. Et pourtant. Je pense qu’il s’agirait d’un doux euphémisme je venais à affirmer que la prestation de Revenge s’apparentait à une douloureuse et outrageuse défloraison, et ce, peu importe la position du spectateur vis à vis de la scène. Tout Torcy a sans doute été envahi par une telle vague de rage et de violence.

J’aime autant vous en faire part de suite, il m’est impossible de dégager la setlist qui fut utilisée durant le show des canadiens, tout comme il m’est difficile, à posteriori, de distinguer ne serait-ce que la moitié des titres qui furent joués. Car le spectacle proposé par Revenge va de toute manière bien au delà de ce genre de futilité. Imaginez un troupeau de buffles, enragés et animés par une folle frénésie, vous piétinant, et vous obtenez, à peu de choses près, un quart des sensations éprouvées par nos pauvres organismes durant le massacre en bonne et due forme que fut la prestation de Revenge.

En laissant les métaphores et hyperboles de côté, plusieurs facteurs ont rendu unique le show des canadiens. En premier lieu, un son parfait (bien que strident et violent à souhait) et un jeu de lumière qui aurait rendu épileptique un aveugle ont bien évidemment contribué à la réussite du concert. Mais c’est surtout le jeu des musiciens qui fit soulever, et même bien plus encore, les foules. Nous savons les canadiens plutôt sectaires, inutile, donc, de les imaginer communier de fort belle manière avec leur public ou même haranguer les spectateurs, mais ils n’avaient de toute manière nul besoin d’en arriver là pour créer une implacable transe au sein du pit et plus loin encore.

14285222_762083410598220_1586169691_o
La prestation est arrivée à son terme en un éclair. Un éclair animé tantôt par une rage sulfureuse, tantôt par une impétueuse exaltation, mais jamais exempt d’une véhémence et d’une virulence dont seule la musique de Revenge a le secret. L’ambiance fut également pour le moins agitée au sein de la fosse, où plusieurs festivaliers particulièrement jouasses ont découvert leurs visages respectifs maculés de sang à l’issue du concert. La douleur ? Une broutille. Après tout, n’est-ce pas, selon certains points de vue, la marque d’une prestation réussie ? Revenge a frappé un énorme coup avec sa prestation, qui restera, de toute manière, la plus violente de ce week-end, et qui fera office de grosse claque pour tous les festivaliers présents.

Merci à Aurélia pour la photographie.

About Maxime (255 Articles)
Fondateur / Rédacteur chef - maxime.deruy@gmx.fr

1 Trackback / Pingback

  1. Fall of Summer 2016 – Bilan – Heiðnir Webzine

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :