Actualités

Drudkh / Grift – Зраджені Cонцем / Hägringar

Pays : Ukraine / Suède
Genre : Black Metal Atmosphérique
Label : Nordvis Produktion / Season of Mist
Date de sortie : 16 Septembre 2016

Voici venir une prochaine sortie fort intéressante chez les labels Nordvis et Season of Mist. Les ukrainiens de Drudkh et le musicien suédois Erik Gärdefors, unique membre de Grift, ont mis leur travail en commun pour nous offrir un album split nommé Зраджені Cонцем / Hägringar. Ce dernier sortira dans les bacs le 16 septembre prochain, et quelque chose nous dit que son acquisition vaudra particulièrement le détour. Si la qualité des artistes en présence n’est évidemment plus à prouver, nous nous attacherons en revanche à nous pencher sur la complémentarité dont font preuve, ou non, les auteurs de cette potentielle perle musicale.

Drudkh Grift split
Pour ceux qui ne souhaitent pas demeurer davantage dans l’ignorance, Зраджені Cонцем signifie Trahi Par Le Soleil dans cette belle langue qu’est l’ukrainien. Il m’a semblé primordial de conserver le nom initial de cette partie de la nomination du split pour honorer le choix du groupe originaire de Kharkov. Nous voici donc face à une oeuvre bicéphale née des réflexions musicales du quatuor ukrainien Drudkh et du projet solo Grift. En premier lieu, il n’est sans doute pas surprenant de voir ces deux projets collaborer pour donner naissance à ce genre de production. Même si Drudkh et Grift évoluent dans des registres musicaux un tantinet différents, leurs styles respectifs sont loin d’être incompatibles. Inutile de vous le cacher plus longtemps, vous pouvez avouer avoir eu l’eau à la bouche en apprenant la sortie du split. Pour les ukrainiens, il s’agit déjà du deuxième split de l’année, après la sortie de Той, хто говорить з імлою / Pyre Era, Black, réalisé en compagnie des norvégiens de Hades Almighty. Espérons, cette fois, quelque chose de plus réussi.

Oui, ce split était très attendu par les adeptes de la musique habituellement proposée par les deux projets, mais peut-être avez-vous ressenti une pointe de déception au moment d’apprendre que vous ne seriez gratifiés que de quatre titres seulement. Pas d’inquiétude, même si l’album vous semblera un peu court, il est suffisamment riche et complet pour satisfaire vos oreilles impatientes. Il démarre ainsi tambours battants sur les deux titres du groupe ukrainien, qui ouvrent Зраджені сонцем de fort belle manière à l’aide de l’atmosphère propre à Drudkh. Constatons ainsi la présence de la magie toujours aussi prenante qui résulte de l’alchimie de tous les éléments musicaux utilisés par les ukrainiens. Ces derniers jouent finalement une musique assez accessible, mais qui ne tombe jamais dans la facilité. Il est toujours drolatique de voir l’effet que la musique de Drudkh peut avoir sur nous alors que le rythme ne varie que très peu et que les sonorités sont parfois un peu simplistes. Nous ne pouvons, à ce titre, que saluer la performance du quatuor ukrainien, qui prend sans cesse un malin plaisir à jouer avec nos sens et nos émotions.

Viennent alors les deux titres du prodige suédois Erik Gärdefors, composés pour la partie du split nommée Hägringar, qui signifie Mirages selon le vocabulaire de la langue de Gustav Vasa. Il faut avouer que cette dénomination introduit plutôt bien le travail de Grift, tant sa dimension contemplative est marquante. Nous avions déjà été subjugués, il y a un an, par le tout premier album du projet solo. Grâce à Syner, le musicien suédois dévoilait déjà au grand jour l’étendue de son immense talent. Entre passages acoustiques apaisants et séquences déchirantes à souhait, le brave Erik se plaît beaucoup à nous balader d’un sentiment à un autre. Grift tend davantage vers les influences folk que post black, et ce n’est pas plus mal lorsque l’on sait à quelle point cette musique peut se montrer stéréotypée. « Källan » et « Cirkeln » sont finalement les deux titres qui semblent les plus travaillés sur l’album split, n’en déplaise au ukrainiens. Le fait de terminer l’écoute de Зраджені Cонцем / Hägringar sur le travail de Grift offre une touche de romantisme et de réflexion aux auditeurs, qui se surprendront ainsi à se perdre au cœur de leurs émotions. Du grand art de la part de l’artiste suédois.

Ayons également un mot pour l’artwork de l’album, qui se révèle être tiré d’un oeuvre de l’artiste finlandais suédophone Magnus Enckell. Force est de constater que cette peinture se prête particulièrement bien à l’illustration de musiques telles que celles proposées par Drudkh et Grift. Entre solitude, immensité et mélancolie, elle reflète plutôt bien les différentes émotions et valeurs exposées au sein de Зраджені Cонцем / Hägringar, comme pour clore l’admiration de cet album sur une note on ne peut plus flatteuse.

Inutile de disserter plus longtemps sur la question, Drudkh et Grift ont su mettre leurs admirables compétences en commun pour mettre au monde un album split des plus réussis. N’espérez pas y trouver de renouveau quant à la musique habituellement proposée par les deux projets, faites simplement connaissance avec Зраджені Cонцем / Hägringar en vous laissant submerger par les différentes et évidentes subtilités qui composent l’album. Une collaboration somme toute fructueuse, et que l’on aimerait beaucoup redécouvrir à l’avenir.

 

About Maxime (321 Articles)
Fondateur / Rédacteur chef - maxime.deruy@gmx.fr

1 Trackback / Pingback

  1. Grift – Arvet – Heiðnir Webzine

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :