Actualités

Le folk metal au delà du Vieux Continent

Si nous en venions à demander à un amateur de metal lambda de nous faire connaître ses références en matière de folk metal, il y a de grandes chances qu’un groupe irlandais, allemand ou finlandais soit cité. Le genre est en effet majoritairement représenté en Europe. Qu’en est-il du reste du monde ? Nous passerons donc ici en revue les différents groupes de folk metal, ou aux influences folk plutôt prononcées, des différents continents qui étoffent le globe terrestre.

Bien évidemment, cet article n’a pas vocation à être une liste exhaustive sur le sujet, il s’agit simplement de faire découvrir quelques groupes de folk metal d’horizons différents. Des dizaines de groupes ont été éludés au profit d’autres lors de l’écriture de cet article, pour ne pas tomber dans la rédaction d’une simple liste.

L’Amérique du Nord compte quelques groupes puisant leur inspiration dans la riche culture amérindienne. Parmi les plus connus, nous pouvons citer Nechochwen, qui mêle du black à son folk metal de manière très efficace, ou encore les canadiens de Gyibaaw, même si la patte folk est ici moins perceptible. Ces groupes sont cependant assez underground, le folk metal étant moins populaire en Amérique du Nord qu’il ne l’est en Europe.

Car c’est bien en Amérique latine que l’on trouve le plus de groupes inspirés par la culture amérindienne. Du groupe de power folk brésilien Tierramystica au groupe de death folk mexicain Amocualli, dont les paroles sont rédigées en nahuatl, langue d’origine aztèque, dans un souci d’authenticité tout à fait louable. Le folk metal américain présente ainsi une large diversité.

En Afrique, le folk metal semble assez peu représenté. De plus, à l’image de la scène metal africaine en général, il se montre assez underground. Pourtant, impossible de ne pas citer Myrath, groupe tunisien dont la popularité croît d’année en année, et dont les membres ajoutent des touches folk oriental à son power metal progressif des plus efficaces. Dans la même veine, nous pouvons citer Dark Delirium, groupe marocain dont la musique se situe au sein d’un registre davantage progressif que power. Notons aussi Hatefield, groupe égyptien qui mêle, de manière assez originale, du folk à du metal industriel. Le folk metal africain semble donc finalement assez centré sur le Maghreb.

Au contraire de l’Afrique, l’Asie est bien plus prolifique en la matière, à commencer par le Moyen Orient, berceau du metal oriental, que l’on pourrait qualifier, à la manière du metal celtique, de sous-genre du folk metal. Les groupes israéliens Orphaned Land et Melechesh sont aujourd’hui des poids lourds de la scène metal internationale. Moins connu, citons Amaseffer, groupe israélien de folk progressif, ou encore Al-Namrood groupe saoudien largement reconnu qui mêle du folk à un black metal très efficace.

Impossible de parler de folk metal asiatique sans évoquer le groupe chinois Tengger Calvary. Bien que relativement jeune, le groupe ne cesse de gagner en popularité d’année en année, grâce à son style et son identité unique, le groupe incorporant le chant traditionnel et les influences mongoles à sa musique. La Chine est de manière générale assez prolifique en matière de folk metal, citons par exemple Armor Force et son black symphonique mêlé à du folk, mais aussi Tang Dynasty, qui est parfois considéré comme le premier groupe de metal chinois, ou Black Kirin, groupe de melodeath folk assez inspiré par les suisses d’Eluveitie. La Corée a aussi droit à quelques groupes de folk, comme Gostwind, et son côté groove rafraîchissant. Au Japon, nous pouvons trouver Wagakki Band, groupe ayant déjà une certaine popularité, qui mêle une ambiance folk à un son rappelant la J-pop. Cela ne plaît évidemment pas à tout le monde, mais le résultat est plutôt intéressant.

En revanche, il est difficile de trouver des groupes folks venant d’Océanie qui jouent une musique inspirée des folklores locaux. La plupart des groupes de folk viennent en effet d’Australie et de Nouvelle Zélande, et joue à ce titre un folk metal très inspiré par celui provenant du Vieux Continent.

Ainsi, nous pouvons observer que, mise à part l’exception notable de l’Asie, le folk metal reste encore assez centré sur  l’Europe. Mais des groupes tels que Myrath et Tengger Calvary prouvent qu’il est encore possible d’innover dans cette branche du metal. Sont-ils les annonciateurs d’une nouvelle vague de folk metal ? Leur popularité et leur qualité toujours croissantes laissent, en tout cas, un bon espoir quant à l’avenir du genre.

Retrouvez ci-dessous quelques conseils d’écoute pour approfondir l’article.

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :