Actualités

Martröð – Transmutation of Wounds

Pays : International
Genre : Black Metal
Label : Terratur Possessions
Date de sortie : 15 Septembre 2016

Fondé en 2014, le groupe Martröð fait déjà office de groupe incontournable de la scène black par la qualité de son line-up. En effet, nous attendions tous avec une impatience non dissimulable et non dissimulée la toute première sortie de la formation internationale. Même si nous avons pu jouir des bienfaits du streaming en marge de la sortie de Transmutation of Wounds, l’attente paraissait interminable pour ceux souhaitant acquérir une copie de l’EP. C’est désormais chose faite, ce dernier est sorti à la fin du mois de septembre, et nous avons enfin pu plonger dans l’univers novateur et énigmatique proposé par Martröð.

a3155559514_16
En mettant en avant la qualité manifeste du line-up de Martröð, nous faisons évidemment référence au CV titanesque de chacun de ses membres. De DG (Misþyrming, Naðra) à Wrest (Leviathan), en passant évidemment par Thorns (Darvaza, Blut Aus Nord), HV Lyngdal (Wormlust), AP (Krieg, Chaos Moon) et MkM (Antaeus), la rutilante liste des membres de Martröð nous éblouit de la plus belle des manières. Avec un line-up aussi riche et aux influences aussi variées, la musique du groupe international se devait de faire preuve d’une opulence et d’une majesté convenables. Rassurez-vous, même si Transmutation of Wounds est relativement court, cette pauvreté ne concerne heureusement que la quantité.

Avouons-le, même s’il est vrai que les membres de Martröð, comme nous venons de le voir, font en général déjà partie de plusieurs projets ou groupes, nous avons ressenti une pointe de déception au moment d’apprendre que l’EP ne serait composé que de deux titres dont la durée totale ne dépasserait que de peu le quart d’heure de musique. Fort judicieusement, la qualité de la musique produite fait très rapidement oublier cette frustration. Le terme martröð signifiant cauchemar en islandais, il ne fallait pas s’attendre à une atmosphère légère et propice à la mélodie à l’entame de Transmutation of Wounds. C’est même, évidemment, tout le contraire. L’ambiance développée sur le premier EP du groupe est angoissante et oppressante au possible. Il ne s’agit pas là de l’oppression habituelle qui résulte d’instrumentations lourdes, il s’agit plutôt d’une forme d’oppression qui découle du poids exercé par l’énergie mystique et exaltée présente dans la musique de Martröð.

Même si Thorns ne compose pas réellement pour Blut Aus Nord, nous ne pouvons nous empêcher de distinguer des touches propres au groupe français dans la musique et dans l’atmosphère de Martröð. À ce titre, il est évident que cette dernière se classe dans un registre assez proche du genre d’avant garde. L’aspect libre et très profond des sonorités exposées contribue évidemment à faire de Transmutation of Wounds un album obscur et insondable. Ceci étant dit, il est tout de suite plus compréhensible pour nous d’appréhender le fait que le groupe ait choisi un format léger pour sa première sortie. Si les membres de Martröð avaient choisi de produire un album en bonne et due forme dès leurs débuts, cette perspective aurait très bien pu se montrer un peu trop stochastique pour être cohérente.

La musique du groupe international conviendra donc à n’importe quel adepte de musique noire et occulte. Les deux titres se valent tout à fait en terme de qualité et retranscrivent à la perfection l’idée que l’on peut avoir du sibyllin monde onirique. Le choix de la langue islandaise en ce qui concerne le nom du groupe, international, rappelons-le, et le nom des titres est plutôt rationnel. Cela ajoute un côté sombre et impénétrable, si toutefois c’était nécessaire, à la musique du groupe. Laissez-vous guider par le voyage cauchemardesque proposé par Martröð et laissez-vous pénétrer par les lugubres et édifiantes émotions émanant de Transmutation of Wounds, vous n’en ressortirez assurément pas indemnes.

Bienvenue au coeur de votre hantise. Dès sa première et très attendue sortie, Martröð cristallise vos pires obsessions pour vous offrir un périple que vous n’êtes pas prêts d’oublier. Durant l’écoute de Transmutation of Wounds, vous serez propulsés au coeur d’un univers d’anticipation où la peur prend forme et où l’épouvante se servira de ses mains glaciales pour exercer son emprise sur vous. Le premier EP de Martröð fait déjà preuve d’une maturité impressionnante alors que la collaboration de ses différents membres ne fait que commencer. Inutile de vous faire part de notre enthousiasme quant à la suite des hostilités.

About Maxime (321 Articles)
Fondateur / Rédacteur chef - maxime.deruy@gmx.fr

1 Comment on Martröð – Transmutation of Wounds

  1. Je suis avec grande attention les projets dans lesquels MKM est impliqué, mais j’avoue ne pas réussir à rentrer dans ce groupe… Dommage

    J'aime

1 Trackback / Pingback

  1. Liber Null – I, The Serpent – Heiðnir Webzine

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :