Actualités

Marduk – Heaven Shall Burn… When We Are Gathered

Pays : Suède
Genre : Black Metal
Label : Osmose Productions
Date de sortie : 14 Juin 1996

Marduk est infatigable. Depuis 1990, le groupe enchaîne les albums et les tournées à un rythme très élevé, tout en maintenant un niveau de production et de scène conséquent. On a donc affaire à des vétérans surentraînés, des convaincus, des blackeux des origines toujours empreints de cette furie et de cette haine qui a marqué le début du black scandinave. Heaven Shall Burn… When We Are Gathered en est le virulent témoignage.

1722

Quand on pense à Marduk, beaucoup voient instantanément dans leur tête la pochette du fameux Panzer Division Marduk, accompagnée en fond sonore par l’assaut auditif ultraviolent que représente cet album d’une demi-heure. Seulement, et si Marduk est aujourd’hui plus reconnu pour ses albums post Panzer Division Marduk, le groupe avait déjà accouché de plusieurs albums de qualité avant cela, plus directs et accrocheurs. Assez loin donc du Marduk actuel, qui, s’il ne renonce pas totalement aux assauts furieux se concentre désormais plus sur des morceaux sombres et dégageant une atmosphère désolée et haineuse. Pas de problème avec ça, d’autant plus qu’ils le font bien ! Seulement, le Marduk d’après Panzer Division Marduk ne me parle plus, et l’arrivée de Mortuus (Funeral Mist) n’a rien arrangé. Je vous parle donc aujourd’hui de Heaven Shall Burn… When We Are Gathered, sorti en 1996.

D’emblée, l’assaut est lancé après une courte introduction sur « Beyond the Grace of God ». Riff rapide et tranchant sur fond de blast, le thème est clair dès le début ! Marduk veut la guerre, et pas n’importe laquelle, celle qui s’adresse aux Cieux. La suite ne se fait pas attendre, avec le riff d’ouverture très vindicatif de « Infernal Eternal ». Si le premier morceau s’était permis un long ralentissement pour installer son ambiance hostile en milieu de parcours, cette deuxième chanson ne fait aucun quartier. Blast presque constant, voix complètement déclamatoire, et mélodies assassines (celle à 1:23 donne vraiment l’impression de se retrouver sur un champ de bataille).

Car si Marduk a été connu à une époque pour être le groupe de musique le plus violent du monde, il ne fallait pas pour autant oublier que le groupe asseyait ce titre (pas vraiment véridique à vrai dire) sur des mélodies véritablement guerrières et hostiles assez travaillées, et non sur du matraquage décérébré. Même sur la géniale « Christraping Black Metal » présente sur Panzer Division Marduk, qui est sans doute une des pistes les plus violentes de Marduk, l’ensemble reste extrêmement mélodique. On retrouve cet aspect quatre ans plus tôt sur ce Heaven Shall Burn… When We Are Gathered. « Glorification of The Black God » se fait moins rapide, mais plus écrasante et massive, plus froide et résolue aussi. C’est la force de cet album, on ressent vraiment les différents états d’esprits que peut connaitre le combattant acquis à la cause pour laquelle il se bat : furie, haine froide, détermination implacable, sentiment de puissance.

Si l’album ne contenait que des pistes comme les trois premières, il serait à peu près parfait. Seulement, l’album prend un sérieux coup sur « Darkness It Shall Be », très répétitive, aux riffs moins inspirés, plate et vite lassante. Ce faux pas est heureusement vite rattrapé sur la glorieuse « The Black Tormentor of Satan », avec son riff impérial inoubliable. Une des meilleures pistes de l’album, qui annonce déjà la victoire finale avec des riffs assez triomphants et dominateurs.

L’album se poursuit avec « Dracul Va Domni Din Nou In Transilvania », piste lente ressemblant à une marche guerrière ; les troupes Marduk dominent le champ de bataille après avoir tout laissé en cendres. Enfin, « Legion » clôt l’album de façon très violente et hostile, se terminant par un ralentissement ravageur. Après avoir vaincu et écrasé, Marduk massacre ses prisonniers pour que rien ne puisse renaître. L’album entier, vous l’aurez compris, est extrêmement guerrier et vindicatif, souvent galvanisant et toujours haineux. Le genre d’album qui fait se sentir invincible et qui vous ferait déclarer la guerre à n’importe qui pour n’importe quoi. N’importe quel prétexte suffirait, puisque la guerre est la finalité. À l’image de cette créature sur l’artwork, ayant dévasté avec ses semblables une énième forteresse terrestre et levant maintenant les yeux vers les Cieux comme le dernier champ de bataille restant, le seul qui soit encore digne de lui, sûr qu’il est de sa puissance et de sa force.

Heaven Shall Burn… When We Are Gathered est une déclaration de guerre totale et globale. Il vous fait devenir, l’espace de 35 minutes, cette créature entièrement dédiée à la guerre. Choisissez l’adversaire que vous voulez, rassemblez vos troupes, mettez leur cet album en fond sonore et jetez-les sur votre ennemi ; la victoire vous appartiendra d’office. De toute façon qu’importe de vaincre ou de gagner, ce n’est que la guerre que vous voulez.

About dantefever (125 Articles)
Salut vous

1 Comment on Marduk – Heaven Shall Burn… When We Are Gathered

  1. Je suis globalement d’accord avec la chronique. Il y a de très bons titres mais les compos sont moins bonnes que sur Opus Nocturne, leur chef d’oeuvre absolu. Le son Abyss est aussi très générique pour l’époque même si aujourd’hui il a un fumet de nostalgie avec ses aigus ultra présents mais un peu plats. Perso, je regrettais déjà la production du Unisound studio qui utilisait plus la reverb et les couches de guitare pour obtenir un son plus grandiose et mystique. En résumé, c’est le dernier bon album de Marduk, les deux meilleurs étant Those of the unlight et le génial opus nocturne. Le chanteur était aussi bien plus original que legion qui gueule comme un damné mais n’a pas la folie haineuse d’Af grav. Avec la fermeture du Unisound studio, la scène Black suédoise est morte un an après ce disque qui aurait mérité une fois de plus les mains expertes de Dan Swano.

    J'aime

1 Trackback / Pingback

  1. Agenda – Throne Fest 2017 – Heiðnir Webzine

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :