Actualités

Black Funeral – Ankou And The Death Fire

Pays : USA
Genre : Black Metal
Label : Dark Adversary Production
Date de sortie : 9 Septembre 2016

Le black metal américain a quelques grands noms, on pense par exemple à Leviathan ou Wolves In The Throne Room. Plus récemment, des groupes typés post black ont aussi marqués l’actualité musicale du pays, comme les fameux Deafheaven ou Krallice. Mais avant tous ces groupes, il y avait Black Funeral.

a2927906055_10

Le groupe se forme en 1993 à Houston, et était un one man band jusqu’à l’année dernier, date à laquelle Azgorh Drakenhof, du groupe australien Drowning the Light, s’est joint à Baron Drakkonian Abaddon pour composer cet Ankou And The Death Fire. Le groupe nous livre ici le neuvième album de la formation, avec un titre et une pochette faisant référence au folklore celtique, que nous connaissons bien. Pour autant, va-t-on se voir servir un black metal proche de Belenos, qui officie dans une musique inspirée du même folklore ?

Et bien pas du tout. La musique de Black Funeral n’a même rien à voir avec celle du groupe de Loïc Cellier. On y retrouve un certain côté épique, mais c’est bien tout ce qui pourrait les rapprocher. Très loin du pagan, on a affaire ici à un black metal plus obscur, plus lo-fi et plus cryptique. Ritualiste même. L’album se décline en neuf pistes pour une durée de 46 minutes. Toutes sont noyées dans une production très nébuleuse, comme si le son vous parvenait à travers un mur d’eau, ou plutôt comme si vous perceviez les émanations sonores des rituels auxquels se livre Baron Drakkonian Abaddon durant son processus de composition. On a réellement l’impression d’entendre un son venu de sous la terre, atténué par l’épaisse mousse végétale humide qui couvrirait les murs de la crypte naturelle d’où proviendrait la musique.

La musique se permet des passages assez ambiants, genre musical qu’apprécie beaucoup Baron Drakkonian Abaddon et auquel il s’est d’ailleurs déjà essayé. La composition est assez classique en soi, les riffs en trémolos s’enchaînent soutenus par des blasts très étouffés, avec une réelle originalité cependant au niveau des mélodies, qui, si elles n’ont rien d’avant-gardiste, sont vraiment fouillées. Assez, en tout cas, pour se démarquer des poncifs du genre.

Sans avoir un aspect pagan donc, l’album dégage néanmoins quelque chose d’assez proche de la nature, d’assez chtonien. S’il fallait faire une comparaison, Belenos déjà cité dans cette chronique serait l’évocation des falaises bretonnes et des vastes landes ponctuées de menhirs de l’Armorique ou du Finistère. Black Funeral s’exprime plutôt du fond d’une forêt décrépite et oubliée, lourde d’humidité et à l’atmosphère chargée et presque suffocante. Une ambiance retranscrite avec talent, et qui hypnotise assez facilement l’auditeur.

Le seul défaut de l’album pourrait peut-être être la difficulté à distinguer les pistes entre elles. La composition n’utilise finalement qu’assez peu d’éléments, basant chaque chanson sur trois ou quatre riffs maximum, entrecoupés de passages ambiants. De plus, il n’y a pas vraiment d’interruption entre les titres. Ce pourrait être un défaut dans la mesure où une légère prise de risque sur quelques titres aurait pu être appréciable, mais dans le même temps, il faut souligner que l’album a vocation à être écouté d’une seule traite, sans interruption, à la manière d’une seule longue piste. Un faux défaut finalement, qui pourra en agacer certains mais qui est intrinsèque au concept de l’album. Et de toute façon, il serait quelque peu hypocrite d’en faire une réelle pénalité, tant les riffs possèdent déjà en soi une certaine originalité.

Finalement, on se retrouve face à un album très homogène, assez plaisant à écouter et possédant une ambiance prenante. Une légère redondance et petite baisse de régime en fin d’album sont à noter, mais rien de réellement rédhibitoire. Ce disque s’adresse à des amateurs de black metal classique mais fouillé, avec une véritable personnalité.

About dantefever (125 Articles)
Salut vous

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :