Actualités

Chiral – Gazing Light Eternity

Pays : Italie
Genre : Post Black Metal Atmosphérique
Label : Indépendant
Date de sortie : 27 Octobre 2016

Nous avons naturellement tendance à nous orienter vers les scènes d’Europe du nord ou d’Europe centrale et de l’est lorsqu’il s’agit de se familiariser avec de nouveaux groupes de black metal. C’est faire injure à certains projets ou formations provenant d’Europe du sud, qui ont tout autant à apporter sur le plan musical. De cette manière, faites donc connaissance avec Chiral, projet solo originaire de la belle région d’Émilie-Romagne. Riche d’un black metal atmosphérique très original, le dernier album de Chiral, sorti le 27 octobre dernier, fait office de très bonne surprise.

604437
Nous ne le savons que trop bien, lorsqu’il s’agit de traiter de black metal atmosphérique, rares sont les albums qui sortent du lot sur le plan technique. De ce fait, nous ne pouvons que saluer la variété mise en avant par les quelques groupes et projets solo se montrant un minimum inventifs. C’est effectivement le cas de Chiral, projet solo établi à Piacenza. Gazing Light Eternity est d’ailleurs le deuxième album de Chiral, déjà fort de plusieurs sorties. Ce dernier, bien que relativement peu connu au delà des frontières italiennes, signe avec ce nouvel album son billet d’entrée parmi les formations ayant du poids dans le milieu. Le tout grâce à une approche du genre très innovatrice.

Les puristes grincent probablement des dents à l’écoute de cet album, si toutefois ils considèrent cela comme du black metal. Ce n’est de toute manière pas à eux que s’adresse Gazing Light Eternity. Cet album parlera aux adeptes du genre ayant une vision du black autrement plus large, ceux qui estiment que le post black est une évolution naturelle du genre traditionnel et à ceux qui prennent beaucoup de plaisir à faire varier les sonorités et les influences, au sein d’un genre qui se montre très riche. En ce sens, Gazing Light Eternity plaira à beaucoup de monde. Au premier abord, difficile de déceler quoi que ce soit de spécial dans cet album. Un artwork et un logo qui s’inscrivent dans la norme, bien qu’ils soient très beaux, et un style qui semble calqué sur les classiques du genre. Oui, mais non, Gazing Light Eternity se montre bien plus riche que cela.

Il serait réducteur d’affirmer simplement que Chiral adopte une vision différente et diversifiée du genre. Non, cet album a réellement vocation à bousculer l’ordre établi et à insuffler une nouvelle dynamique. Encore une fois, il n’est pas ici question de mettre l’accent sur des envolées agressives et vengeuses, qui sont de toute manière inexistantes, il s’agit plutôt de parler poésie, de parler amour et peine, le tout avec une délicatesse surprenante, même pour un album qui utilise certains codes du post black. L’ensemble a de quoi laisser perplexe, j’en conviens, mais pour peu que vous soyez sensibles à ce genre de chose ou que la subtilité fasse partie de vos qualités, soyez sans crainte, Gazing Light Eternity vous fera voyager à travers de douces évocations picturales.

Les quatre titres de l’album sont comme les actes d’une pièce de théâtre, indissociables mais malgré tout très différents les uns des autres. Prenez « Part II – The Haze » à titre d’exemple, nous frôlons ici le metal d’avant garde. Mais cela n’est pas superflu, chaque note, chaque parole et chaque sonorité semble être au coeur d’une mécanique inébranlable. Gazing Light Eternity est au black metal ce que le chant du cygne pourrait être à la carrière ratée d’un artiste. Il n’est pas question de critiquer l’admirable travail réalisé par Chiral, mais plutôt de trouver une comparaison à la hauteur d’un album qui se montre à la fois somptueux et inattendu.

Cet album pourrait vous laisser de marbre tout comme il pourrait vous combler dès les premières minutes. L’essence même de Gazing Light Eternity vous touchera si, et seulement si vous avez la subtilité nécessaire pour être atteint par ses belles et merveilleuses allusions. Votre première écoute pourrait être la dernière tout comme elle pourrait être réitérée de très nombreuses fois. Quoi qu’il en soit, Chiral signe avec cet album la sortie charnière de sa jeune carrière, et nous gagnerions sans doute à suivre son évolution de près.

About Maxime (261 Articles)
Fondateur / Rédacteur chef - maxime.deruy@gmx.fr

2 Comments on Chiral – Gazing Light Eternity

  1. Many thanks for the review!
    -Teo

    Aimé par 1 personne

1 Trackback / Pingback

  1. Le dernier album de Chiral va sortie au format cassette – Heiðnir Webzine

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :