Actualités

Arkhtinn – III

Pays : Inconnu
Genre : Ambient Black Metal
Label : Fallen Empire Records
Date de sortie : 1er Novembre 2016

Selon les dires de certains membres plus ou moins actifs de la scène black, l’underground serait mort. Cette affirmation est-elle vraie ? Pas du tout. S’il est vrai que certains groupes touchent volontairement un public de plus en plus large, certains projets ou formations évoluent en marge de ceux-ci, pour le plus grand plaisir de ceux qui préfèrent se tourner vers une scène plus authentique. Arkhtinn est un projet qui fait sans aucun doute partie de cette dernière, et sa dernière sortie ne va sûrement pas nous faire penser le contraire.

a1747579336_10

Arkhtinn n’est pas vraiment le genre de groupe à écumer les réseaux sociaux pour faire découvrir sa musique ou à démarcher les médias et les sociétés de promotion. C’est même, pour ainsi dire, tout l’inverse. Si un groupe devait m’évoquer l’inconnu, la marginalisation et l’exclusion, ce serait bien Arkhtinn. J’en veux pour preuve qu’aucune information recevable ne filtre réellement à propos de la mystérieuse formation. Que ce soit son pays d’origine, le nombre ou encore l’identité de ses membres, on ne sait rien de Arkhtinn. Dans la lignée de cet anonymat, la cryptoformation persiste à nommer ses démos de manière très sobre, à l’aide de chiffres romains. Bienvenue au sein d’un étrange monde occulte.

Ne vous attendez pas à quelque chose de foncièrement nouveau à l’écoute de III, Arkhtinn fait partie de ces groupes évoluant dans un registre très sombre, très morne, mais malgré tout porteur d’une vision de la beauté tout à fait remarquable. Nous étions restés, avec II, la précédente démo, sur des évocations sales et brumeuses. Désormais, avec III, la musique de Arkhtinn semble avoir pris un virage plutôt significatif vers la contemplation. La qualité de la musique est plus fluide et moins portée sur les distorsions, ce qui apporte beaucoup au plaisir d’écoute sans vraiment mettre de côté l’aspect authentique, même si cela pourrait déplaire à certains. Nous avons coutume de dire que le style d’Arkhtinn, à mi-chemin entre le dark ambient et le black metal, se rapproche de celui de Darkspace, référence en la matière. Je n’ai pas peur de dire que notre mystérieuse formation fait bien mieux que les suisses sur le plan musical pur.

Bien plus profonde et évocatrice, mais aussi riche d’aspects songeurs qui prennent aux tripes, la musique d’Arkhtinn dérange autant qu’elle transcende. Même si III se montre moins malaisant et touche davantage l’auditeur par ses touches atmosphériques, il est difficile de rester de marbre à l’écoute de cette merveilleuse ode à l’immensité de la nature et aux obscurs méandres de l’inconscient. Comme à son habitude, Arkhtinn nous offre deux titres d’une durée plus que conséquente, à savoir plus d’une demi-heure. Curieusement, le fossé est grand entre ces deux titres. Là où le premier se montre mordant, corrosif et sincère, le deuxième se montre plus rêveur, léger et propice à la méditation.

Arkhtinn nous offre ici une nouvelle procession terne à entamer la tête levée vers le ciel étoilé. III est le genre de production à écouter de manière active comme de manière passive, car n’importe quelle prise de position vous permettra de ressentir des émotions avec lesquelles vous n’êtes pas familiarisés. Il s’agit là d’une démo rafraîchissante par son style mais très noire par ce qu’elle inspire, à savoir la peur de l’inconnu et l’adrénaline provoquée par l’exploration. Cette troisième sortie est la matérialisation de vos rêves au travers d’un genre musical aussi étrange qu’intrigant.

Ne soyez pas à la recherche d’un album rapide et enlevé au moment d’aborder III, vous seriez déçus par sa rythmique lente, ses chants lointains et ses aspects aléatoires. En revanche, si vous appréciez particulièrement les albums ambient ou le black metal qui s’en inspire, soyez certains de pouvoir jouir de cette troisième démo à sa juste valeur. Arkhtinn nous prouve une nouvelle fois qu’il est une référence en matière d’ambient black metal, et nous attendons avec une impatience mêlée d’effroi sa prochaine sortie.

 

About Maxime (261 Articles)
Fondateur / Rédacteur chef - maxime.deruy@gmx.fr

1 Comment on Arkhtinn – III

  1. Pour le coup, IV comporte une BAR frénétique pendant tout l’enregistrement ce qui rapproche beaucoup ce projet de Darkspace. Le mix de la BAR est assez lointain pour ne pas être énervant et l’ensemble devient très atmosphérique. C’est paradoxalement souvent le cas des albums très intenses, aux rytmiques frénétiques. C’est un bon disque même si l’utilité des synthés me semble limitée. Les guitares pouvaient faire tout le canevas harmonique sans que les synthés viennent adoucir le blizzard des guitares. Bon album, très efficace malgré tout et les passages purement ambiant sont chouettes. Travailler sur le contraste entre les guitares et les passages au synthé aurait peut-être ajouté en variété et en authenticité.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :