Actualités

Ildra – Eðelland

Pays : Angleterre
Genre : Pagan Black Metal
Label : Sonnenrune Records / Heidens Hart Records
Date de sortie : 24 Mars 2011

Les sorties actuelles en matière de pagan et de folk me laissant plutôt indifférent, même si mes recherches ne sont sans doute pas assez poussées, je me permets de vous emmener dans le passé. Pas seulement en 2011, l’année de sortie de l’album dont il est question, mais à l’époque médiévale en terres britanniques. Nous allons donc parler de Ildra, groupe anglais ayant malheureusement produit trop peu de musique. Eðelland est le premier et unique album de la formation britannique sorti jusqu’à maintenant. Embarquons donc pour un voyage dans le temps que trop peu d’albums sont capables de nous offrir.

a3062974162_16

Nous avons trop tendance à laisser cela de côté, mais les univers musicaux et graphiques propres à chaque groupe manquent parfois cruellement d’authenticité, et cette dernière est fort importante, surtout en ce qui concerne les albums estampillés pagan. Heureusement, louées soient les formations qui travaillent cet aspect, et Ildra en fait évidemment partie. Cela vous semblera peut-être mineur, mais le fait de se trouver face à une formation dont la langue d’expression n’est autre que le vieil anglais est très engageant et très dépaysant. Les langues anciennes telles que celle-ci, associées à ce genre de musique, sont riches d’une dimension historique voire légendaire qui colle parfaitement à l’univers général développé par le groupe. Le groupe a d’ailleurs visiblement bénéficié de l’aide d’un linguiste, et spécialiste en la matière, pour la rédaction des paroles, ce qui renforce davantage le sérieux de l’opération.

Eðelland est donc un album sorti à l’époque chez un label qui n’existe plus aujourd’hui et de la part d’un groupe totalement muet depuis, même s’il fut réédité il y a peu en CD et cassette chez Heidens Hart Records. On a connu plus attractif. Malgré tout, vous allez voir que cet album a énormément de choses à nous offrir. Dans la lignée des trois démos sorties les années précédentes, Eðelland se situe un registre pagan black traditionnel, authentique, et dont les sonorités sont riches d’une beauté sale. Bien qu’on ne distingue pas réellement les paroles en vieil anglais, les chants résonnent comme des rugissements de guerriers tout droit sortis d’un conflit armé de quelque contrée verdoyante.

Les guitares, tantôt saturées, tantôt plus claires, trouvent toujours la mesure parfaite pour nous enivrer de la meilleure des manières. Fait surprenant, des solos sont à signaler sur certains titres, comme sur « Rice Æfter Oðrum », un titre qui se montre au passage parfait pour lancer les hostilités après la poésie enchanteresse de « Sweorda Ecgum ». Mais les premiers nommés sont finalement incorporés à l’ensemble avec une certaine justesse, tout comme l’utilisation des instruments traditionnels, de manière à ce que l’aspect folk ne soit jamais trop présent. Malgré les rares variations de rythme et les riffs souvent répétitifs, Eðelland est un album duquel il est difficile de se détacher, tant il exerce une emprise sur nous. À mi-chemin entre la ballade de taverne et le chant guerrier, la musique de Ildra fait preuve d’une rectitude tout à fait parfaite.

Dans la mesure où le vieil anglais ne fait pas partie des langues que je peux me targuer de maîtriser, loué soit celui ou celle qui a décidé d’ajouter les paroles en anglais dans le petit dépliant accompagnant la cassette de l’album. Ainsi, c’est sans réelle surprise que nous nous trouvons face à des paroles portant sur des thématiques épiques et martiales. Vous noterez également que le groupe s’est inspiré de deux passages du Waldhere, nom donné à deux extraits d’un poème épique retrouvés en 1860, mais qui dateraient de la deuxième moitié du Moyen Âge, pour écrire les paroles du titre « Nu Is Se Dæg Cumen ». Ce dernier étant, au passage, particulièrement réussi.

Que ce soit dans le cadre d’une simple écoute ou dans celui de la rédaction d’une chronique, ce genre d’album est bien plus intéressant à aborder dans la mesure où il dispose d’une réelle genèse, d’une âme en quelque sorte, si vous me permettez l’expression. Le comble d’un album de pagan ou de folk est justement l’absence d’essence, l’album se montre de suite plus fade. Fort heureusemement, Eðelland n’appartient pas à cette catégorie. Ildra a su ajouter à sa production tous les ingrédients qui composent l’album parfait. Que ce soit par son authenticité, son dépaysement, les émotions qu’il nous procure, ou encore la justesse de sa musique, Eðelland fait mouche sur tous les tableaux. La musique nous porte autant qu’elle nous effraie ou nous galvanise. Chaque riff ou choeur nous rappelle la violence d’une bataille alors que la moindre intervention d’un instrument traditionnel nous fait rêver d’une vie au sein d’une chaleureuse chaumière britannique de l’époque médiévale. Eðelland incarne ce que nous cherchons tous au moment d’aborder un album de pagan metal.

Je pourrais continuer à écrire encore beaucoup de choses, mais j’aime autant vous laisser vous imprégner de la mystique ambiance de Eðelland. Je n’étais pas au fait de la sortie de l’album en 2011, mais je suis à peu près certain que Ildra n’a pas eu le succès qu’il méritait au moment de la sortie de Eðelland. Il s’agit là d’un album grandement sous-estimé et qui gagnerait vraiment à être connu et reconnu par un public plus conséquent. Entre voyage historique, fable héroïque et conte lyrique, Eðelland est un album qui se veut modeste mais qui ne peut évoluer masqué. C’est un album qui frôle la perfection et qui est riche de nombreux aspects chers aux amateurs du genre. Un classique aussi méconnu qu’indispensable.

About Maxime (257 Articles)
Fondateur / Rédacteur chef - maxime.deruy@gmx.fr

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :