Actualités

Herlequin – Introductio In Bestia

Pays : France
Genre :Black Metal
Label : Indépendant
Date de sortie : 25 Septembre 2016

La scène black française peut se targuer de beaux noms. Et là où l’on peut être particulièrement fier, c’est que le black français se divise en énormément de styles différents, ne se cantonnant pas à l’imitation des classiques scandinaves. Black orthodoxe, avant-gardiste, traditionnel, païen … Toutes les déclinaisons y passent en un seul pays. Sans oublier le fameux black patriotique et revanchard bien de chez nous, folklorique en quelque sorte. On connait bien sûr les fameux Peste Noire, Sale Freux et Baise Ma Hache. Et on y notera surement bientôt Herlequin.

a1101288610_10

Herlequin est un one-man band parisien, mené par un fervent royaliste chrétien, marqué par le vieux Paris médiéval dont il fait l’éloge. « Vive Dieu, le Vin, le Roi » est sa devise, le Cornu est son nom. Vous voilà prévenu, le lascar est partit pour explobaiser la Raie Publique, comme dirait Famine. Nostalgique, revanchard et grimaçant, moyenâgeux et ricanant depuis ses catacombes. Tant de points communs partagés avec le projet de ce dernier. Mais malgré ce rapprochement « idéologique » entre les deux projets, Herlequin se fait beaucoup moins foutraque que son grand frère. On reste face à un black mené très classiquement, avec riffs en trémolo et voix écorchée.

Herlequin a une vraie personnalité, une âme bien à lui. Le chant en français qui aborde le Diable vu du temps de nos aïeux du XIe siècle et le vieux Paris violé par une République traîtresse est bien audible, et rajoute à l’ambiance passéiste et patriotique du projet. Les compositions sont toutes mid tempi, répétitives et grinçantes. On y retrouve des riffs simples et efficaces, surannés, couplés à la voix et à une batterie monotone au possible. Tout est fait pour vous ramener à un Moyen Âge sombre et austère, marqué par les angoisses métaphysiques et la peur de la damnation. Lucifer est très présent dans les textes, assimilé à la République immonde que décrit le groupe. Le Cornu se fait dont l’Herlequin, comprenez le spectre, le troubadour sinistre et moqueur, de cette ère de dégénérescence qu’est notre époque.

L’EP peut parfois tirer un peu en longueur, les riffs étant peut-être répétés de manière trop poussives et les rythmes n’étant que peu variés. La batterie fait parfois très artificielle, peut-être d’ailleurs est-elle programmée. Toujours est-il qu’elle est une faiblesse pour l’album, qui souffre de sa monotonie. Mais on revient tout de même facilement à cette introduction à la Bête, tant son sentiment de mélancolie et son regret des vieux temps est palpable. Le Cornu n’aime pas notre époque, et son luth distordu devient son arme. Les parties de guitare acoustique sont particulièrement réussies en ce sens, évoquant encore un peu plus ces temps anciens. L’allégeance à la vieille foi chrétienne, que l’on sent sincère, donne un cachet tout personnel à cette production. Elle rehausse l’aspect plus historique et sincère, sans tomber dans la fange, comme le fait Peste Noire. En cela, on pourrait comparer Herlequin à Sale Freux, l’un errant dans le vieux Paris catacombesque quand l’autre sillonne les mornes routes de France. Tous deux sont rongés par la mélancolie et la nostalgie.

Herlequin est un troubadour mauvais, gargouille d’un monde qui n’existe plus. Survivant dans ce époque moderne à la seule force de sa haine et de sa rancœur, il vient vous chanter sa bile sur des airs oubliés. L’EP entier transpire la sincérité, et pourra plaire à ceux qui aiment leur black nationaliste poussiéreux et aigre, mais qui a su garder une dignité, contrairement à Peste Noire, qui plonge dans la fange pour en faire sa noblesse. Herlequin est une très bonne surprise, imparfaite mais prometteuse, servie avec un artwork très adapté pour sa musique. Un écho passéiste des quais de Seine décrépis, rancunier mais toujours digne.

About dantefever (149 Articles)
Salut vous

1 Trackback / Pingback

  1. Ungell – Tôtbringære – Heiðnir Webzine

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :