Actualités

Terra – Mors Secunda

Pays : Royaume-Uni
Genre : Ambient Black Metal
Label : Code 666 Records
Date de sortie : 9 Décembre 2016

Un peu plus d’un an après un premier album qui faisait déjà état de toute la noirceur de sa musique, le trio britannique Terra revient avec Mors Secunda, un deuxième album plein d’ambition. Grâce à un black metal primaire et froid, la formation originaire de Cambridge se donne les moyens de faire valoir ses prétentions sur une scène nationale qui ne soutient pas la comparaison vis à vis du reste de l’Europe, assurément. Embarquons à ce titre pour un voyage musical marqué du sceau de la contemplation et de la malveillance.

code115
Présenté comme étant un groupe de black metal assez traditionnel, Terra me semble davantage opérer dans le registre ambient. Je m’explique. Comme ce fut le cas sur son premier album, et cela est même poussé à l’extrême sur Mors Secunda, le trio nous offre des titres particulièrement longs. Alors que ceux de Terra oscillaient autour du quart d’heure, ceux de Mors Secunda atteignent allègrement les vingt minutes. Ne nous y trompons pas, avec des titres aussi longs et ouvertement portés sur des sonorités atmosphériques et lentes, Terra cherche à nous faire voir du pays, et pas seulement à nous envoyer des riffs et des saturations en pleine figure.

Justement, les saturations. Celles-ci sont traitées avec beaucoup de justesse dans la mesure où leur capacité à nous envahir et faire de l’écoute une évasion est pour le moins prenante. Je vois même en cet album un aspect drone assez significatif. Les notes de fond étant longues et maintenues parfois une bonne partie du titre, difficile de ne pas assimiler Mors Secunda à ce genre quelque peu minimaliste. Mais n’y voyez surtout pas là une critique ou quelque chose de péjoratif, l’ensemble demeure malgré tout de très bonne qualité et tend à faire de ce voyage un dépaysement total. Dans la lignée d’un artwork qui laisse notre imagination faire le travail, la musique de Terra est une véritable invitation à la création.

En revanche, le seul point noir de cet album sera sans doute le léger manque de complémentarité des deux titres. Alors que le premier est effectivement rêveur et très profond, on ne retrouve pas la richesse sur le deuxième, la faute, sans doute, à un traitement moins poussé des instrumentations. Ces dernières se montrent parfois un peu trop agressives, et cela casse quelque peu la sombre magie présente sur « Apotheosis ». L’aspect stochastique pourra désorienter. Fort heureusement, ce dernier s’estompe sur la durée pour revenir aux spécificités initiales qui font la force de Mors Secunda. Il est presque dommage que l’album n’excède pas davantage les quarante minutes, car on se surprend à être toujours plus fasciné par l’enveloppe musicale et picturale qui s’empare de nous à l’écoute de cet album. À l’inverse, en guise de fond sonore, Mors Secunda est tout aussi approprié. Son atmosphère aura raison de vous.

Difficile de rester de marbre durant l’écoute de l’album. Une foule d’images d’un froid et mordant surréalisme vous viendront en tête alors que vous essaierez de ne pas succomber à la tentation de vous plonger à corps perdu dans une musique à la fois galvanisante et habitée. La formation de Cambridge signe un retour rapide mais très réussi sur le devant de la scène. Terra gagnerait réellement à être davantage connu dans le reste de l’Europe, car sa musique nous prouve et nous rappelle que le Royaume-Uni sait produire des groupes de black de qualité. Nous l’avions oublié.

About Maxime (261 Articles)
Fondateur / Rédacteur chef - maxime.deruy@gmx.fr

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :