Actualités

Esben And The Witch – Older Terrors

Pays : Royaume-Uni
Genre : Post Rock (de conte de fée)
Label : Nostromo Records
Date de sortie : 4 Novembre 2016

Je ne sais pas pour vous, mais le post rock, c’est quand même bien. Il fallait y penser ; enlever toute son agressivité et son énergie au rock pour le rendre plus planant, plus sensible, plus intimiste, plus atmosphérique, à la fois plus évanescent et plus rêveur. Moins dans l’extrémisme sentimental, plus dans l’apaisement et le vaporeux. Depuis quelques années, ce genre musical se développe de plus en plus et acquiert des grands noms, en particuliers en Europe du nord et de l’ouest. Très bien, tout ça, me direz-vous, mais on est ici pour parler de black metal, de paganisme et de folklore. Pourquoi viens-tu alors nous parler de post rock, chroniqueur égaré ? Chafouins que vous êtes, je vais vous expliquer.

a0074394949_10

Aujourd’hui, on vous raconte des histoires. Des contes, des vieilles fables d’autrefois. Esben And The Witch, c’est donc du post rock, mais avec de grosses touches de forêt dedans. De la magnifique pochette aux titres des morceaux en passant par la musique, tout est fait pour vous plonger dans un conte d’Europe du nord, le même genre que vous entendiez petits. Ressortez les Frères Grimm, Andersen et Perrault, vous voilà parti dans une sombre forêt magique.

Older Terrors vous rappelle pourquoi vous aimez tant les histoires. Les chansons sont longues, toutes plus de dix minutes, et vous évoquent parfois la face la plus sombre et inquiétante des contes de votre enfance, celle que vous préférez. Vous êtes guidés par la voix enchanteresse de Rachel, qui vous emmène au travers des péripéties que vous allez vivre tout au long de cette aventure féerique nocturne. Cette féerie est retranscrite par les très belles mélodies en arpège jouées sur des guitares électriques dénuées de toute agressivité, douces et accueillantes. La production très ronde et ample vous entoure de réverbération, et vous êtes vite immergé dans l’ambiance du groupe. La batterie très inventive se fait presque cinématographique, et vous plonge dans la diégèse de l’œuvre, accélérant le rythme quand l’histoire le demande et menant tranquillement la danse quand vous pouvez baisser la garde. La basse est elle aussi assez langoureuse, et parfois même dansante, mais se met également parfois à galoper quand vous êtes poursuivis par la sorcière.

Parce que non, le voyage ne sera pas de tout repos. Un conte, ça doit forcément faire un peu peur à un moment ou un autre. Ogres, sorcières, trolls ou grand méchant loup, ils ne sont pas là pour faire joli. Ainsi, les guitares saturent régulièrement, la batterie s’emballe et vous voilà en danger. Pas le danger que l’on voit de loin, le vrai danger, celui qui vous court après et peut vous rattraper à tout instant ! Le ton se métallise presque ainsi régulièrement, cassant de manière peut être parfois un peu brusque votre tranquille flânerie noctambule dans cette forêt qu’agite un doux vent. La tempête souffle, la sorcière prépare ses mauvaises mixtures, le Grand Méchant Loup hurle au loin. Pas si loin. Prenez par exemple le passage à 1 minute 40 sur « Wolf’s Sun ». La batterie bat inlassablement ses trois coup de cymbale, les guitares saturées suivent le mouvement, la voix se fait menaçante et de plus en plus proche. Angoisse ! Serez-vous rattrapés ? Arriverez-vous à vous enfuir ? Ce côté très littéral et diégétique est mis en scène par la voix de Rachel, parfois très théâtrale, qui semble incarner tour à tour les protagonistes secondaires du conte dont vous êtes évidemment le personnage principal. Fascinant à quel point cette musique est aspirante, inclusive. Vous vous sentez vite concerné par ce qu’il se passe dans la musique, vous n’êtes pas spectateur. D’ailleurs vous ne devriez pas rester trop longtemps ici lire cette chronique, inconscients que vous êtes. Le Loup n’est peut-être pas loin !

Finalement, Older Terror vous fait vivre un conte complet, jamais édulcoré, mais peut être encore plus enchanteur et merveilleux par ce fait même. Tout est construit pour vous faire vivre une histoire, et ça fonctionne ! La première écoute n’est pas la plus satisfaisante, il en faut au moins une deuxième pour s’habituer à ces changements de ton. Mais une fois cette légère difficulté surpassée, quelles fantastiques aventures vous attendent au fond de cette forêt ensorcelante ! « Sylvan », la première piste de l’album, vous introduit à merveille dans cette étrange histoire, et « Wolf’s Sun » en constitue peut-être le paroxysme. Mention spéciale au passage vers 4 minute 30 qui ferait presque penser à Sisters of Mercy, avec cette rythmique basse-batterie dansante qui balance.  Les parties de guitare sont vraiment originales, la batterie est très intelligemment utilisée et la voix de Rachel est le parfait narrateur de votre périple. Peut-être pourrait-on simplement souhaiter un petit peu plus d’apaisement après les scènes de courses poursuites tellement elles sont prenantes, mais l’ensemble du disque est si cohérent et prenant que l’on pardonne volontiers ce petit défaut.

Older Terror est un album rafraîchissant. Ce post rock, assaisonné aux aiguilles de sapin baignant dans une ambiance de conte oscillant entre gentille marche nocturne et confrontation avec les créatures de la forêt, fait simplement du bien. Moins grave que ce que nous avons l’habitude de chroniquer sur ce webzine mais tout aussi profond, ce disque fait de vous le personnage des fables que vous aimiez enfant, et vous prend par les sentiments. Vous y trouverez autant l’insouciance forestière des histoires que vous racontaient vos parents ou grands-parents que la noirceur et la sombre poésie du black metal que vous avez découvert des années après. Et puis, tout le monde rêve d’être le héros d’un conte, non ?

About dantefever (169 Articles)
Bonsoir

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :