Actualités

Sanctuaire – Le Sang Sur L’Acier

Pays : Québec, Canada
Genre : Black Metal
Label : Les Productions Hérétiques
Date de sortie : 28 Mai 2016

Derrière Sanctuaire se cache Monarque, leader du fameux projet solo du même nom. L’homme étale dans son projet éponyme les thèmes caractéristiques du black metal que sont le blasphème, la noirceur et le froid. Ici, avec Sanctuaire, il s’attaque à d’autres thèmes tout aussi inhérents au black metal, à savoir le folklore et la confrontation. Sanctuaire est résolument plus guerrier, plus battant et plus belliqueux que Monarque. Mais Monarque, l’homme, sait-il jouer sur les deux tableaux ?

a3338486259_16

Eh bien, à priori, oui. L’EP commence à fond de train avec « Graver Sur Les Pierres, Les Souvenirs d’Hier ». Blast de batterie linéaire, riff épique et galvanisant, production plus chaude que les productions de Monarque, et voix déclamatoire. Les paroles sont évidemment en français, et il est assez facile, en se concentrant et en passant outre ce cher accent québécois, de les attraper au vol. Rien de bien original, on parle ici de combat, de fierté guerrière, de la nature intransigeante. Vu et revu, mais la sauce Monarque (l’homme toujours) apporte un certain cachet au tout. La nostalgie propre à la scène québécoise perce malgré tout au travers des compositions résolument épiques. La seconde piste éponyme s’en fait le parfait exemple avec ce clavier imitant un orgue et ces chœurs, qui semblent plus évoquer un passé guerrier qu’une actuelle envie d’en découdre.

En ce sens, le très bel artwork est parfait pour illustrer l’idée véhiculée par l’album. Ce nécromancien relevant les guerriers d’antan pour raviver une combativité éteinte est exactement le sentiment global qui définit l’album. L’interlude « Lune », à la guitare claire lointaine et brouillée accompagnée des plages ambient chères à Monarque, vous fera voyager pour quelques minutes dans les forêts du Québec, moins hostiles et moins malsaines que celles de Scandinavie que nous connaissons bien. Assez apaisant, cet interlude est très réussi, planant et intimiste. Enfin vient le dernier morceau, « Chasse Sauvage », qui se repose sur la même formule que les deux premiers morceaux. Batterie linéaire, riffs épico-nostalgiques accompagnés par un orgue, et la voix de Monarque qui hurle la nuit, la solitude, le froid et le passé.

L’EP est efficace. Les riffs sont accrocheurs, les ambiances prenantes et très caractéristiques de la scène locale. Pas malsaines ou sataniques, mais plus poétiques et nostalgiques. Tous les titres sont bons. Seulement, Sanctuaire est incroyablement classique. Il est même difficile d’écrire au sujet de cet EP, tant tout est sans surprise. Faire du classique n’est absolument pas un défaut en soi, soyons d’accord. D’ailleurs, Monarque transcende ce classicisme en y intégrant sa patte. L’EP est finalement bon, très satisfaisant, mais si le black metal ultra traditionnel ne vous touche pas, passez votre chemin.

Monarque montre qu’il sait varier les plaisirs, se faisant aussi guerrier décrépi que fantôme glacial hivernal d’un projet à l’autre. Difficile de faire le moindre reproche à ce Sang Sur L’Acier, si ce n’est son classicisme. Pas de réel défaut donc, mais adressé avant tout aux fanatiques de la scène de Québec. Votre appréciation sera en fait très personnelle, et dépend presque entièrement de vos goûts. Formellement, c’est un excellent EP. Subjectivement, à vous de voir.

 

About dantefever (125 Articles)
Salut vous

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :