Actualités

Fief – II

Pays : États-Unis
Genre : Dungeon Synth
Label : Indépendant
Date de sortie : 1er Décembre 2016

Un joli artwork, ça fait toujours son petit effet. Celui de ce second album de Fief est tout à fait remarquable, avec ce vieux dragon enroulé autour de ce qui semble être une coupe contenant on ne sait trop quoi de jaune et de sûrement magique, au milieu d’une crypte naturelle tapissée de mousse. Pas original en soi, mais particulièrement évocateur et bien composé, invitant agréablement à entrer dans l’univers du projet.

cover

Et cela ne rate pas. Charmés que vous êtes par l’artwork, vous lancez sans trop attendre la première piste. Et si vous êtes normalement constitué, vous ne tardez pas à entrer complètement dans la féerie de Fief. La musique proposée s’inscrit clairement dans le dungeon synth, mais se trouve une personnalité bien affirmée dans l’atmosphère toute guillerette et légère. Oubliez les vieux châteaux lugubres, les montagnes hantées ou les forêts sombres et pleines de maléfices. Vous êtes ici en plein bois enchanté, un petit peu comme vous l’avez été avec Lunar Womb. Cependant, Fief se fait beaucoup moins cinématographique et plus dénudé, plus simple. Pas de guitare acoustique ici, sauf peut-être sur « In the Secret Glade of the Shy Dragon » (un dragon timide, c’est pas adorable ça ?) sur laquelle je n’arrive pas à savoir s’il s’agit de simulation au clavier ou de véritable guitare, même si je pencherais plus pour clavier. Simplement des mélodies jouées au synthétiseur s’entrelaçant, sans avoir autant de profondeur sonore et de couches instrumentales. Le côté « fait dans la chambre du compositeur sur un clavier milieu de gamme » se fait sentir immédiatement, et c’est d’autant plus enthousiasmant quand on voit le résultat.

Les pistes ne diffèrent pas trop les unes des autres, les airs champêtres et primesautiers s’enchaînent et ne varient que peu. L’album est court, une petite demi-heure, on ne se lasse donc jamais. Une dizaine de minute en plus n’aurait d’ailleurs pas été de refus tant la musique plaît facilement. Le travail est sans prétention, mais visiblement fait avec sincérité et passion. D’autant plus que dans un genre tel que le dungeon synth, trouver un album qui n’est ni épique, ni sombre, ce n’est finalement pas si simple que ça. Entre deux écoutes de Murgrind, vous avez peut-être envie d’une musique plus simple, moins profonde et plus immédiate. En somme, quelque chose qui détend et plonge immédiatement dans un bien-être confortable. N’ayons pas peur de le reconnaître, le black metal s’avère souvent être une musique exigeante qui demande une écoute active et n’est que rarement lumineuse. Aussi, cela peut simplement être agréable le soir de se plonger pour une fois dans quelque chose d’innocent, de verdoyant et de, osons le dire, mignon et gentil. N’ayez pas de craintes, vous restez bien évidement le trve intègre que tout le monde craint et respecte, pas de soucis à se faire de ce côté-là. Mais en plus d’être trve, vous pouvez aussi aimez les petits lapins qui sautillent gaiement dans une jolie prairie et fond des siestes entre les pattes d’un gentil dragon endormi.

Il n’y a finalement pas grand-chose de plus à dire sur ce deuxième album de Fief. Le but des chroniques est à l’origine de livrer une réflexion critique sur les albums. Sauf que Fief ne réfléchit pas du tout, il se contente de charmer, d’enchanter. Le projet se propose simplement de vous emmener dans son univers féerique verdoyant pour quelques instants, en espérant que vous aimerez le voyage. Aucun coup fourré, juste de l’émerveillement.

Finalement, cette chronique n’a pour seul but que de vous inciter à allez vous faire du bien en allant écouter un album lumineux et agréable au premier coup d’oreille. Cet album a toutes les chances de passer sous le nez, et il aurait été vraiment dommage de ne pas le faire remarquer à plus de personnes susceptibles de l’apprécier. Vous avez droit, pour un euro sur BandCamp, à une demi-heure de jolie musique simple et enchanteresse, bien composée de surcroît. À bon entendeur.

About dantefever (148 Articles)
Salut vous

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :