Actualités

Gnaw Their Tongues – Hymns For The Broken, Swollen And Silent

Pays : Pays-Bas
Genre : Black Metal Expérimental / Noise
Labels : ConSouling Records, Tartarus Records et Crucial Blast
Date de sortie : 9 Décembre 2016

Sombre et inaccessible variante du metal qu’est celle du black expérimental. Aujourd’hui nous retrouvons, non sans un plaisir mêlé d’effroi, le projet solo néerlandais Gnaw Their Tongues à l’occasion de la sortie de son dernier album, Hymns For The Broken, Swollen And Silent. Situé très loin des standards habituels en matière de black metal, le projet de Mories ne cesse de nous ramener aux limites du genre, et même, avouons-le, aux limites de nous-mêmes. Faites connaissance avec un album dont l’aspect affolant n’a d’égal que la richesse de son noir contenu.

615307
Pour être honnête, le black metal expérimental ne m’est pas particulièrement familier. C’est donc sans à priori, mais avec une certaine excitation, que j’entamai pour la première fois l’écoute de Hymns For The Broken, Swollen And Silent. Quelle claque. Mais avant de parler de son contenu musical, ayons quelque mot pour le projet en lui-même. Gnaw Their Tongues est un projet solo originaire de Drachten et officiant dans un registre oscillant entre le black metal expérimental et le noise. Le projet a pour ainsi dire énormément de sorties à son actif, que l’on parle d’albums, de compilations ou même de contribution sur des splits. Hymns For The Broken, Swollen And Silent est déjà son dixième album, et nous sentons en effet que l’artiste néerlandais n’en est pas à son premier coup d’essai.

Que vous soyez familiarisés ou non avec la musique de Gnaw Their Tongues, le résultat est sans doute le même à l’écoute de ce nouvel album. Derrière un artwork morbide se cache une musique très inquiétante, menaçante même, comme si l’album vous en voulait à mort, comme si le seul but exposé était celui de vous mettre en garde, de vous faire peur. Les sonorités sont là pour vous rappeler que vous n’écoutez évidemment pas une quelconque dernière sortie édulcorée de black metal atmosphérique. Elles sont tranchantes, elles lacèrent à vif, vous transpercent de part en part à un rythme plus que soutenu.

Même si la sortie pourrait être associée au noise, il se dégage une certaine rectitude. Nous ne retrouvons pas l’aspect purement stochastique habituellement décelé dans les sorties de ce genre. Au contraire, nous y verrions presque un certain esthétisme, l’ensemble est beau. Riche d’une beauté monstrueuse, pétrifiante et abominable, mais une beauté malgré tout. Chaque titre a sa propre identité, certains peuvent être vus comme un déferlement de violence et d’horreur, mais d’autres essayent de varier le rythme et les sonorités au sein de ce qui s’avère être un album à multiples facettes. Chaque écoute apporte son lot de nouveautés. Aussi, il m’a fallu attendre bon nombre d’écoutes avant de pleinement pouvoir appréhender cet album et d’être en mesure de titrer quelques conclusions.

Comme si le reste ne suffisait pas, les chants déchirants, voire même parfois diablement inhumains, tendent à nous faire ressentir un mal-être incroyable. Cet album ne saurait plaire à tout le monde. Ce genre d’album est finalement assez représentatif de la scène expérimentale, il me fait quelque peu penser à un album chroniqué ici-même au cours de l’été, celui du projet, néerlandais lui aussi, Weemoed. Gnaw Their Tongues fait finalement ce que l’on attendait de lui, mais n’y voyez pas quelque chose de péjoratif, il est même stupéfiant de voir que sa recette fonctionne toujours de la même manière. Hymns For The Broken, Swollen And Silent est un album auquel il faut être préparé, ses sonorités n’inspirent en effet pas grand chose de rassurant, et il s’agit là d’un doux euphémisme.

Excellente sortie que celle de Gnaw Their Tongues. Le projet solo sait définitivement y faire en matière de black expérimental et s’impose plus que jamais comme une référence en la matière en Europe. L’album est sorti au début du mois de décembre aux trois formats physiques habituels ainsi qu’au format digital. Il enchantera avec terreur les amateurs de musique noire et tourmentée à souhait. Soyez prévenus, une fois son écoute enclenchée, impossible de ressortir indemne de ses funestes et tortueux méandres.

About Maxime (360 Articles)
Fondateur / Rédacteur chef - maxime.deruy@gmx.fr

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :