Actualités

RævJäger / Рабор – Сказки Зимней Ночи (Winternight Fairytales)

Pays : Russie
Genre : Folk Ambient / Dungeon Synth
Label : Indépendant
Date de sortie : 1er Janvier 2017

Voici donc la première sortie de 2017 à être abordée ici-même. Nous avons un split à propos de la magie de Noël qui résulte de la collaboration entre RævJäger et Рабор, deux des plus talentueux projets russes en matière de dungeon synth et de folk ambient. Il est vrai que cette chronique intervient quelques jours déjà après la féerie des fêtes, mais j’ose espérer que vous avez pu vous laisser envahir par la poésie de Сказки Зимней Ночи au moment de sa sortie, car ce split fait partie de ces sorties envoûtantes qui nous rappellent au bon souvenir d’émotions enfantines sublimées par le feu qui crépite dans l’âtre.

a1357142806_16

Si je ferai volontiers une exception pour le titre de l’album et le nom du projet de Рабор (prononcez Rabor), il me semble plus confortable de parler de chaque titre en citant leur nom en anglais, et non celui en russe. Pardonnez-moi ces libertés, mais j’imagine que ce sera d’autant plus compréhensible que peu de russophones liront cet article. Il fallait donc être à l’affût, ou aviné avec justesse, pour remarquer la sortie des deux projets russes lors de la nuit de la St Sylvestre. Une sortie qui tombait à point nommé, quoique peut-être un peu tard, pour étoffer la magie des fêtes de fin d’année. Faites place à la musique de RævJäger et de Рабор.

Si vous ne connaissez pas réellement la musique de ces derniers, sachez qu’elle s’inscrit dans une tendance dans le plus vaste pays du monde. La Russie est très en avance sur le reste de l’Europe en ce qui concerne le dungeon synth. Aussi, les projets les plus talentueux viennent souvent de là-bas. Il était à ce titre plutôt engageant d’apprendre que les deux projets allaient mettre leur travail en commun pour produire ce split porté sur l’aspect enchanteur de Noël. Et dès le premier titre, nous constatons que la volonté a été de retranscrire avec le plus de rectitude l’atmosphère présente dans les contes slaves de Noël, ces derniers ayant constitué une influence de taille dans l’écriture de cet album.

« Midnight », le premier des trois titres originaux de Рабор, car nous avons aussi droit à une reprise dont nous parlerons par la suite, installe d’emblée l’atmosphère du projet russe. Par rapport à RævJäger, Рабор se veut plus poétique, plus enchanteur, plus léger et doucereux, comme se fut le cas sur За Тридевять Земель, sa dernière sortie. Par ses évocations, la musique de l’artiste nous ferait presque retomber en enfance, celle qui nous a vus être littéralement émerveillés par cette période l’année, propice à tous les rêves et les enchantements. Son troisième titre, « Being A Ghost Story Of Christmas », nous offre quant à lui une vision partagé entre la fantaisie et une douce et appréciable vision d’effroi, comme pour boucler la boucle au sein des souvenirs d’enfance, le tout agrémenté de quelques sonorités old school bien senties.

Viennent ensuite les trois titres de RævJäger. Même si le ton change quelque peu vers quelque chose de moins statique, il est impressionnant de voir à quel point les deux artistes ont réussi à se mettre sur la même longueur d’ondes pour composer Сказки Зимней Ночи. La partie de RævJäger est effet plus dynamique, presque épique par moment pour ceux qui sauront y déceler les marques habituelles de sa musique. Ce mouvement soudain n’est pas brusque pour autant, même s’il pourra un petit peu désorienter. Nous tombons ici dans une magie plus rocambolesque, sans perdre pour autant la féerie des fêtes. Ayant enfin un mot pour le dernier titre de Рабор, « Battles On Ice », titre composé à l’origine par Mortiis, que l’on ne présente plus. Nous pouvons légitimement nous poser des questions sur la pertinence de la présence d’un tel titre sur un split consacré à Noël, mais il ne jure pas vraiment avec le reste. Pas l’idée du siècle en soi, mais pas une mauvaise idée non plus, on adhère, d’autant que la reprise est de très bonne qualité.

Ce split est donc sans contestation possible véritablement excellent. Nous aurions sans doute aimé qu’il sorte deux semaines plus tôt, histoire de pouvoir s’imprégner de sa musique un soir de 24 décembre au coin du feu, mais ce n’est que partie remise vis-à-vis de l’hiver prochain. Au-delà de ça, les deux artistes russes ont su mettre en commun les meilleurs aspects de leur musique pour nous offrir un album qui se veut construit à l’aide de ce qui fait la magie des fêtes. Un album à écouter encore et encore.

About Maxime (302 Articles)
Fondateur / Rédacteur chef - maxime.deruy@gmx.fr

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :