Actualités

Belenos – Spicilège

Pays : France
Genre : Pagan Black Metal
Label : Sacral Production
Date de sortie : Juillet 2002

Dans ma précédente chronique, je râlais une fois de plus sur l’un de mes sujets d’énervement favoris, le courant actuel viking pouët pouët. Vous devez d’ailleurs en avoir un petit peu marre de lire mes ronchonnades. Réjouissez-vous, aujourd’hui nous parlons une fois de plus de pagan, mais aucune râlerie n’est à anticiper ! Parce qu’aujourd’hui, nous parlons de Belenos.

spicilege

Comprenons-nous bien, chers lecteurs. Si votre serviteur râle tant sur le pagan actuel, c’est bien parce qu’il aime ça. Et même beaucoup ! Alors oui, peu de groupes du genre trouvent grâce à mes yeux, mais c’est bien parce que la qualité se perd dans ce style, comme je vous le serine régulièrement. Mais, comme dirait l’autre, mieux vaut la qualité à la quantité. Nous en arrivons donc à la situation suivante : peu de groupes de pagan valent le coup, mais ces quelques groupes sont vraiment excellents et marquent profondément. Ils tiennent à cœur et n’essayent pas de vous faire remuer le kilt. Citons une fois de plus ceux que je cite à chaque fois : Nokturnal Mortum, Primodial, Agalloch à sa manière, Moonsorrow, Drudkh. Et Belenos.

Belenos, c’est l’un des tous premiers groupes de black metal français. À l’époque où les Légions Noires sévissaient sur l’hexagone et où les premières incarnations d’Antaeus et des futurs Peste Noire commençaient à se manifester, Belenos se place en outsider de toute cette scène marquée par une noirceur très cru et un satanisme omniprésent. Car Belenos, c’est Loïc Cellier, un fier breton qui mènera sa barque pour ainsi dire tout seul depuis 1995 jusqu’à aujourd’hui. Si le bonhomme s’entoure régulièrement de musiciens pour les enregistrements et les rares concerts, c’est bien lui qui compose tout. Et ça se ressent, tant les disques du groupe sont homogènes et marqués par la patte bien particulière de leur compositeur.

Spicilège apparaît comme le joyau de Belenos pour beaucoup, l’apogée de sa carrière. Et de fait, il est très difficile de donner tort à ceux, dont votre serviteur, qui partagent cet avis. Spicilège est un album majestueux, pierre angulaire du black metal français et sans doute parmi les dix meilleurs albums de metal païen jamais sortis. Remarquons déjà la somptueuse cover, toute de gris vêtue, nous plongeant dans les mystérieuses terres celtes. Puis arrive l’ouvreur « Tal Ifern ». Tout de suite, vous noterez le son de guitare raw, chaud et bien organique qui distingue Belenos des groupes français,qui misent d’ailleurs tout sur le glacial et le grésillant. La production, contrairement aux groupes des Légions Noires menés par Mütiilation, est excellente dans l’ensemble, pas trop limpide, plutôt légèrement brumeuse. Très immersive en somme. Spicilège a été peaufiné pendant de longues heures, et cela se sent. Les riffs sont très classiques dans l’ensemble, trémolo-picking sur fond de blast, mais se distinguent par leur personnalité toute bretonne. La terre celte est présente à chaque note. Ces mélodies, jamais très complexes, sont tout ce qu’il vous faut pour rejoindre les ancêtres celtes. Tantôt furieuse, tantôt plus aérée, la musique de Belenos n’a besoin que de peu d’éléments pour vous emporter. Les riffs se suivent, entrecoupés parfois de breaks à la guitare folk survolés par la voix de Loïc Cellier, grave et profonde.

Les chansons s’enchaînent avec une homogénéité impressionnante. L’atmosphère est parfois étouffante, parfois guerrière, régulièrement folk et toujours nostalgique. Tout est sincère, jusqu’au au chant en français. N’attendez aucun instrument traditionnel ni aucun refrain forcé, les mélodies de guitare se suffisent à elles-mêmes. Il est inutile de s’attarder sur chaque piste, tant elles sont excellentes. Toutes sont composées selon un schéma similaire, mais sans jamais être redondantes. Notez les splendides mélodies de « Ensorcelé », et de « Loin au Nord », la beauté simple et évocatrice de l’interlude « Noz Pagan », la suffocante ambiance de « L’Antre Noire ». Toutes les pistes valent le coup !

Allez, attachons-nous tout de même à noter les chansons les plus marquantes, aussi difficile soit-il d’en distinguer certaines. « Loin Au Nord », dans un registre brutal, vous emporte dans ses élans guerriers irrépressibles. Cette chanson est sans doute l’une des plus violente de la carrière de Belenos, mais ne tombe pas pour autant dans la bestialité et parvient à rester galvanisante d’un bout à l’autre. Citons également l’hymne du groupe « Par Belenos ». Seule chanson à introduire de la flûte, la piste s’ouvre par un riff de guitare très simple et entraînant, qui vous fait tout de suite bomber le torse. S’ensuit un refrain lourd et guerrier, comme quoi il est tout à fait possible de faire du pagan épique sans tomber dans le bas du front et en restant touchant. Enfin, il faut citer la magnifique « Terre de Brume », sans doute le point culminant de l’album. Elle aurait d’ailleurs mérité de figurer un peu plus tard dans l’album, tant elle aurait clôt de manière poignante un album déjà si marquant. Ce riff d’ouverture après cette plage brumeuse, bon sang ! Ce solo de guitare après le break ! Quelle chanson mes amis, quelle chanson ! Une réussite de plus, et encore plus brillante que les autres.

L’album se finit sur «Chant d’Automne», magnifique piste sur laquelle Loïc fait résonner sa voix a cappella qui se perd peu à peu dans les profondeurs de sa chère terre bretonne. L’album est terminé. Quelle musique, mais quelle musique ! Voilà, ça c’est du paganisme dans le metal, ça c’est de l’évocation, de l’émotion et des sentiments ! Évoquer les ancêtres, ça peut donner des choses magnifiques. Et ce Spicilège en est l’une des plus belles preuves. Belenos a vaincu, et aucun groupe de pagan bas-du-front actuel ne pourra arriver à la cheville d’une telle réussite. Si tous les disques de pagan metal ressemblaient à cela, je vous promets que je n’aurais plus aucune raison de me plaindre. Ou en tout cas plus à ce sujet.

About dantefever (149 Articles)
Salut vous

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :