Actualités

HaatE – Crystal : Farewell

Pays : Italie
Genre : Ambient Synth / Black Metal Atmosphérique
Label : Indépendant
Date de sortie : 27 Février 2017

Louée soit la recherche de musique lorsqu’elle nous permet de tomber de petits projets dont l’absence de renommée n’a d’égal que la grandeur de leur talent. C’est ainsi que vous avez pu faire connaissance avec HaatE, projet solo italien d’ambient synth et de black metal atmosphérique. Dans la mesure où le projet est pour le moins discret, il est tout à fait normal d’être passé à côté de Crystal : Farewell, sa dernière sortie. Bonne nouvelle, nous nous sommes chargés de partager cette pépite avec vous. Entrez dans l’univers sombre, extatique et onirique de Haate.


Soyons honnêtes envers nous-mêmes d’emblée, il est difficile de ne pas penser à Lustre à l’écoute du dernier album de HaatE. Mais le projet italien a néanmoins le mérite de pousser ses évocations et son travail musical plus loin que le projet suédois. Son genre d’appartenance est plutôt difficile à déterminer, voilà pourquoi se laisser porter par sa musique sans réfléchir est, de très loin, ce qui convient le mieux. Au menu, nous avons donc droit à trois titres plutôt longs et marqués par des rythmiques parfois répétitives mais diablement jouissives. Le travail au clavier est purement génial et permet à l’auditeur de s’évader loin, si loin de l’endroit qu’il a choisi pour se plonger dans Crystal : Farewell.

Il est difficile de ne pas tomber sous le charme. D’un côté, on a des sonorités légères qui nous rappellent de vastes et splendides rêveries fantasmagoriques, de l’autre, quelques éléments black ici et là. Quelques riffs lointains, quelques chants éraillés, eux aussi très lointains. Comme si HaatE voulait mettre l’accent sur l’imaginaire et l’irréel plutôt que sur la fade condition de la réalité. En somme, cet album veut nous faire voyager, nous conforter dans un bien-être très agréable. Crystal : Farewell, c’est le dépaysement total, la sieste à l’ombre d’un chêne avec le chant des oiseaux en guise de berceuse. Bien évidemment, cet album n’est pas totalement bien pensant, quelques éléments très sombres viennent apporter leur lot de malfaisance. Néanmoins, ce n’est pas ce que nous gardons en tête à l’issue de son écoute.

Il est presque dommage que les trois titres soient si courts. En réalité, ils ne le sont pas vraiment, mais nous ne pouvons nous empêcher de ressentir une certaine frustration lorsque nous arrivons au terme de l’ultime titre. Cela doit évidemment être mis en relation avec l’étonnant potentiel attractif de cet album, qui ne vous lâche plus une fois qu’il vous a étreint avec ses bras de matière noire. Un travail d’écrire et de composition quasiment parfait donne rarement naissance à des déceptions. Si la nuit pouvait chanter, elle le ferait sûrement de cette manière.

HaatE nous fournit avec ce quatrième album une musique profonde et diablement efficace. Avec légèreté et extase, le projet italien nous prend par la main à travers son univers. Un univers marqué par des rêves d’enfants et par une conception parfois idéaliste de la réalité. Mais Crystal : Farewell est un album très réussi, et HaatE doit à ce titre être mis en valeur. Allez donc faire un tour sur la page BandCamp du projet italien, vous pourrez faire connaissance avec la suite de sa discographie. Bienvenue au coeur du fantasme.

 

About Maxime (321 Articles)
Fondateur / Rédacteur chef - maxime.deruy@gmx.fr

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :