Actualités

Coldfells – Coldfells

Pays : États-Unis
Genre : Ambient Black / Blackened Doom
Label : Bindrune Recordings
Date de sortie : 1er Avril 2017

Si le nom de Coldfells ne vous évoque rien de particulier, soyez sans crainte. Jusqu’à présent auteurs d’une simple démo comprenant deux titres, les trois américains de Coldfells commencent tout doucement à se faire un nom avec la sortie imminente de leur premier album, sobrement intitulé de la même manière que le groupe lui-même. Toutefois, c’est simplement avec ce groupe que les trois artistes sont encore inconnus d’une partie du public, car nous verrons par la suite qu’ils sont loin d’être des novices en la matière. Lorsque le talent et l’expérience sont au rendez-vous, le résultat peut difficilement être mauvais.


Trois musiciens de qualité se trouvent derrière le groupe de Coldfells. Nous avons en premier lieu les deux artistes du duo Nechochwen, loué pour sa qualité musicale et ses thématiques portant sur les traditions des américains natifs, Andrew D’Cagna et Aaron Carey. Vous noterez également que le premier nommé fait aussi partie du groupe de black metal à tendance médiévale Obsequiae. Ils sont accompagnés du guitariste Johnny Doyle (Horse Drawn), dont la connaissance des styles black et sludge se marie sans doute à merveille à la musique de Coldfells. Car cette dernière résulte d’un mélange assez singulier.

Imaginez un mariage entre l’atmosphère de l’ambient black metal, le mordant du black metal, et la langueur implacable du doom, et vous obtenez quelque chose qui ressemble de manière fidèle à la musique proposée par Coldfells. Le premier album des américains est une belle réussite sur de nombreux aspects, tant il oblige l’auditeur à rester collé à son écoute. Son déroulement est une succession d’émotions rendues réelles par un travail du rythme remarquable. Mais ce sont bel et bien les riffs de guitare qui donnent corps à Coldfells. Propres au doom du début à la fin, ils permettent d’installer une atmosphère certes pesante, mais aussi intimement contemplatrice et portée sur des thématiques que l’on ne soupçonnerait pas nécessairement.

En effet, lorsque l’on connaît le passé musical des trois artistes, on ne peut que mettre cela en relation avec un amour sincère pour la nature et les grands espaces américains. L’évidente attention qui a été apportée à la réalisation de cet album n’est pas sans lien avec le souhait du trio de rendre hommage à une terre qu’ils chérissent tant. Le choix d’avoir mis en place des sonorités longues et parfois même assez planantes témoigne de la prise de position des artistes. Sur le plan technique, le rendu est satisfaisant, voire même irréprochable. Chaque instrument tient son rang avec efficacité sans prendre le pas sur un autre. Au rayon des chants, là encore, tout a été réalisé avec justesse et application.

Que l’on ait affaire aux chants durs ou aux chants clairs, sachant que ces derniers sont plutôt réussis, même s’ils contrastent parfois un peu trop avec le reste, on se rend compte qu’ils étoffent la musique proposée par Coldfells avec beaucoup de profondeur. Justement, parlons-en des chants clairs. Il est clair que dans une démarche telle que celle-ci, ils trouvent tout à fait leur place. Mais il est un peu dommage d’en avoir mis autant dans la mesure où ils cassent parfois la dynamique en vigueur. Rien de bien méchant, mais cela déplaira sans doute à ceux qui souhaitent écouter l’album pour son côté inexorable. Quoi qu’il en soit, le trio américain signe là un premier album de grande qualité, comme pour nous signifier que le nom de son groupe ne devrait pas se faire oublier de sitôt.

Loué soit Coldfells. Un style original et terriblement efficace, une composition et une production qui ne souffrent d’aucun accroc, et une atmosphère prenante au possible. Tels sont les ingrédients qui ont contribué à faire de Coldfells un premier album incontournable pour les adeptes de metal extrême aux touches ambient. Voyez donc cela comme quelque chose qui plaira à énormément de monde. La formation américaine a déjà de la bouteille et un certain vécu, elle sait donc parfaitement quels éléments utiliser pour toucher son public potentiel. Sans surprise, le mélange marche à merveille. À mettre entre toutes les mains.

About Maxime (257 Articles)
Fondateur / Rédacteur chef - maxime.deruy@gmx.fr

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :