Actualités

Vaiya – Remnant Light

Pays : Australie
Genre : Ambient / Black Metal Atmosphérique
Label : Nordvis Produktion
Date de sortie : 14 Avril 2017 (réédition)

Comme il est désormais de coutume chez nos partenaires suédois de Nordvis Produktion, l’accent est à nouveau mis en ce mois d’avril sur la réédition d’un album ayant vu le jour il y a quelques années. Cette fois-ci, il s’agit de l’album Remnant Light du projet solo australien Vaiya, dont le style est à placer dans le registre du black metal à tendance atmosphérique. Sorti en 2014, le seul album de la courte carrière de Vaiya va donc subir un petit lifting, ainsi qu’une exposition à la laquelle il n’a pas eu droit au moment de sa sortie. Pour définitivement séduire la communauté black ?


Après seulement quelques secondes de lointaines sonorités d’ambiance, Remnant Light frappe d’entrée avec la piste « Confrontation ». Le son est assez fluide, les guitares sont possédées, la batterie est martelée à un rythme endiablé. Voici Vaiya. Cet album, le premier du projet australien après quelques sorties d’importance moindre, se veut bien plus axé sur le black metal. Dans un registre qui rappelle inévitablement Arkhtinn, Vaiya joue avec nos émotions et nous transporte autant qu’il nous effraie. Les évocations se font parfois mélancoliques, comme si l’âme de Remnant Light elle-même cherchait à vous faire prendre conscience de toute la douleur qu’elle est capable de vous offrir. Cette première piste est assurément un coup de canon très puissant, tant par la force déployée que par la justesse dont fait preuve l’ensemble. Rob Allen, unique artiste à l’origine du projet, sait s’y prendre pour créer de l’émotion.

Sur le plan technique, Remnant Light est un album assez intrigant. Composé de trois titres, chacun durant treize minutes, ni plus ni moins, il s’agit d’un album plutôt court. Pour autant, sa consistance fait qu’il arrive à nous toucher en trente minutes de la même manière qu’un album dont la durée serait deux fois plus importante. Oubliez cette division en trois pistes, et voyez davantage cet album comme un large voyage pictural à travers les océans, au coeur des forêts, dans l’immensité du cosmos. C’est avec ce type de prise de position que la musique de Vaiya semble réellement profonde. Elle nous invite à la méditation. Elle nous invite à la contemplation. Ses variations et ses ruptures font naître en nous quelque chose d’implacable, comme si notre état émotionnel était intimement lié à l’évolution des sentiments dont il est question dans cet album. Un vrai coup de génie.

Il est vrai que la musique est loin d’être révolutionnaire, mais les éléments sont mélangés avec beaucoup de rectitude, et le résultat final est tout bonnement exquis pour les oreilles. Les groupes officiant dans ce style ont tendance à se montrer stochastiques sur la durée, ce n’est absolument pas le cas chez Vaiya, qui parvient à nous livrer une musique distincte et bien audible du début à la fin de son album. Pour autant, il plane quelque chose de délicieusement énigmatique autour de Remnant Light. Vous prendrez énormément de plaisir à explorer les trois pistes mises à disposition, comme pour en découvrir tous les secrets. Ce qui se dégage de cet album est obscur, vague, presque indéchiffrable. Et cela contraste beaucoup avec l’harmonie dont fait preuve la production.

Les ruptures acoustiques sont de toute beauté et subliment les parties plus chaotiques avec une majesté et un saisissement rares. Néanmoins, le seul aspect décevant de cet album concerne sans doute les chants. Sans doute pas suffisamment éraillés (sauf dans la dernière piste), ou trop en arrière-plan, ils ne parviennent pas à étoffer la musique avec poigne. Un chant écorché aurait sans doute contribué à rendre cet album incontournable. Mais ne vous méprenez pas, Remnant Light est un excellent album qui plaira à de nombreux adeptes de musique, que l’on parle de black metal ou non, car il a assurément les arguments pour se montrer attractif vis-à-vis de quiconque. Tout ce que l’on recherche dans la musique se trouve au coeur de Remnant Light.

Si vous aviez manqué le premier album de Vaiya en 2014, vous n’avez désormais plus aucune excuse pour vous priver d’une écoute qui vous ébranlera sans nul doute. Le projet australien vous invite à contempler avec émerveillement ce qui vous entoure. Mais il vous pousse également à réfléchir sur vous-même au coeur d’un traitement de l’introspection tout simplement extraordinaire. La transcendance ultime.

About Maxime (255 Articles)
Fondateur / Rédacteur chef - maxime.deruy@gmx.fr

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :