Actualités

H.ø.s.t – Anthology of War

Pays : Pologne
Genre : War / Military Dark Ambient
Label : Hell Is Here Productions
Date de sortie : Février 2017

De manière générale, lorsque l’on écoute du dark ambient, on recherche des atmosphères évasives, profondes et qui incitent à une certaine forme de voyage. L’angoisse, la peur et l’inconnu sont également des choses que l’on peut ressentir à l’écoute de certains artistes. Il est en revanche plus rare de tomber sur des albums qui se basent uniquement sur ce genre d’émotion. Et certains vont même encore plus loin, comment en témoigne le premier album du projet polonais H.ø.s.t, intitulé Anthology of War. Le travail est tel qu’il a donné naissance à une production sur le thème de la guerre et des différents troubles qui ont secoué la Pologne au cours du XXème siècle. Un voyage dans le temps époustouflant.


Au cas où vous l’auriez oublié, on parle effectivement ici de dark ambient martial et porté sur une vision de l’histoire de la Pologne et de l’Europe que beaucoup aimeraient oublier. Dévasté par la guerre et en proie à des troubles d’ordre politique durant une bonne partie du siècle dernier, le pays a été le théâtre de véritables horreurs qui ont sans doute beaucoup inspiré notre artiste. Au menu, nous avons donc un dark ambient très original construit autour de samples et d’extraits audio d’époque. Que l’on ait affaire à de vrais discours ou à de véritables sonorités enregistrées au combat, le travail de recherche qui a été mené en amont est tout bonnement impressionnant et nous propose quelque chose d’extrêmement authentique. Et vous voulez connaître la bonne nouvelle ? Sur le plan musical, l’ensemble tient très bien la route.

L’artiste ne s’est en effet pas contenté de modeler quelque peu les extraits utilisés, il a ajouté sa touche personnelle à l’aide de longues plages atmosphériques inquiétantes et terrifiantes, comme pour souligner la gravité des événements dont il relate le déroulement. Sans tomber dans le noise ambient, les sonorités sont d’une anxiété exquise et étoffent à merveille les sons et les discours qui ont été pris en guise de base. Une oreille connaisseuse en matière de Seconde Guerre mondiale reconnaîtra ainsi les sirènes d’alerte en cas de bombardement, les tirs de fusil automatique, ou encore les tirs de roquettes des fameuses orgues de Staline. Les références sont multiples. L’artiste élargit même davantage son champ d’action, en incluant la mélodie du cantique Amazing Grace, d’origine anglo-saxonne, sur la piste « Salute To All the Fallen ». Tout sauf une coïncidence.

Sans surprise, c’est l’invasion de la Pologne par l’Allemagne nazie qui revient le plus vite et le plus souvent, comme sur « First Day of Hatred and Glory », premier titre de l’album. L’artiste évoque également les combats ayant eu lieu sur le front de l’est entre forces allemandes et soviétiques. Il est d’ailleurs assez surprenant de voir que l’album touche à de nombreux aspects de la guerre, et pas seulement ceux ayant touché la Pologne. C’est ainsi que le titre « Dresden 1945 » souligne le bombardement de la ville de Dresde (en Allemagne orientale) par les forces alliées, qui a conduit à la mort de plus de vingt mille personnes et à la destruction quasi-complète de la ville. La période de la guerre froide n’est pas en reste non plus, avec le titre « Dark December 1981 », qui nous conte l’instauration de l’état de siège et de la loi martiale en Pologne. Autant d’événements ayant secoué l’Europe ou un pays en particulier.

Il est purement et simplement délicieux de s’imprégner de l’atmosphère façonnée par l’artiste polonais. Chaque ambiance semble avoir été taillée sur mesure pour correspondre à la page d’Histoire qu’elle illustre. Il y a finalement quelque chose de très grave dans la musique de H.ø.s.t, comme si le projet essayait de nous faire ressentir ne serait-ce qu’une once de la peur qui était de rigueur en ces temps troublés. Et le résultat est réellement saisissant. Il est impossible de rester de marbre en écoutant les discours donnés sur un ton sombre, quand bien même on ne comprendrait pas leur contenu. L’ensemble prend aux tripes et entend nous faire voyager dans le temps, au moment où l’Europe était à feu et à sang, lorsque certains peuples étaient opprimés avec toute la violence dont l’homme est capable. Ce climat de terreur est sans doute impossible à retranscrire précisément, mais H.ø.s.t s’en approche de manière effrayante. D’une abominable perfection.

Créé en 2012, le projet polonais signe avec Anthology of War sa première sortie officielle. Et quelle sortie. Bien rares sont les occasions de tomber sur des productions aussi ensorcelantes et dramatiques. Le travail de recherche qui a été effectué par l’artiste est fascinant et témoigne de toute le coeur qu’il a mis dans cet album. Anthology of War s’adresse à tous les amoureux de musique ambient poignante, mais aussi à tous les passionnés d’Histoire, qui verront en cet album un moyen très efficace de retourner plusieurs décennies en arrière. Toute l’horreur de la guerre en cassette.

About Maxime (321 Articles)
Fondateur / Rédacteur chef - maxime.deruy@gmx.fr

3 Comments on H.ø.s.t – Anthology of War

  1. Pas assez de rythmes militaires pour moi. Trop ambiant et pas assez indus. Un indus symphonique militariste à la Stiff Miners/Parzival aurait été parfait pour ce concept. Avec des samples mais avec une vraie musique militariste. Dommage.

    J'aime

    • C’est ambient tout simplement parce que le parti pris est celui de l’atmosphère plutôt que celui de la course à la violence. Il est d’ailleurs très intéressant d’avoir cette diversité sur le thème de la guerre, à l’heure où la quasi-totalité des groupes utilisant cette thématique tombent le black death ou le metal extrême de manière générale.

      J'aime

  2. Oui, c’est la raison pour laquelle les groupes que je cite font une musique d’ambiance, non metal mais véritablement militariste. Je trouve l’indus sympho/martial plus adapté à la guerre et plus variée. Une plage sans percus peut succéder à des roulements de tambours bien matiaux et ça, ça m’évoque la guerre. Si on ajoute à cela les samples de discours et les bruitages, le résultat serait stupéfiant.

    Aimé par 1 personne

2 Trackbacks / Pingbacks

  1. Jowisz – Trench Rat’s Banquet – Heiðnir Webzine
  2. H.ø.s.t sort sa première vidéo officielle – Heiðnir Webzine

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :