Actualités

Interview – Nikita Droujinine (Haze of Summer)

Dans la foulée de la sortie de Znoï, très bon album de post-black metal aux accents estivaux et colorés certains, l’heure était à la recherche du pourquoi du comment. Nous avons donc démarché l’homme derrière le projet originaire de la région de Moscou pour en apprendre plus sur le curieux caractère de la sa musique.

Bonjour Nikita, et merci de m’avoir accordé cette interview.
Merci à toi, j’aime beaucoup Heiðnir Webzine et j’ai déjà découvert quelques bons groupes grâce à lui.

Peux-tu présenter ton projet aux lecteurs ?
En décembre 2015, j’ai décidé d’écrire et d’enregistrer de la musique que je pouvais façonner moi-même, parce que j’étais vraiment fatigué d’entendre toujours les mêmes sonorités propres au black metal traditionnel. À ce moment là, il s’agissait d’un projet solo, puis Alex Klaptsov de Grace Disgraced m’a rejoint. Une fois que tout était fait, j’ai demandé à mes vieux amis d’Arkona, d’Izmoroz, de Golos Omeriki et de Logic Event de participer aux enregistrements en studio. Voici donc le line-up complet pour l’enregistrement de Znoï :

Moi, qui ai écrit toute la musique et toutes les paroles ; Alex Klaptsov (Grace Disgraced, Bestial Invasion), qui a fait les arrangements à la guitare ; Ilya Rizaev (Logic Event), qui m’a aidé pour les arrangements aux claviers ; Rodion Loubenski (Golos Omeriki), qui a joué de l’accordéon et a aidé pour les claviers ; Gosha Jankowski et Alexander Vorobiev (Golos Omeriki), qui m’ont aidé pour le violon et la balalaïka ; Andreï Ichtchenko (Arkona), qui s’est occupé de la batterie ; et Belf (Izmoroz), qui a joué toutes les lignes de basse.

Pourquoi as-tu choisi la thématique de l’été pour ton album ? C’est plutôt inhabituel dans le black metal.
En vérité, ce n’est pas l’unique thème de cet album. Oui, j’aime la période estival, mais avec ces six titres, je voulais surtout décrire les changements à grande échelle, et notamment concernant la nature. La principal thématique de cet album est une histoire d’amour. La mienne. Qui prend la forme d’une dépression et d’une brume intérieure. Cela survient chaque année avec la même femme. Znoï est la transcription du mot russe « Зной », qui peut faire référence à une forme de chaleur étouffante et oppressante. Ce n’est donc pas seulement en rapport avec le temps qu’il fait lors de la saison chaude, c’est aussi que l’on peut ressentir lorsqu’un partie de soi-même est perdue et que ton âme est sèche et vide comme de la poussière. Znoï est le symbole d’une grande déception. C’est la période que tu attends pendant si longtemps pour finalement sombrer dans les eaux de ta propre tristesse. Désolé pour toute la poésie.

Comment peux-tu m’expliquer les aspects très colorés de ta musique ?
Depuis le début, je voulais faire de Znoï un album honnête et sincère à 666%. Et pour moi, l’été est une saison qui est synonyme de malaise puissant et de sombre période. J’ai mélangé toutes ces émotions aux changements de la nature, qui m’influencent énormément, et voilà le résultat. C’est exactement ce que tu peux entendre lorsque tu écoutes Znoï. Je ne voulais pas créer quelque chose d’influencé uniquement par un design bleu ou rose. Je voulais juste rendre compte de ce à quoi le black metal pouvait ressembler en 2017. C’est tout.

Comment as-tu procéder pour composer cet album ?
Donc, en décembre 2015, j’ai commencé à enregistrer ma propre musique avec mes propres choix quant aux sonorités. Après avoir réalisé six bases solides et distinctes chez moi, et après avoir réfléchi à tout la conception, notamment graphique, de Znoï, j’ai proposé à mes amis de prendre part à l’aventure et de participer aux enregistrements studio. J’ai beaucoup aimé cette collaboration, parce que les gens qui ont participé à l’album ne viennent pas nécessairement du milieu metal.

Quelle est la signification de l’artwork de l’album ?
C’est une amie qui a servi de modèle pour la photo. Comme tu le sais maintenant, compte tenu de mon aversion pour l’imagerie traditionnelle du black metal, je ne voulais en aucun cas utiliser quelque chose que l’on voit partout dans les albums du genre. Je voulais quelque chose de pur et de simple. Quelque chose de tendre et de direct. Un peu comme l’album de manière générale. Il n’y a pas de logo ni de nom d’album. Je ne voulais pas que l’artwork puisse détourner l’auditeur de l’essence de l’album. C’est du moins en ce sens que je l’ai créé.

As-tu été cherché l’inspiration ailleurs, notamment dans certaines formes d’art en particulier ?
Oui, bien sûr. J’écoute énormément de musique et j’essaie de rester à jour quant aux différentes sorties de films au cinéma. Parfois, j’arrive à y trouver quelque chose qui m’inspire tout particulièrement. J’écoute également beaucoup de genres de musique différents, du black metal à la retrowave. Peut-être que c’est la raison pour laquelle ma musique sonne si peu metal parfois. Mais cela rend la chose encore meilleure selon moi.

Quels sont tes projets désormais ?
Le prochain album sera à propos de l’automne et de l’hiver, qui apportent leur lot d’espoir et de bonheur fantomatiques (rires). Ce sera une suite à cette espère d’histoire d’amour qui était dépeinte sur Znoï. Toutes les pistes sont prêtes à 80% environ, et je peux déjà te dire que la musique sera moins folk mais bien plus portée sur des éléments synthwave. Tu verras ça. On va aussi essayer de tourner un clip cet été. J’aimerais également beaucoup donner des concerts avant la fin de l’année. On verra ça en temps voulu.

Merci beaucoup à Nikita pour le temps qu’il nous a consacré.

About Maxime (360 Articles)
Fondateur / Rédacteur chef - maxime.deruy@gmx.fr

1 Trackback / Pingback

  1. Nouveau single pour Haze of Summer – Heiðnir Webzine

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :