Actualités

Time Lurker – Time Lurker

Pays : France
Genre : Black Metal
Label : Les Acteurs de l’Ombre
Date de sortie : 2 Juin 2017

Les Acteurs de l’Ombre sont en forme en ce moment. La signature d’Arkhon Infaustus, la sortie remarquée du premier Au-Dessus et sa programmation au Fall of Summer, et ce premier album de Time Lurker qui semble déjà être attendu de pied ferme par une bonne partie du public. Le nom a bien circulé, le très bel artwork s’est fait remarqué, il ne manque plus que la musique.

Ce premier opus du projet strasbourgeois résulte de l’assemblage des deux premières sorties du groupe augmenté de quatre chansons supplémentaires. Trois pistes déjà sorties pour quatre chansons originales. On aurait peut-être préféré avoir les pistes précédemment sorties en bonus tracks avec une ou deux chansons originales de plus, mais enfin… L’album fait quarante-huit minutes, nous n’allons pas faire les difficiles. Time Lurker officie dans le black metal que l’on aurait parfois envie de qualifier d’atmosphérique. Les pistes ne sont jamais agressives, toujours élégantes et déploient autours de vous une atmosphère très marquée.

Time Lurker s’inscrit dans la tradition de son label et offre un son travaillé, pas raw pour un sou. Les guitares sont capables à la fois de lourdeur et de légèreté, bien réverbérées sans pour autant sonner artificiel. On se rapprocherait parfois du son présent sur le premier Pénitence Onirique sorti quelques mois plus tôt. La batterie fais en revanche un peu plus plastique mais sans réellement déranger. Pour parler un peu de la construction des pistes, oubliez toute structure répétitive ou bien formatée. Time Lurker se libère de toute symétrie et préfère proposer des chansons évolutives, souvent longues, très imprévisibles. Les riffs sont aériens, lointains, semblant émaner de tortueux couloirs d’espace-temps, mais se fendent également régulièrement de séquences plus mid-tempo, lourdes et massives, imposantes. On imagine bien la musique de Time Lurker évoluer dans d’étranges dimensions d’outre-espace, flottant dans un cosmos mystique et habité. C’est bien ce que représente son artwork, un portail dans l’ailleurs vers… autre part.

Le black metal présenté ici est plutôt moderne, dans le sens où il ne fait rien de particulièrement avant-gardiste, mais ses sonorités et l’atmosphère développée tendent à rejoindre les thématiques éthérées et très travaillées de tout un pan du black metal actuel. S’il fallait essayer de décrire un peu mieux cette musique, nous pourrions nous risquer à évoquer un Emperor qui aurait définitivement quitté la Terre pour aller se perdre dans les immensités cosmiques, au lieu de fendre les airs avec majesté dans les cieux de Norvège. Il n’est pas question de post-black metal ni de black avant-gardiste, non plus que de black traditionnel, mais simplement de black metal bien de son époque, et pourtant intemporel. Oui, intemporel, parce que si Time Lurker est définitivement un produit de son temps, il donne à voir des influences piochées un peu partout. Certains riffs ferraient parfois penser à un Blut Aus Nord période Memoria Vetusta II, de même que certaines ambiances.

Cet héritage venu de Blut Aus Nord s’inscrit très logiquement dans la démarche de Time Lurker, qui souhaite manifestement ne pas faire une redite de ce qui existe déjà dans le black metal, mais bien s’inscrire dans la continuité. Pas un pas en avant, pas de pas en arrière non plus, simplement suivre une évolution logique et harmonieuse, naturelle. Et cela donne un album vraiment bon, cohérent, assez homogène mais jamais ennuyeux, qui arrive à emporter dans son univers immatériel. La très puissante « Etheral Hands » varie entre un riff d’entrée majestueux voir épique, s’engouffre dans une progression toujours plus tortueuse à mesure que les minutes passent, et vient glisser un soupçon d’émotion en fin de parcours pour conclure en beauté. Une belle prouesse. Les chansons de Time Lurker donnent l’impression d’avoir parcouru un très long chemin une fois arrivé à la fin. Leur longueur n’y est pas pour rien, mais c’est surtout cette très grande variété de riffs et d’atmosphères qui procure le sentiment de réellement se déplacer en pensée sur d’immenses distances totalement hors de portée de notre corps incarné. Time Lurker donne une vraie impression d’infini.

Il faut un peu de temps pour assimiler le disque. Son aspect très homogène demande un certain effort pendant l’écoute, mais les ambiances développées sont toutefois assez puissantes pour que vous n’ayez pas à plisser les yeux et à vous concentrer durant toute l’écoute pour profiter de la musique. Il faut un petit effort pour rentrer dedans, mais une fois installé, vous vous sentirez bien dans cette atmosphère cosmique hors du temps. Les quelque passages à la guitare clean réverbérée viennent vous faire planer quelques instants entre les dimensions avant que vous ne soyez de nouveau happé. Une construction intelligente, qui permet de ressentir avec force l’esprit de Time Lurker. À ce stade de la chronique, vous avez compris que ce premier disque est très bon. La seule chose que l’on peut dire, c’est que Time Lurker a visiblement encore de la marge pour fournir quelque chose d’encore meilleur, de plus intense peut-être. Sûrement pour le prochain album, histoire de passer de « très bon » à « excellent ». Pas d’inquiétude et beaucoup de confiance donc !

Les Acteurs de l’Ombre sont décidément un label qui mérite l’étiquette « sans faute ».  Les sorties s’enchaînent tranquillement, à un rythme raisonnable qui permet de suivre chaque nouveau disque sans devoir se jeter trois semaines après sur le suivant. La qualité est toujours au rendez-vous. Time Lurker rejoint le sanctuaire français des artistes de talent officiant dans le black metal personnel et actuel. Rien à redire, c’est là un excellent album. Coup de chapeau.

About dantefever (137 Articles)
Salut vous

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :