Actualités

Aume – Anti Hybris

Pays : Chili
Genre : Ambient / Black Folk Atmosphérique
Label : Indépendant
Date de sortie : 7 Mai 2017

Deux mois seulement après la sortie son EP intitulé Albor, le projet solo chilien Aume nous ressert à boire et à manger avec Anti-Hybris, un nouvel EP de poids, quoique plus court que son prédécesseur. Cette nouvelle sortie s’inscrit toujours dans l’univers visuel et musical de l’artiste, même si elle se montre peut-être légèrement plus noire que ce qui a été réalisé jusqu’alors. Elle permet également aux auditeurs de ce mystérieux projet de plonger à nouveau au coeur de son obscur et décharné univers musical, dont l’originalité et la splendeur ne cessent de surprendre.


L’hybris (ou hubris) est une notion qui nous vient de la Grèce antique et que l’on se doit généralement d’opposer à la modération ou à la tempérance. Ainsi, la similitude ne serait pas grotesque si nous en venions à associer l’hybris à une certaine forme de démesure. À ce titre, le nom de l’EP dont il est question ici illustre en premier lieu parfaitement la musique de notre musicien chilien. D’entrée, l’artwork de Anti-Hybris frappe par sa sincérité et l’effroi qu’il inspire. Mais surtout, il contraste énormément avec ceux des deux sorties précédentes de l’artistes, qui représentaient de simples paysages, sans doute sud-américains. L’entame est prometteuse, pourvu que la musique soit à la hauteur de l’impression laissée par la pochette.

Anti-Hybris est un EP d’un quart d’heure simplement composé de deux titres. Oui, c’est peu, pour ne pas dire famélique, mais n’oublions pas que sa sortie intervient seulement deux mois après celle d’Albor, dont le contenu était plus conséquent. Ne boudons pas notre plaisir pour autant, car Anti-Hybris est rempli de trésors insoupçonnés qui rendent son écoute absolument fascinante. La première piste démarre sur les chapeaux de roues en nous immergeant au sein d’un black metal lent et froid à vous glacer les os. Les riffs sont sales et noirs à souhait, et la batterie bat la mesure sur un rythme léthargique. Le tout est soutenu par des chants d’outre-tombe et meurtri. Le message qui veut être passer est clairement funeste, et Aume s’en donne les moyens.

L’atmosphère déployée à l’aide de « Ante el Témpano » envahit l’EP complet avec beaucoup de facilité, si bien que l’on ne sent pas encore tout à fait remis de ses émotions au moment d’aborder « El Despertar de Las Sierpes ». Fort heureusement pour notre capital bien-être, ce deuxième titre démarre sur de fort plaisantes sonorités atmosphériques soutenues par des percussions et des chants clairs en espagnol qui ajoutent une dimension presque chamanique à l’ensemble. Voilà qui justifie l’appartenance au genre folk du projet. Mais l’accalmie n’est finalement que de courte durée, et la tension monte au fur et à mesure que la piste prend possession de l’âme de l’auditeur.

Voici que la batterie et les guitares reviennent, comme pour mettre à nouveau à mal votre piètre condition d’être humain. Les dix minutes d’abattement que constitue cette deuxième et dernière piste sont purement de toute beauté, et le travail atmosphérique fait preuve d’une justesse dont devraient s’inspirer un certain nombre de projets tous plus alambiqués les uns que les autres. Une forme de peur vient naître en vous, motivée par les effroyables sonorités d’Anti-Hybris. Il ne s’agit pas là d’une peur colossale et véritable, plutôt d’une peur incertaine et tapie dans l’ombre, qui menace de s’éveiller en vous à chaque instant. Le travail de l’artiste chilien n’en est que plus remarquable.

À l’aide d’une musique à la fois authentique et imagée, mais aussi portée sur certaines touches ritualistes, Aume fait de son deuxième EP le point culminant de sa petite discographie. Le talent dévoilé sur cette nouvelle sortie nous confirme effectivement qu’une carrière respectable est sur le moins de s’offrir à lui. Peut-être daignera-t-il, la prochaine fois, nous gratifier d’un album complet ? Voilà qui le placerai sans aucun doute sous le feu des projecteurs, alors que la scène manque de projets tel que celui-ci. Une très bonne surprise que voici.

 

About Maxime (255 Articles)
Fondateur / Rédacteur chef - maxime.deruy@gmx.fr

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :