Actualités

Progenie Terrestre Pura – oltreLuna

Pays : Italie
Genre : Ambient Black Metal
Label : Avantgarde Music
Date de sortie : Juin 2017 (sortie physique)

Au sein du black metal, les évocations de la musique sont généralement à mettre du côté d’un certain point de vue passéiste de la société. Anti-christianisme, paganisme, culture de nos ancêtres. Tout y passe, mais assez peu de choses modernes. Ainsi, il est toujours fort attrayant de pouvoir s’intéresser à un album dont les thématiques sont au contraire très futuristes, et portées sur l’un des principaux fantasmes de l’être humain de tout temps, l’espace. Au printemps, les italiens de Progenie Terrestre Pura ont mis au monde leur deuxième album, intitulé oltreLuna. Au programme de cette nouvelle sortie, immensité de l’univers et avancée technologique.


Depuis l’aube de l’humanité, l’espace a toujours attisé la curiosité des hommes et leur a procuré les rêves les plus fous. Progenie Terrestre Pura cristallise tout cela dans sa musique de manière générale, et la chose est d’autant plus vraie dans le cas d’oltreLuna, son dernier album sorti chez Avantgarde Music. Sur le plan technique, la musique des italiens est pour le moins complexe. Des ruptures atmosphériques sont à signaler, mais elles séparent de plus grosses parties saturées de riffs dévastateurs et rythmées par une batterie qui bat le tempo à uns cadence parfois dingue. La musique de Progenie Terrestre Pura peut être difficile à appréhender dans la mesure où de nombreuses couches viennent se superposer dans les moments les plus endiablés. Mais une fois la chose saisie, oltreLuna se révèle être un très bon album.

Les italiens nous servent des titres très longs, car l’heure de musique que constitue l’album n’est divisée qu’en cinq parties, ce qui va totalement de pair avec les sonorités exposées. Cette nouvelle sortie est un cheminement, un voyage de science-fiction extrêmement plaisant. Un simple coup d’œil jeté à l’artwork suffit à nous faire entrer dans l’univers des italiens. Et en parlant d’univers, soyez prêt à le parcourir de long en large, car l’écoute d’oltreLuna n’entend pas vous ménager pour un sou. À certains égards, cette écoute se montre presque éprouvante, mais avouez-le, vous ne pensiez tout de même pas quitter l’atmosphère terrestre sans dommage ?

Par rapport aux différents projets de black metal, le plus souvent atmosphérique, portés sur des thèmes de science fiction, Progenie Terrestre Pura se veut évidemment plus travaillé. Les italiens ne pourront jamais faire état de l’étendue illimitée et effrayante de l’univers comme pourrait le faire Mesarthim par exemple, mais il compense cela par un travail musical exceptionnellement riche. Quel album portant sur des thèmes futuristes saurait se passer d’éléments électroniques ? Assez peu, et dans le cas des italiens, cette utilisation est parcimonieuse et très astucieuse, comme en témoignent les sonorités empruntées à la synthwave qui fleurissent au cours du titre éponyme.

De manière générale, oltreLuna fait preuve d’une consistance parfaitement satisfaisante. En plus de cela, l’album sait mettre du son sur ce qu’il veut réellement faire comprendre à l’auditeur, et dans le cadre d’une production qui se veut imagée et qui entend proposer quelque chose de pictural à l’auditeur, c’est évidemment très intéressant. Les italiens ont sans contestation possible frappé très fort avec ce nouvel album. Ce dernier devrait même inspirer bon nombre d’artistes, et pas seulement dans le black metal. Je pense notamment au dark ambient ou à certaines branches de la musique électronique, qui sont des genres auxquels touchent les italiens. Ces derniers ont écrit un album cohérent du début à la fin, qui ne souffre d’aucune baisse de régime, et surtout, qui parvient à faire voyager l’auditeur de fort belle manière.

oltreLuna est un album complexe et peu accessible, en grande partie à cause de son amoncellement de sonorités différentes. Mais une fois cette petite difficulté mise de côté, il révèle tout son potentiel dans les oreilles d’un auditeur réceptif à son univers futuriste et très bien amené. Les italiens sont parvenus à faire mieux que sur U.M.A, leur dernier album, qui était déjà excellent. Progenie Terrestre Pura est riche d’une potentiel insoupçonné, et sa carrière ne fait peut-être que commencer… oltreLuna n’est pas un chef d’oeuvre, simplement un excellent album. Mais c’est quand même tout à fait remarquable.

About Maxime (261 Articles)
Fondateur / Rédacteur chef - maxime.deruy@gmx.fr

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :