Actualités

Armorer – Celurean

Pays : États-Unis
Genre : Black Metal Atmosphérique
Label : Indépendant
Date de sortie : 8 Juin 2017

On entend souvent dire du black metal américain qu’il se montre parfois un peu trop léger. La faute, la plupart du temps, à la pléthore de groupes et projets atmosphériques au possible et à la division cascadian black metal, qui ne rendent pas spécialement hommage au caractère corrosif du black metal originel. Cela ne concerne évidemment pas tous les groupes, et fort heureusement. Nous avons d’ailleurs dans les oreilles aujourd’hui la deuxième sortie du projet Armorer, originaire de Caroline du Nord. La musique du projet se trouve elle aussi dans la branche atmosphérique du genre, mais ses atours chaotiques offrent une toute autre image du pays de l’oncle Sam.


Cerulean n’attire dans un premier temps pas particulièrement le regard. La typographie vaguement gothique sur fond forestier, ça existe déjà beaucoup trop dans le milieu. Il est tout juste possible de faire le lien entre le titre de l’EP et son artwork. Son nom fait en effet référence au pigment bleu de céruléum, qui est utilisé pour sa teinte bleu clair. C’est sans doute ce même bleu qui est présent sur la partie inférieure de l’artwork. C’est peut-être bon à savoir, mais la chose ne nous apprend absolument rien sur la musique du projet ou sur son univers musical de manière générale. Pourtant, il y a largement de quoi faire.

Armorer nous sert un black metal atmosphérique saturé et plutôt noir, comme ce fut le cas sur son EP précédent, Hold. Il est d’ailleurs étrange que cette sortie ait été étiquetée EP et Cerulean non, alors que leur durée est sensiblement similaire. Nous irons peut-être même jusqu’à dire que Hold avait le mérite de proposer des titres longs et consistants, ce qui n’est pas le cas sur Cerulean, alors que cette initiative colle à merveille à la musique du projet originaire de Murphy. Quoi qu’il en soit, cela n’enlève en rien la qualité dont fait preuve cette deuxième sortie, qui est riche d’un climat bien précis et d’une atmosphère bien travaillée, même si les spécificités techniques ne sont pas particulièrement poussées.

Grâce à son ambiance intimement drone et à ses projections picturales de grands espaces, Cerulean transporte indubitablement, un peu à la manière de Vaiya ou d’Imperceptum. Les rugissements qui étoffent la musique par endroits viennent fendre la nuit de manière très prenante, et ils apportent d’autant plus d’opacité que le caractère encombré de la musique d’Armorer se montre lui aussi assez peu pénétrable. Il est malgré tout frustrant de constater que les quatre titres en présence ne dépassent guère les cinq minutes, alors que ce genre de musique se montre follement plus envahissant à l’aide de titres à rallonge. Peut-être aurons-nous droit à cela à l’occasion de la prochaine sortie ?

Le black metal américain vient peut-être de révéler un solide projet en devenir. Moins riche qu’Arkhtinn, moins impénétrable que Earth and Pillars, mais sans doute aussi prometteur que ces deux projets au même moment de leur carrière respective. Nous en sommes évidemment à des années-lumières, mais si Armorer daigne travailler les aspects de sa musique qui exigent une refonte globale ou partielle, il sera en mesure, un jour, de nous fournir un album aussi impressionnant que ceux ayant été composés par ses illustres pairs. En attendant, le projet américain nous sert quelque chose de tout à fait convenable, mais qui ne pourra qu’être pleinement satisfaisant s’il se voit bonifier par un travail plus fourni la prochaine fois. À suivre…

About Maxime (302 Articles)
Fondateur / Rédacteur chef - maxime.deruy@gmx.fr

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :