Actualités

Hermóðr – The Deep End

Pays : Suède
Genre : Black Metal Atmosphérique
Label : Indépendant
Date de sortie : 10 Juillet 2017

Cela faisait un certain temps qu’il n’avait pas été question de notre ami Rafn dans nos lignes, sans doute la faute à des sorties un peu en deçà de ce que l’artiste suédois est capable de produire, en tout cas lorsqu’il s’agissait de Deadlife, son autre projet. L’heure est venue aujourd’hui de parler de Hermóðr, l’un des deux projets que Rafn alimente on ne peut plus souvent. Et dans la mesure où The Deep End est la trentième sortie de Hermóðr depuis 2012, voyez la formulation comme un solide euphémisme. Après nous avoir offert d’excellentes sorties, tels que le split en compagnie des finlandais de Kalmankantaja ou l’EP Carved In Ice, Hermóðr nous sert aujourd’hui un nouvel EP qui porte bien évidemment la marque de son géniteur.


D’aucuns estiment, sans doute à raison, que Rafn passe trop peu de temps derrière ses logiciels et instruments pour s’attacher au caractère qualitatif de sa musique. Difficile de réfuter ce point de vue, tant le rythme de l’artiste suédois se veut soutenu, et ce tant pour Hermóðr que pour Deadlife, ses deux principaux projets. Néanmoins, on ne peut enlever à la musique de ces derniers leur aspect indéniablement émotionnel et joliment atmosphérique. Les sorties se succèdent à un rythme douteux, c’est un fait, mais nous ne saurions cracher sur la qualité proposée. Car même si par nature la musique composée par Rafn se veut répétitive, elle sait comment atteindre l’auditeur pour mieux lui inoculer son sérum onirique.

Dans le cas présent, The Deep End est un EP monotitre dont la durée dépasse de peu le quart d’heure, un format plutôt apprécié par Rafn. Le titre éponyme se veut donc riche d’un black metal lent et lancinant qui met l’accent sur des sonorités de guitare et de batterie on ne peut plus léthargiques, le tout confère d’ailleurs au titre quelque chose de très prenant. Qu’on se le dise, malgré sa durée respectable, « The Deep End » ne varie absolument pas, ou si peu. Mais par ce qu’il fait naître en chacun de nous lors de l’écoute, ce titre se veut extrêmement évocateur, et pas seulement sur des thématiques contemplatrices ou émotives.

La musique de Hermóðr a toujours eu la merveilleuse faculté à créer une expérience unique selon l’humeur et la position de chacun lors de son écoute, et The Deep End ne déroge pas à la règle. Laissez-vous envahir par l’EP lors d’un moment de tristesse profonde, et cette dernière se verra amplifiée au possible pour vous faire vivre une expérience des plus singulières. À l’inverse, écoutez-le lors d’un temps fort, et vous y distinguerez quelque chose de coloré au possible. Peu d’artistes sont capables de créer une telle musique d’adaptation, et celle proposée par Rafn via Hermóðr (c’est moins le cas concernant Deadlife) se veut particulièrement réussie.

C’est une nouvelle sortie de qualité pour Hermóðr et pour sa tête pensante. Encore et toujours, comme c’est de rigueur lorsqu’il s’agit de Rafn, nous préférerions sans doute attendre un peu plus longtemps pour avoir une grosse sortie plutôt que d’avoir un EP tous les trois mois, mais il est dans tous les cas difficile de ne pas tomber sous le charme de la nouvelle sortie de Hermóðr. Imaginez un peu ce qu’aurait pu donner un album construit sur le même schema que The Deep End… Ses évocations vaporeuses et enlaçantes viennent exercer une étreinte délicieuse et dangereuse sur votre personne. Tout bonnement captivant.

About Maxime (302 Articles)
Fondateur / Rédacteur chef - maxime.deruy@gmx.fr

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :