Actualités

Vindkast – Archaic Collapse

Pays : Allemagne
Genre : Ambient Black Metal
Label : Avantgarde Music
Date de sortie : 17 Juillet 2017

Après le joli raté intervenu au moment de la sortie de Dzö-Nga, le label italien Avantgarde Music a sans doute à coeur de réhausser quelque peu la qualité de ses sorties, habituellement si originales et prenantes. C’est ainsi que l’unique album de Vindkast, Archaic Collapse, s’offre à nous dans un magnifique digipack. Le label italien a décidé de remettre au goût du jour ce petit condensé de black metal atmosphérique couplé à quelques vagues touches de space ambient, qui fut initialement sorti en 2015 au format cassette chez Urtod Void. À raison ?


Autant annoncer la couleur d’emblée, Vindkast est une formation d’ambient black metal comme il en existe sans doute des centaines. Au sein de ce genre musical, rares sont les variations, mais légion sont les formations qui se ressemblent parfois terriblement. Vindkast a visiblement du mal à se faire une place de choix aux côtés des projets d’importance, et la sortie de son album chez Avantgarde Music ne devrait malheureusement pas réellement changer la donne. Alors attention, Archaic Collapse n’est absolument pas un mauvais album, il est même très agréable à écouter. Mais a-t-il seulement de quoi transcender ou de quoi se sortir du lot ? Est-il capable de se dépasser pour offrir une musique d’exception. La réponse est non, et voici pourquoi.

En premier lieu, ayons un mot pour l’artwork d’Archaic Collapse. Il est plutôt réussi, même s’il se montre assez fade et qu’il ne donne finalement que peu d’indications sur la teneur de la musique du projet allemand. Dites-vous maintenant que c’est exactement la même chose pour cette dernière. En effet, même si elle est elle aussi réussie, la musique de Vindkast ne transmet finalement pas grand chose à l’auditeur lors de l’écoute d’Archaic Collapse. L’ensemble est sombre, plutôt distingué par moments, mais jamais il ne passe outre la quiétude parfois monotone qui s’éternise au fil de l’album.

Archaic Collapse est un enchaînement continu de sonorités ambient et de riffs saturés en arrière-plan, le tout étant parfois ponctué de chants parlés qui laissent, il faut le dire, un petit peu perplexe. Sur le plan technique, c’est assez pauvre, surtout dans la mesure où cette combinaison se retrouve dans la grande majorité des projets appartenant au genre. Mais que l’album soit pauvre techniquement, ça n’est pas tant un problème que ça, encore faut-il qu’il sache se montrer éminent et transcendant au moment opportun pour transporter l’auditeur comme il se doit. Sauf que non, l’auditeur gardera toujours les deux pieds au sol et jamais il n’ira explorer le vaste espace cosmique tel qu’il est conté par Vindkast.

L’album offre tout de même son lot de moments satisfaisants, notamment en ce qui concerne les titres « Under This Dying Sun » et « Unto the Earth ». Il s’agit là des deux titres les plus longs d’Archaic Collapse, et c’est tout sauf une coïncidence. Avec respectivement treize et dix minutes de musique, ces deux titres arrivent à sublimer, non sans mal, l’univers musical mis en place par Vindkast, et c’est sans la moindre surprise qu’ils arrivent à toucher l’auditeur sur la durée. Mais de manière générale, l’écoute de cet album se montre frustrante dans la mesure où elle ne surprend en rien. Pendant près de quarante minutes, l’auditeur est vaguement baladé d’un tableau à un autre, sans réel fond. Archaic Collapse n’est pas un mauvais album, mais en approfondissant davantage ses idées, Vindkast aurait pu en faire quelque chose de grand.

C’est une incroyable période de vache maigre pour Avantgarde Music. Après les décevantes productions de Dzö-Nga et de Dark Sanctuary, voici celle de Vindkast. Le label italien nous avait habitué à beaucoup mieux que ça, et il est naturellement frustrant de constater qu’il persiste à éditer des albums de seconde zone au lieu d’attendre l’opportunité de sortir quelque chose de meilleur. En ce qui concerne Vindkast, il souffre malheureusement de cette mise en lumière soudaine, la faute à un album qui manque de profondeur et de mordant. Mais qu’à cela ne tienne, la projet allemand a toutes les cartes en main pour mettre les bouchées doubles sur une éventuelle nouvelle sortie.

About Maxime (344 Articles)
Fondateur / Rédacteur chef - maxime.deruy@gmx.fr

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :