Actualités

Ter Ziele – There Is No Useless Pain

Pays : Belgique
Genre : Depressive Suicidal BM
Label : Indépendant
Date de sortie : 1 Octobre 2017 (format physique)

Après une sortie au format digital fin août, le tout premier album des belges de Ter Ziele s’apprête à se parer d’un format CD pour contenter ses adeptes. Même si le groupe vous est inconnu, il comporte pourtant un invité de marque en la personne de Déhà, figure incontournable du metal outre-Quiévrain. L’artiste derrière Imber Luminis, Slow, et plus récemment derrière le micro de Cult of Erinyes, a apporté une solide contribution à la réalisation de There Is No Useless Pain. Suffisamment pour en faire un album de premier choix ?


Comme son nom l’indique assez explicitement, l’album dont il est question ici appartient au registre déchirant du DSBM. Au sein d’un genre où les pépites sont rares et les clichés légion, il est la plupart du temps difficile d’y voir clair. Et pourtant, pour qui sait attendre, d’excellents petits albums tel que celui-ci naissent de temps à autre pour canaliser les pulsions douloureuses d’une audience parfois encline au tourment. Dans le cas présent, le tourment est clairement le parti pris lorsque l’on constate le rendu général de There Is No Useless Pain. En soi, les instrumentations ne sont pas follement poignantes, ni même un peu perçantes. Mais que dire des chants…

Clairement, le premier album des belges prouve définitivement que le chant peut, voire doit avoir une place de premier plan dans une musique aussi extrême, surtout lorsqu’elle pour vocation d’être aussi lancinante que celle présente sur There Is No Useless Pain. Les chants éraillés de Déhà sont simplement de toute beauté, d’une beauté sale et malsaine. Ils font état d’une complainte retentissante de douleur et pleine de frustration. La colère se mêle à l’âcreté des larmes au coeur d’un mélange aussi lancinant que possible. Quoi de plus approprié que la voix d’une âme en perdition pour hurler la torture et la souffrance ?

Nombreux sont les groupes laissant le chant de côté pour se concentrer sur le travail technique des instrumentations, et le choix est louable. Mais dans le cadre d’un album de DSBM, la lamentation est quelque chose d’absolument nécessaire à la mise en place d’une atmosphère maladive et irrespirable. Sur ce point, les belges de Ter Ziele ont assurément frappé fort. Les instrumentations sont franchement sobres, voire même tout à fait basiques par moments, inutile de se voiler la face. Les guitares s’emballent rarement et la batterie bat la cadence au rythme des vociférations de désespoir prononcées dans la douleur. Et c’est justement là le fait intéressant à propos de There Is No Useless Pain.

En effet, les instruments ne sont là que pour étoffer quelque peu le fond sonore. Le principal élément musical chez Ter Ziele, c’est le chant, et quel chant. Du début à la fin de l’album, il est la principale composante de la musique des belges. Qu’il soit hurlé à s’en arracher la gorge ou prononcé de manière plus douce, comme sur « i t – i s – o n l y – r i g h t », le chant est l’essence même de Ter Ziele. On serait presque curieux de voir ce qu’aurait pu donner une piste composée du chant seul, sans artifice, tant sa dimension semble colossale. Grâce à trois titres dont la durée est comprise entre dix et vingt minutes, There Is No Useless Pain est un album qui n’aura aucun mal à faire valoir son caractère imposant. De la même manière, son écoute se veut longue et dangereuse, comme si un mal vous guettait en cas d’abus. Attention à ne pas vous égarer en route…

Déhà a su s’entourer. Les quatre artistes qui ont participé à la conception de There Is No Useless Pain ont travaillé de fort belle manière pour donner naissance à un album qui lacère à vif. mais davantage que de la douleur pure, c’est surtout une mélancolie difficilement assumée qui anime le premier album de Ter Ziele. La douleur est bien présente, mais l’issue est incertaine. Nul ne sait réellement prévoir la suite des événement. À quoi va aboutir tout ce chagrin ? Définitivement, ce premier album est une énorme réussite pour les belges. De quoi envisager une suite encore plus avantageuse ?

About Maxime (347 Articles)
Fondateur / Rédacteur chef - maxime.deruy@gmx.fr

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :