Actualités

Osi and the Jupiter – Uthuling Hyl

Pays : États-Unis
Genre : Folk
Label : Indépendant
Date de sortie : 9 Septembre 2017

Après Antichrist Siege Machine et Black March, place à la tranquillité, au rêve et à l’évocation. Vous le savez, chez Heiðnir, nous aimons la musique folklorique, celle inspiré par l’Europe du Nord en particulier. Dans la lignée de Wardruna, voici Osi and the Jupiter, venu des États-Unis, qui a la bonté de venir vous enchanter de ses compositions calmes et enjôleuses.

Osi and the Jupiter, outre un patronyme assez mystérieux et une couverture très classique du plus bel effet, a manifestement beaucoup écouté Wardruna. On ne lui en veut pas, nous en avons fait de même. En revanche, ce que nous n’avons pas fait, c’est composer de la musique de qualité recréant l’esprit des anciens peuples de ces terres. La première chanson, « Baldur », offre une introduction portée par des nappes de clavier et un violon lancinant, qui arrive sans détour à vous immerger dans les ambiances aussi graves que déchirantes que développera le groupe tout au long de son album. « Draugadróttinn » suit, et Wardruna est on ne peut plus présent. Les ambiances chamaniques, les percussions rythmant inlassablement le tout, les mélodies de cordes répétées, et surtout les vocalises. Einar Selvik serait fier, ses disciples sont en état de grâce. Nous retrouvons les phrasés mi-incantation mi-chant, assez tragiques, caractéristiques de la musique du groupe norvégien. Pas de copie pour autant, les vocalises sont simplement en parfaite adéquation avec la musique du groupe, et il aurait été stupide de se passer d’un tel apport.

Le disque avance, et une personnalité commence à émerger. Osi and the Jupiter est plus porté sur les ambiances et les longues plages contemplatives que sur les enfiévrations claniques. « Empty Moons » n’est peuplée que de nappes de clavier, de tambours étouffés et d’un violon qui égrène doucement ses mélodies. Très prenant, très serein, très beau même. On ne saurait réellement dire comment ni de quelle façon, mais l’atmosphère créée est d’une rare puissance évocatrice. Pas au sens où vous aurez les larmes aux yeux et la gorge serrée, mais plutôt un doux émoi devant les paysages sonores déployés.

« Hlidskjalf » reprend les atmosphères que nous connaissons bien, avec une tension diffuse instaurée par cet orage lointain, ces percussions chamaniques et cette voix lointaine qui semble déplorer, craindre et se lamenter. Un rude chœur apparaît, soutenant et aggravant les parties vocales pour leur donner un aspect plus tragique et poignant. La particularité d’Osi and the Jupiter est de composer une musique somme toute assez homogène, mais sans jamais devenir ennuyeuse. Les ambiances se déclinement selon un thème commun, sans gros changement de ton, les pistes sont assez peu chargées. Aucune piste ne marque réellement en profondeur ni ne se distingue, mais c’est bien l’album entier qui marque. Pas d’hymnes, mais un florilège harmonieux et solide, d’où ressort une vraie volonté d’emmener l’auditeur dans des ères oubliées.

S’il fallait distinguer malgré tout une piste, ce serait peut-être « Ulv Kult ». Passée cette introduction particulièrement prenante et enchanteresse, un violoncelle vient lanciner doucement à vos oreilles. Les vocalises vont et viennent, des violons bruissent en fond, les percussions battent un rythme lent et hypnotique… Une chanson ensorcelante, sereine et pleine d’émotions. Après cette perle, l’album s’achève doucement sur « Útiseta », qui se fend d’un bel arpège de guitare et d’une basse discrète, pour laisser ensuite les violons et les chœurs prendre le dessus. Très belle harmonie ici aussi, et toujours beaucoup d’évocation.

Osi and the Jupiter offre un album magnifique. Les atmosphères, les chants, les instruments… Tout est réussi. Uthuling Hyl est une œuvre comme on aimerait en voir plus souvent, avec de merveilleuses qualités. Il en transparaît un amour du travail bien fait et une volonté d’évocation louable en tout point, concrétisée qui plus est dans une musique irréprochable. Mille fois bravo, et surtout, mille fois merci.

About dantefever (139 Articles)
Salut vous

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :