Actualités

Kalmankantaja – Routamaa

Pays : Finlande
Genre : Black Metal Atmosphérique
Label : Wolfspell Records
Date de sortie : 22 Septembre 2017

Il est toujours délicat d’appréhender avec justesse la musique des finlandais de Kalmankantaja. Dans la mesure où le groupe collectionne les sorties de tous types chaque année, on se dit parfois que la sortie de trop n’est pas loin. Et pourtant, jusqu’à maintenant, force est de constater que la qualité était plus qu’au rendez-vous. Cette fois-ci, les finlandais nous servent Routamaa sur un plateau d’argent, et l’album n’est ni plus ni moins que le deuxième cette année, sa sortie intervient en effet six mois seulement après celle de l’excellent Demonwoods. Routamaa est-il donc l’album de trop ?


Routamaa porte le total de sorties de Kalmankantaja en 2017 au nombre de sept, et comme quantité rime rarement avec qualité, on est tout à fait en droit de s’interroger sur le contenu de chaque production. Après les deux excellentes dernières sorties, soit l’album Demonwoods et le split réalisé en compagnie des allemands de Gratzug, les finlandais continuent-ils sur leur lancée ? Routamaa se présente donc à nous, et de fort belle manière. Le groupe exhibe un logo qui sent le frais et un artwork de très bonne facture, comme c’est souvent le cas pour Kalmankantaja. Clairement, la pochette attire l’œil et pousse à l’exploration. Et ce qu’il y a de bien dans tout ça, c’est que cette même pochette illustre à merveille la musique des finlandais.

On pourrait être lassé, désintéressé voir complètement fatigué de voir une énième sortie de la part du groupe, mais il n’en est rien. Après une rapide introduction ambient, le black metal lent et fortement atmosphérique peut déployer toute son aura transcendante. Et pour le coup, ce qu’il y a de fascinant avec Kalmankantaja, c’est que la recette marche toujours de la manière sans changer d’un iota. Toujours la même rythmique mid-tempo très prenante, toujours les mêmes riffs contemplatifs, toujours ces chants très immersifs. Les finlandais ne se torturent pas l’esprit à essayer des choses nouvelles, et ils ont parfaitement raison. C’est déroutant, c’est même déconcertant, mais tout marche toujours comme au premier jour. Impressionnant.

Comme à l’accoutumée, le finnois est une langue qui se marie particulièrement aux évocations hostiles et mystiques du black metal. Le mélange entre le black metal un brin mélancolique et les plage atmosphériques est également très juste. De plus, Kalmankantaja ne fait jamais dans le grandiloquent ou dans l’émotionnel à outrance, il parvient toujours à trouver le juste milieu pour atteindre l’excellence. Routamaa se termine d’ailleurs en apothéose sur un « Sokean Polku » des plus prenants. Viennent ensuite les dernières sonorités ambient, puis le néant. C’est en tout cas une grande satisfaction qui anime l’auditeur, encore un peu bousculé par les quarante minutes de l’album.Une réussite, une fois de plus.

Kalmankantaja se porte très bien, merci pour lui. Les sorties se suivent et se ressemblent, mais ne voyez rien de péjoratif dans cette formulation, c’est même tout l’inverse. Souhaitons même aux finlandais de rester fidèles à leurs idéaux, pourvu qu’ils continuent à nous servir de tels mets. Seulement six petits mois après la sortie de l’excellent Demonwoods, voici que le groupe nous fait découvrir Routamaa. Un petit bijou. Kalmankantaja nous confirme que la Finlande compte parmi les meilleures scènes black du monde. Mais à nouveau, ce n’est une surprise pour personne.

About Maxime (360 Articles)
Fondateur / Rédacteur chef - maxime.deruy@gmx.fr

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :