Actualités

Maléfice – Rencontre Avec La Bête

Pays : France
Genre : Black Metal Atmosphérique
Label : Darker Than Black Records
Date de sortie : 22 Septembre 2017

Maléfice est de retour. Plus d’un an après la sortie de Le Monastère des Hommes en Noir et après quelques sorties de plus petite taille, le projet français aux thématiques si poussées vient nous gratifier d’un nouvel album haut en couleurs, qui semble se situer dans la continuité du précédent. Rencontre Avec La Bête était attendu et nous étions sans doute nombreux à nous demander s’il allait être en mesure de succéder à son prédécesseur avec panache et assurance. La réponse est définitivement oui, et nous allons voir pourquoi. La société du Vril n’attend plus que vous.


À peine résonnent les premières notes au début de la piste introductive que l’auditeur est en terrain connu. Reconnaissables entre mille, les fantastiques sonorités de clavier de Maléfice enlacent de leur froide étreinte sans mal, et bien entendu, sans se heurter à la moindre résistance. La piste éponyme joue son rôle à fond. Grâce à son ambiance et à ses riffs diablement efficaces, elle permet une entrée directe dans l’album, sans temps d’adaptation. Et la tendance continue grâce à la piste suivante, riche de riffs très accrocheurs. Il existe sur Rencontre Avec La Bête un aspect heavy très prononcé, avec de nombreux soli et un certain goût pour la rythmique racoleuse.

Dès son commencement, l’album séduit. Il est impossible de ne pas se laisser entraîner par la qualité de la musique de Maléfice. De manière générale, il faut dire que le projet a su s’entourer pour conférer à son album une liste d’invités de marque de la scène NSBM qui en ferait rougir plus d’un. Junker Voland (Blutkult) sur « Ma Petite Collection », Alexeï Lapshov (Holdaar) sur « La Peau de l’Auroch », ou encore Jarl von Hagall (Der Stürmer) sur « Aux Portes d’Hadès ». La liste est longue et rutilante, et inutile d’insister sur le vécu des artistes en présence. Ces derniers ont prêté leurs voix respectives pour la bonne réalisation de Rencontre Avec La Bête, et nul doute que la chose apporte un cachet saisissant à l’album.

Situé somme toute assez loin des projets militants, Maléfice travaille énormément l’aspect musical de sa musique, et le rendu général rend évidemment hommage aux nombreuses heures passées à composer. Rencontre Avec La Bête tient indubitablement en haleine du début à la fin. Le rythme ne retombe quasiment jamais, et même s’il retombe, l’atmosphère vient prendre le relais avec beaucoup de réussite. Cette dernière semble d’ailleurs un poil plus noire que sur Le Monastère des Hommes en Noir. Maléfice continue de fouiller dans le passé nazi et dans tout le mysticisme qui lui est associé, comme en témoignent les fameuses soucoupes volantes aux couleurs du Troisième Reich, que l’on peut apercevoir sur la pochette de l’album.

Sur le plan technique, la richesse et la variété sont toujours de mise chez Maléfice. Outre le clavier, dont les sonorités apporteraient presque un côté dungeon synth à certains titres, le projet multiplie sans superposer. La rythmique est particulièrement bien amenée sur Rencontre Avec La Bête, si bien que le côté martial est présent comme jamais auparavant. Cet aspect est également renforcé par l’utilisation de cuivres et de sonorités orchestrales. Maléfice incite effectivement à une espèce de combat, un combat pour la suprématie et la connaissance. La haine présente sur certains titres est très réussie, même si l’on considère que la musique du projet est assez peu agressive. Et cela témoigne bien évidemment d’un savoir-faire certain.

Maléfice a effectivement réussi son coup. Au sein de Rencontre Avec La Bête, la sombre féerie et l’épique hivernal se livrent un duel sans merci. C’est un nouvel album extrêmement satisfaisant que nous a concocté le projet bicéphale français, il prouve d’ailleurs à nouveau que son talent est à placer à la table des forts. Dans un style hybride toujours plus enchanteur, les messages de haine et de mémoire se succèdent pour donner naissance à une musique qui ne laisse pas indifférent. La créativité a toujours du bon.

About Maxime (360 Articles)
Fondateur / Rédacteur chef - maxime.deruy@gmx.fr

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :