Actualités

Iku-Turso – The Great Tower

Pays : International
Genre : Black Metal
Label : Wolfspell Records
Date de sortie : 22 Septembre 2017

Iku-Turso ne vous dit probablement pas grand chose, mais Iku-Turso est composé de quatre musiciens de grande qualité. Outre les deux finlandais Joonas Juntunen et Tero Nevala (Wrathage), le mystérieux groupe est composé de l’américain Alp (Ecferus) et du néerlandais Lafawijn (Terdor). Autant dire d’emblée qu’Iku-Turso s’arme de sérieux atouts en vue de réussir son tout premier album, The Great Tower, sorti à la fin du mois de septembre chez Wolfspell Records. Black metal froid et mythologie finlandaise sont au rendez-vous de ce premier jet. Pour une réussite d’entrée de jeu ?


Sans le savoir, vous connaissiez déjà probablement l’un des noms d’Iku-Turso, montre marin de la mythologie finlandaise. En effet, la chose est rendue possible grâce au groupe, finlandais lui aussi, Turisas. Même si leurs registres musicaux respectifs sont relativement éloignés, les groupes Iku-Turso et Turisas portent effectivement un nom faisant référence à la même créature. Outre cette petite précision thématique que l’on peut faire sans se mouiller, bien qu’elle ne semble pas avoir d’énormes répercussions sur la musique du groupe, difficile d’avoir quelque indication que ce soit sur Iku-Turso avant d’avoir jeté une oreille à son album.

De manière générale, on peut affirmer sans prendre de gros risques que le groupe emprunte beaucoup au black metal finlandais, sans doute est-ce là le résultat de l’influence des deux artistes du pays des mille lacs au sein du groupe. Atmosphère froide, production perfectible dans le bon sens du terme, sonorités au clavier, et rythme globalement modéré, on est en plein dans le black metal qui fait la fierté du pays nordique. En vérité, Iku-Turso n’a pas grand chose de plus qu’un autre. Sans aller jusqu’à dire que sa place est dans la masse, le groupe a accouché d’un album très réussi, certes, mais dont les points forts n’iront pas jusqu’à faire de lui un album incontournable.

Il se trouve en effet  que les pistes sont assez inégales, si bien que l’on a la désagréable impression que tous les musiciens n’ont pas travaillé ensemble de la même manière sur toutes les pistes. À ce titre, deux d’entre elles se dégagent réellement de l’ensemble, et ce grâce à une science du riff absolument phénoménale. « Chastise Thyself » et « Bleached Bones In Utter Darkness » sont les deux seuls titres à être dotés d’un son de guitare à la fois fascinant et déchirant au possible. Ces guitares qui montent dans les aigus font résonner douleur et dépassement de soi en chacun, et elles apportent de plus une dimension majestueuse inexistante dans le reste de l’album.

Après avoir goûté à ces deux titres, il devient délicat d’écouter le reste de The Great Tower sans ressentir une pointe de frustration, même si la qualité et la consistance sont bien évidemment au rendez-vous. Ayons également un mot pour les chants très passionnés de Lafawijn, même si le fait de les avoir mis au premier plan aurait à mon sens apporté davantage de chlorure de sodium à l’album, car ce dernier en manque parfois cruellement. The Great Tower est un très bon album, que mon propos n’abuse personne. Simplement, quelques choix techniques font que la déception se fait parfois ressentir alors que les artistes sont tout à fait capables de produire de la musique d’exception, preuve s’il en est avec les deux ou trois titres majeurs de l’album.

Outre ses quelques défauts mineurs, The Great Tower envoûte et fait voyager. L’album se pare de plus d’un magnifique artwork qui donne clairement beaucoup de crédit à sa musique. Iku-Turso réussit bien évidemment son entrée sur la scène black metal européenne, mais il lui faudra travailler davantage s’il veut se faire une place à la table des grands. La chose est tout à fait à sa portée, inutile de se faire du souci pour les quatre artistes. Le futur est de toute manière très loin, et pour l’heure, The Great Tower saura faire bien plus que simplement vous satisfaire.

About Maxime (321 Articles)
Fondateur / Rédacteur chef - maxime.deruy@gmx.fr

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :