Actualités

Vision d’artiste #2 – Arathgoth

Après nous être entretenus avec Erang, restons dans le même registre léger et poétique du dungeon synth et du folk ambient. Nous avons cette fois-ci le plaisir de vous dévoiler le compte rendu de notre entretien avec Arathgoth.

Peux-tu te présenter à nos lecteurs ?
Je suis Arathgoth, mon style est un mélange de dungeon synth, de dark metal et de folk médiéval. Je mêle des morceaux de tous ces styles à travers mes albums. Cela peut en dérouter certains, qui sont habitués à des albums homogènes, mais moi j’aime bien avoir un peu de diversité dans ce que j’écoute, et surtout dans ce que je produis !

Quels groupes/projets t’ont initié à la musique ?
Pour ce qui est du dungeon synth, j’ai été influencé par des groupes comme Erang, Burzum ou Mortiis. Pour la partie metal je suis influencé par Burzum (encore), Bathory, Summoning… Mais aussi de l’industriel et de l’électro avec des groupes comme Ministry et Nine Inch Nails .

Quels groupes/projets t’ont donné envie de commencer toi-même à faire de la musique ?
C’est Erang qui m’a incité à faire ma propre musique, donc je me suis lancé dans le dungeon synth. Mais au fil des albums, je ressentais le besoin d’exprimer ma partie metal. J’ai donc mêlé un peu les styles.

Y a-t-il un(e) artiste qui te fascine tout particulièrement ?
Je n’en ai pas en particulier. J’aime beaucoup de choses donc difficile de trouver une référence.

Quelle est ta manière de composer ?
J’essaie de raconter une histoire à travers ma musique, donc je trouve une histoire et je tente de la mettre en musique. En général, un thème m’amène a développer une ambiance qui va servir de base au reste. Je m’inspire aussi de sentiments que j’essaie d’exprimer en musique. Mes émotions sont plutôt tristes et mélancoliques. Je suis inspiré par ce que j’ai ressenti quand j’ai lu un livre ou regardé un film. C’est surtout une ambiance que je souhaite dégager.

Qu’est-ce qui t’inspire en-dehors de la musique ?
La forêt et la nature sont une source d’inspiration pour moi. L’aspect culturel du paganisme est intéressante aussi et m’inspire par son folklore. Cependant je ne suis affilié à aucune religion ou mouvement politique. Mais sinon, la musique est mon unique passe-temps avec mes enfants. Composer un album est un processus long et chronophage, il est parfois difficile de gérer la musique et la vie quotidienne en même temps. Il faut faire des sacrifices !

Que cherches-tu à transmettre quand tu composes ?
J’essaie de transporter les auditeurs dans mon univers, dans cette ambiance souvent mélancolique, mystérieuse et sombre.

Que penses-tu de l’évolution du dungeon synth ?
Je pense que le phénomène dungeon synth prend de l’ampleur et c’est bien, le style commence a être reconnu ! Cela est pour beaucoup grâce aux groupes de la nouvelle vague qui on déterré cette musique et qui ont, avec internet, fait largement la promotion de ce style tout en le modernisant un peu. Je pense surtout à Erang, Lord Lovidicius, qui pour moi ont beaucoup apporté à ce style.

Quels sont tes projets à court et moyen terme ?
Je suis en cours de réalisation d’un album qui sera la suite de Guardian of the Fall et qui abordera de nouveaux thèmes dark folk et dungeon synth, et je travaille aussi sur un EP de musique dark et black metal ! Tout cela pour cet hiver.

Merci à Arathgoth pour le temps qu’il nous a accordé.

 

About Maxime (344 Articles)
Fondateur / Rédacteur chef - maxime.deruy@gmx.fr

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :