Actualités

Häive – Iätön

Pays : Finlande
Genre : Black Folk Metal
Label : Eisenwald Tonschmiede
Date de sortie : 24 Novembre 2017

On pensait que c’en était fini de Häive. Le projet solo finlandais, oeuvre de l’artiste Janne Väätäinen, était complètement muet depuis 2010, date de sortie de l’EP Saimaata ei Sanoilla Senitä. Avant cela, c’était l’unique album du projet, Mieli Maassa (sorti en 2007) qui faisait office de référence absolue par sa mélancolie et son atmosphère inégalable. Un album trop méconnu mais non moins excellent, qui émeut avec une facilité sans pareille. Häive revient donc après toutes ces années avec Iätön, qu’est-il devenu ? Son orientation musicale a-t-elle changé avec le temps ? C’est ce que nous nous apprêtons à découvrir.


Un simple coup d’œil jeté à la pochette de Iätön suffit à dresser un premier constat. Häive exhibe aux yeux de tous un logo bien moins austère que le précédent, le tout sublimé par un artwork champêtre au moins aussi lumineux que celui de Mieli Maassa. Cette pochette semble par ailleurs un poil plus enchanteresse, comme emprunte d’une certaine magie, et le contenu de Iätön va nous confirmer cette impression. Adieu la mélancolie et les riffs parfois lancinant de Mieli Maassa, avec Iätön, Häive compte bien vous en faire voir de toutes les couleurs.

Un titre avait été dévoilé en marge de la sortie de l’album, il s’agit de l’excellent « Turma », et l’aperçu qu’il donnait de Iätön est tout à fait conforme au contenu général de ce deuxième album. La musique de Häive se montre bien plus accessible et mélodieuse que sur les sorties précédentes. Les riffs sont moins saturés, l’ambiance générale inspire davantage au mouvement qu’à contemplation, seuls les chants demeurent aussi sombres qu’auparavant. Le projet finlandais a effectivement changé de décor, mais il reste néanmoins dans la même forêt. Peut-être que la lumière perce simplement mieux cette fois-ci.

Grâce à des riffs incroyables et des soli à faire dresser le poil dans les règles de l’art, Häive donne naissance à un album très varié et dont l’écoute est très riche. Il existe même sur certains titres un petit aspect heavy qui n’est pas désagréable pour un sou, citons par exemple « Lapin Kouta », comme pour en rajouter au plaisir d’écoute. Cette piste est justement l’une des plus accrocheuses de l’album grâce à d’excellents riffs, et vous vous surprendrez à balancer doucement la tête lors de son écoute. On est assurément très loin des évocations mystérieuses qui faisaient la force de Häive jusqu’alors, mais cette nouveauté ne déçoit en rien, tant elle est réussie.

Bien évidemment, comme évoqué précédemment, Häive n’est pas passé du coq à l’âne. On retrouve cette même ambiance générale marquée par l’omniprésence de la forêt et par le folklore finlandais. Mais par cette stylistique nouvelle, le projet prend l’auditeur par la main pour l’emmener sur des sentiers inexplorés jusqu’alors. L’initiative est couillue, mais surtout, elle marche du tonnerre. Janne Väätäinen a tenté quelques coups finauds, comme sur le titre « Kuku, Kultainen Kakëni », dont la structure peut surprendre au premier abord, mais qui est finalement classé parmi les titres les plus efficaces de Iätön.

L’aspect folk inhérent à Häive n’est heureusement pas en reste et demeure présent de manière plus discrète mais très appréciable. On le retrouve ainsi avec beaucoup de satisfaction sur des titres tels que « Tuulen Sanat » ou « Tuonen Lehto, Öinen Lehto », sur lesquels les passages à la guitare acoustique sont de toute beauté. Iätön est globalement un album très équilibré, et qui gagne réellement à être écouté dans sa globalité, pour mieux en apprécier les multiples facettes. C’est donc un retour extrêmement réussi pour Häive. Le doute était permis quant au contenu de ce deuxième album, mais seules quelques minutes au sein de Iätön suffisent généralement à convaincre. Une sortie d’une richesse rare.

On en viendrait presque à trouver ça agaçant. La scène finlandaise, déjà l’une des meilleures par sa qualité, voit revenir dans ses rangs un excellent projet. Les années ont passé, et elles ont visiblement beaucoup inspiré Janne Väätäinen, qui vient de mettre au monde un album d’une consistance et d’une efficacité rares. L’écoute de Iätön dévoile des qualités jusqu’alors inconnues chez Häive, et voici qu’un projet déjà excellent se montre encore plus satisfaisant sur un terrain quelque peu différent. Quand je vous disais que l’on trouverait presque ça agaçant…

About Maxime (360 Articles)
Fondateur / Rédacteur chef - maxime.deruy@gmx.fr

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :