Actualités

Ur Pale – Sea Synth Ensemble

Pays : Pologne
Genre : Dungeon Synth
Label : Indépendant
Date de sortie : 24 Novembre 2017

Le dungeon synth se porte décidément bien… La créativité s’y fait plus forte que jamais, les thématiques et les courants se diversifient, les acteurs de la scène se mettent en place pour former un vrai microcosme musical à part entière. Dans cet élan, de plus en plus de passionnés décident de mettre à leur tour la main au clavier. Ur Pale fait partie des nouveaux venus de cette scène en pleine effervescence.

Ur Pale se présente comme un projet musical ayant pour objectif d’évoquer des thématiques marines. Assez novateur, on en conviendra. Nous ne quittons pas pour autant les donjons et les vieilles pierres, mais il s’agit plus ici de ruines de cités sous-marines que de vestiges de forts perchés en haut d’anciennes collines. Le bel artwork qui orne ce Sea Synth Ensemble fait d’ailleurs la part belle aux teintes diluées et humides, et offre une merveilleuse porte d’entrée vers ce monde aquatique.

La première piste, « Brightwater Catacomb », est sans doute la meilleure de l’album. Très folk, menée de bout en bout à la guitare et à la batterie, elle introduit des sonorités assez peu orthodoxes mais extrêmement plaisantes. On y retrouve des mélodies typiquement dungeon synth, mais jouées sur une guitare folk. Le résultat est franchement enchanteur. La répétition inhérente au style est au rendez-vous, et on se laisse emporter par cette fraîcheur iodée. Le reste suit sans se faire attendre, les chansons étant courtes et somme toute assez peu nombreuses. Dommage, surtout au vu de ce qui est proposé.

Le reste de l’album se fait plus classique, mettant en avant des mélodies simples et lumineuses, douces et jamais réellement épiques, mais plutôt entraînantes et sereines. Le mot peut sembler un peu léger pour parler de musique, mais Ur Pale est réellement très agréable à écouter. Tout y est calme, harmonieux, sans trouble. On s’immerge sans aucune retenue dans ce contexte nautique qui repose et rend rêveur. Il n’est pas question ici de spectres d’anciennes batailles, ni de malédiction pesant sur un ancien château abandonné. Dans les profondeurs claires et lumineuses d’Ur Pale, il n’y a qu’une eau calme, seulement agitée de quelques rides paresseuses.

La seule chose que l’on puisse reprocher à Ur Pale, c’est d’avoir fait un album trop court. Beaucoup trop court. Tout y est bon, on ne peut pas faire de reproche objectif à un tel album. On a simplement l’envie amère de rester immergé dans ce monde marin pendant au moins le double du temps déjà offert… Il faudra se contenter de cela pour le moment. Mais gageons qu’Ur Pale offrira bientôt un nouvel album ou EP pour approfondir l’exploration de son univers nautique.

About dantefever (169 Articles)
Bonsoir

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :