Actualités

Mortis Mutilati – The Stench of Death

Pays : France
Genre : Black Metal
Label : Indépendant
Date de sortie : 1er Janvier 2018

Trois ans après la sortie de Mélopée Funèbre, Mortis Mutilati revient sur le devant de la scène, comme nous vous l’avions annoncé, avec la sortie de son quatrième album. The Stench of Death sera disponible le 1er janvier prochain et entend bien aider la formation à passer un cap, elle qui se défend pourtant très bien par la qualité et l’efficacité de sa musique. L’heure est-elle venue pour Mortis Mutilati d’investir le devant de la scène ? Sa fascination pour la mort est-elle en mesure de se propager parmi ses adeptes potentiels ?


Pour ceux ayant déjà été familiarisés avec Mélopée Funèbre, le troisième album de Mortis Mutilati, quelques changements d’ordre technique sont perceptibles au fil de l’album. Déjà, on constate, non sans une certaine once de plaisir, que les chants de Macabre sont bien plus audibles qu’auparavant grâce à leur repositionnement au premier plan. C’était l’une des déceptions du dernier album, mais la chose a été revue et force est de constater que ces chants éraillés sont du plus bel effet lorsqu’ils ne sont pas noyés dans la dissonance générale. Mortis Mutilati fait également partie de ces groupes de black metal qui ne sonnent pas vraiment black metal, et la donne ne change pas avec The Stench of Death.

Sur le plan technique pur, on remarque finalement que seuls les chants et la batterie viennent de la branche du black metal, les guitares ne sont pas réellement saturées et les quelques sonorités au clavier viennent adoucir quelque peu l’ensemble. C’est donc par l’atmosphère de sa musique que le groupe parvient à illustrer sa frétillante thématique, à savoir la mort. C’est l’une des obsessions du groupe depuis ses débuts, et ce nouvel album ne déroge pas à la règle. La mort est une nouvelle fois au cœur des débats, et Mortis Mutilati se donne clairement les moyens de créer une ambiance à la hauteur de ses funestes objectifs en matière d’évocation.

Sur The Stench of Death, le style semble avoir changé. Un peu moins accrocheur, un peu moins coup de poing aussi, mais surtout plus désespéré, apeuré, voire presque mélancolique par moments. La neurasthénie pure est loin, mais le climat qui a été créé est très agréable à explorer, au son des titres plus ou moins déchirés qui composent l’album. Les parties à la guitare acoustique, citons « Nekro » ou l’introduction de « Regards d’Outre-Tombe », sont également de toute beauté. Mortis Mutilati réussit effectivement son retour.

Grâce à un album équilibré et varié, le groupe français signe une sortie remarquée et qui ne manquera pas de séduire. On regrettera que Macabre ne soit pas allé plus loin dans la douleur ou le déchirement purs, mais le travail réalisé sur The Stench of Death confirme le statut de qualité du groupe. Le cocktail glauque et infimement austère de l’album charme, et c’est un nouvel album de choix de la part de Mortis Mutilati.

About Maxime (452 Articles)
Fondateur / Rédacteur chef - maxime.deruy@gmx.fr

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :