Actualités

The Wandering Caretaker – The Fabulous Space Orchestra

Pays : France
Genre : Space Ambient / Musique Folk
Label : Indépendant
Date de sortie : 10 Février 2018

Un peu plus d’un an après la sortie de Nebulous Forestia, son premier album, le projet français The Wandering Caretaker revient en ce début d’année 2018 avec The Fabulous Space Orchestra. Comme pour sa sortie précédente, la poésie semble être mise au coeur d’un style musical bien précis, qui mêle toujours autant de styles différents pour un résultat qu’il est difficile de ne pas apprécier. Le moment est donc venu d’embarquer pour un voyage bien particulier, rythmé par la douceur des claviers et le chant des guitares.


Space ambient et musique folk, sur le plan thématique, ça n’est pas l’association du siècle. Mais techniquement, et lorsque l’on a la musique de The Wandering Caretaker dans les oreilles, plus rien ne compte sinon de se laisser porter par la subtilité des sonorités proposées. Pour faire simple, The Fabulous Space Orchestra est un mélange de plages atmosphériques rappelant l’immensité du cosmos et de compositions à la guitare (le plus souvent sèche). Le rythme n’est pas en reste et est assuré par une batterie léthargique, ce qui en ajoute beaucoup à l’aspect planant de l’ensemble. Petite sucrerie supplémentaire avec les doucereux chants féminins présents sur « The Dumb Doll ». Aucun doute, la magie opère bel et bien.

L’ambiance est ici au coeur de tout. C’est elle qui permet à l’auditeur de s’évader et qui permet aux sonorités de se mélanger de la sorte pour proposer quelque chose d’aussi harmonieux et de presque onirique. Elle invite également l’auditeur à façonner son propre sentier, au gré des évocations très éthérées qui fleurissent au cours de l’album. On pourrait distinguer de petits aspects post-rock par endroits, notamment grâce au côté très vaporeux des guitares. Il y a aussi un peu de Nord Frost dans ce The Fabulous Space Orchestra, en moins aérien cependant, mais en tout aussi efficace.

Car c’est aussi l’une des grandes qualités de ce nouvel album, sa construction fait de lui une sortie extrêmement efficace qui n’a aucune difficulté à porter l’auditeur. Tout fait preuve de légèreté et d’une certaine insouciance. La galaxie est ici source de réconfort et de repos, on est loin de l’espace inquiétant et qui inspire une certaine solitude. Les compositions font toute preuve d’un soin tout particulier de manière à conforter l’auditeur plutôt que l’effrayer ou le toiser. Rien de monolithique, que du rassurant. On ne se lasse d’ailleurs pas des mélodies de « Space Traveler » ou de la magie brute de « L’Immense Univers de Tes Yeux ».

Après une clôture surprenante aux atours de musique électronique avec « The Timekeeper », The Fabulous Space Orchestra prend fin, faisant taire toutes ses délicates évocations. C’est assurément un vide qui le remplace, et pas seulement sur le plan sonore. Une fois que l’on y a goûté, il est très difficile de se passer de ce nouvel album. L’accoutumance se fait effectivement rapidement ressentir. Et il s’agit là d’une réussite remarquable pour The Wandering Caretaker, qui a donné naissance à un album riche et diablement bien écrit. Si vous êtes en mal d’évasion, vous savez ce qu’il vous reste à faire.

About Maxime (398 Articles)
Fondateur / Rédacteur chef - maxime.deruy@gmx.fr

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :