Actualités

Lumnos – Ancient Shadows of Saturn

Pays : Brésil
Genre : Space Ambient / Black Metal Atmosphérique
Label : Flowing Downward
Date de sortie : 26 Février 2018 (physique)

Profitant de sa création en tant que sous-label d’Avantgarde Music, Flowing Downward a récemment annoncé trois sorties imminentes entre janvier et mars. Et parmi celles-ci, voici le dernier album du projet brésilien Lumnos, qui s’intitule sobrement Ancient Shadows of Saturn. Actif depuis déjà près de trois ans avec de nombreuses sorties ayant vu le jour, avec plus ou moins de constance, Lumnos jouit depuis quelques semaines d’une mise en lumière assez brutale, lui était jusqu’alors cantonné à faire connaître sa musique via BandCamp. Que vaut donc la deuxième sortie produite sous la bannière de Flowing Downward ?


Histoire de préciser la chose d’entrée de jeu, que les amateurs de Darkspace ou de Earth and Pillars, c’est-à-dire les amateurs d’un black metal atmosphérique envahissant et insondable, s’en aillent de suite. Lumnos ne joue clairement pas dans la même catégorie, mais alors pas du tout. Avec le projet brésilien, on est même davantage dans un space ambient très lisse et porteues d’éléments black metal que dans l’inverse, il faut le savoir. Lumnos se rapproche même plus d’un Nord Frost que d’un Mesarthim, c’est dire l’aspect tranquillisant et vaporeux de sa musique. Ajoutez à cela quelques éléments post-black et vous obtenez un album qui brille par sa capacité à conforter l’auditeur.

Comprenons-nous bien. Le space ambient ou black metal atmosphérique léger et reposant, ça peut se montrer très efficace et très réussi, et c’est d’ailleurs le cas d’Ancient Shadows of Saturn, qui est un bon album. Mais le problème, c’est que ça va bien un temps. Cinquante minutes d’une musique qui varie assez peu, et même une heure si on ajoute le titre bonus ajouté en achetant l’album via Flowing Downward, c’est très long, même en adhérant au climat et en étant dans les meilleures dispositions possibles pour s’évader. De plus, pour un auditeur connaissant mal le projet, il n’est pas impossible de vouloir poursuivre l’écoute toujours plus loin en espérant atteindre un déchaînement quelconque, qui n’arrive évidemment jamais.

Mais bien entendu, on a quand même sous la main quelque chose de très satisfaisant. Par son atmosphère rassurante et ses sonorités parfois un brin grandiloquente, Ancient Shadows of Saturn en fait voir de toutes les couleurs et propose un voyage de grande qualité pour peu que l’on adhère à cette espèce de black ambient édulcoré. Le tout est de plus très bien produit, ce qui en rajoute au plaisir d’écoute. On constate une certaine variété dans le chants, notamment lorsque quelques chants clairs un peu surprenant mais bien sentis viennent faire leur apparition. Cependant, l’ambiance générale reste sensiblement la même, si bien que l’on se lasse vite dans le cadre d’une écoute active.

Un poil de violence en plus n’aurait pas été de refus, notamment au niveau des chants qui se veulent durs. On a droit soit à des chants davantage chuchotés qu’éraillés, soit à des chants un peu plus hurlés mais qui se retrouvent noyés en arrière-plan. Dommage. Soulignons néanmoins l’étonnant et intéressant ajout de sonorités électroniques sur le titre éponyme, ce qui nous prouve définitivement que Lumnos cherche l’inspiration un peu partout, ainsi que la pochette de très bonne facture. Ancient Shadows of Saturn est loin d’être un mauvais album, mais le fait de proposer une musique un peu trop lustrée pourrait lui jouer des tours…

Si le propos a pu se montrer sévère, c’est avant tout parce que j’ai du mal avec ce genre de musique qui traîne quelque peu en longueur sans réellement se diversifier, et c’est assurément le cas avec le dernier album de Lumnos. Mais Ancient Shadows of Saturn est un très bon album, consistant et très appréciable, et il saura contenter les adeptes de space ambient mélodique aux vagues touches black metal. Mention spéciale au titre « No Soul Is Near, qui est réellement de toute beauté. Lumnos a toujours composé beaucoup de musique, et avec sa signature chez Flowing Downward, espérons que tout son travail sera apprécié à sa juste valeur.

About Maxime (435 Articles)
Fondateur / Rédacteur chef - maxime.deruy@gmx.fr

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :