Isrike – Wille Zur Macht

Pays : Suède
Genre : NSBM
Label : Darker Than Black Records
Date de sortie : 30 Mars 2018

Un peu plus d’un an après la sortie de son premier album longue durée, Hailaz Balwa, le projet suédois Isrike revient fort en ce début d’année 2018. C’est déjà l’heure de faire connaissance avec son deuxième album, Wille Zur Macht, qui sortira d’ici quelques jours. À l’occasion de cette sortie, nous pouvons donc déjà dresser un premier constat quant à l’évolution d’Isrike vis-à-vis de sa musique et de ses thématiques. Et si son black metal se montre toujours aussi incisif et jouissif, les thématiques semblent avoir troqué la mythologie et le paganisme pour quelque chose de bien plus provocateur…

En premier lieu, précisons que le titre de l’album (que l’on peut traduire par « volonté de puissance ») semble être directement inspiré d’une notion nous venant de Friedrich Nietzsche. Au cours de ses travaux, le philosophe allemand est arrivé à la conclusion selon laquelle la volonté de puissance n’est ni plus ni moins que la force humaine la plus importante, et serait même plus forte que la volonté de vie. Elle est ainsi parfois désignée par Nietzsche comme l’essence de l’être ou l’essence de la vie¹. La puissance serait donc au coeur des débats chez Isrike. Effectivement, difficile d’aller à l’encontre de l’hypothèse.

Lorsque l’on jette un coup d’œil à la liste des titres en présence, on constate, non sans un certain plaisir, que les quatre titres de l’EP Among Sheep ont été ajouté sur Wille Zur Macht. On pourrait se plaindre du recyclage, mais il n’en est rien, surtout lorsque l’on sait que ces quatre titres sont absolument magiques par leur force et leur intensité. De véritables tubes s’il en est. Et le reste de l’album dans son ensemble suit d’ailleurs le même schéma, à savoir celui de proposer un black metal suffisamment travaillé pour porter l’auditeur sans mal, mais également suffisamment noir et occulte pour illustrer comme il se doit les thématiques choisies. Et de la noirceur et de l’occulte, Dieu sait qu’elles en ont besoin pour s’exprimer.

Même avant d’avoir écouté l’album pour la première fois, la pochette montrant une mosquée en proie à la destruction ne laisse que peu de doute quant au contenu de Wille Zur Macht. Interprétez la chose comme bon vous semble, toujours est-il que la liste des titres offre des indications de plus. Mais qu’importe le texte, tant que la musique tient la route, et elle fait bien plus que ça. Wille Zur Macht est un rouleau compresseur incroyable, un album remplit de titres plus efficaces et ravageurs les uns que les autres. La recette est simple, la musique somme toute peu poussée, mais qu’il est bon de se laisser imprégner par une telle ire, de se jeter à corps perdu dans l’ivresse provoquée par la colère.

Des titres tels que « The Final Reich » ou « Welcome To Your Paradise » sont proprement jubilatoires par leur rythmique et leur riffs. Encore une fois, la recette est simple, mais quelle efficacité. Et le fait d’avoir intégré les quatre titres sortis à l’époque sur Among Sheep vient mettre la chose davantage en valeur. Absolument tous les titres brillent de mille feux, chacun à sa manière. Citons d’ailleurs le titre « Flames of Purification » à titre d’exemple, qui rappellera de bons souvenirs aux amoureux de Soulside Journey, le tout premier album de Darkthrone, sorti en 1991. Son riff d’introduction ressemble en effet beaucoup (trop ?) à celui de « Cromlech ». Et que dire du titre éponyme, sinon qu’il est absolument divin ?

Du tout bon, voilà ce à quoi Isrike a donné naissance avec Wille Zur Macht. On savait le projet suédois talentueux lorsqu’il s’agit de servir un black metal à la fois agressif et juste, mais le travail réalisé sur ce nouvel album dépasse de loin ce à quoi l’on pouvait s’attendre. Par son atmosphère martiale et ses thématiques provocatrices, le tout sublimé par une capacité à enivrer fabuleuse, Wille Zur Macht n’a aucun mal à disposer de son public et à le faire rallier à sa cause. C’est une sortie de très bon aloi à laquelle nous avons droit…

¹ Volonté de puissance, Wikipedia

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *