Actualités

Mesarthim – Presence

Pays : Australie
Genre : Black Metal Atmosphérique
Label : Indépendant
Date de sortie : 25 Avril 2017

Il est difficile dans le black metal de faire dans la musique centrée sur la douceur et l’apaisement sans ennuyer l’auditeur ou tomber dans le paradoxe du groupe de post-black trop doux ou trop calme pour qu’il puisse plaire à un quelconque adepte. Étonnement, malgré le fait qu’on puisse facilement rapprocher Mesarthim du post-black atmo mou et ennuyeux, le jeune groupe a pourtant eu un succès notable au sein de la scène black metal, et l’EP Presence, dont on va parler aujourd’hui, est un de ceux qui donnent le plus dans cet aspect atmosphérique « apaisé ». L’EP va donc développer la vision de l’espace de Mesarthim, à l’opposé de l’espace sombre et angoissant de Darkspace.


Le premier morceau de cet EP, très représentatif de ce que sera l’EP, est composé en trois parties facilement identifiables, on commence par un intro magnifique à la composition très efficace, les guitares se font très discrètes et lointaines, laissant beaucoup de place aux synthés étalés sur plusieurs pistes, et jouant une mélodie enchanteresse qui a pour effet de nous propulser directement dans l’espace. Pour couronner le tout, une voix claire féminine apporte encore plus de douceur et de féerie à l’ensemble. Le tout donne un effet de flottement, on a l’impression de flotter dans l’espace ou de vivre une réelle illumination spirituelle.

Cependant, la deuxième partie de ce morceau risque de vous surprendre puisqu’elle sonne purement électronique, avec un côté retro très présent. En effet, on fait ici appel à un ensemble très minimaliste : une boîte à rythme, des claviers et une basse. On revient ensuite aux mêmes mélodies qu’au début du morceau, mais sans pour autant installer une quelconque monotonie, car ces derniers sont à la fois très inspirés et très accrocheurs.

La deuxième piste, seconde partie de « Eschaton », a une structure qui se veut encore plus simple. Les riffs s’y répètent tout autant, si ce n’est plus, on a cependant moins de parties purement électroniques, celles-ci faisant surface par intermittence et venant casser le rythme, comme une bouffée d’air au sein de ce voyage spatial. Les voix hurlées prennent cette fois ci toute la place, mais sans pour autant nuire à cette sensation d’apesanteur que veut développer Mesarthim.

On repart sur de l’électro avec « Presence », qui démarre avec une introduction très progressive, où les claviers et les guitares vont s’échanger les rôles principaux avant de fusionner complètement. On voit s’enchaîner encore et toujours les jolies mélodies, mais de manière moins répétitive que sur le début de l’EP. Mention spéciale à la mélodie finale qui est tout bonnement magique et qui vous restera très longtemps en tête.

Outre les passages électroniques, cet EP a tout pour plaire à l’adepte de black atmosphérique moyen, et en même temps, cette petite touche expérimentale pourrait convaincre les personnes les plus réfractaires au genre. On ne peut pas nier que ce que fait Mesarthim est magnifique, le groupe nous invite à nous élever spirituellement, à nous tourner vers l’infini tout en donnant à cet infini, à l’univers, un aspect rassurant. Mesarthim ne va pas ici aggraver vos angoisses existentielles, mais vous faire accéder à une sereine contemplation. Finalement, qu’est-ce qui pourrait nous faire accéder à cette contemplation mieux que l’espace ?

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :