By the Spirits – We are Falling

Pays : Pologne
Genre : Folk
Label : Urtod Void
Date de sortie : 21 Juin 2018

La dernière fois que nous avions parlé de folk sur Heiðnir, c’était avec le somptueux Necropolis de Sol Invictus, il y a de cela plusieurs mois déjà. Nous sommes maintenant dans le dernier tiers du mois de juillet, et aucune sortie folk n’a trouvé grâce aux oreilles de votre serviteur depuis. Aucune, jusqu’à By the Spirits.

Entre personnes de bonne éducation, il est de coutume de faire les présentations avant d’entamer tout approfondissement. By the Spirits est une entité de folk polonaise entièrement portée par Michał Krawczuk. Et par folk, votre serviteur entend la folk la plus pure qui soit. Celle qui s’élève au son d’une guitare, de quelques percussions et nappes de clavier, et d’un chant. La meilleure qui soit, donc.

By the Spirits crée sa musique en l’honneur de la Nature, de bois profonds, de montagnes inatteignables et de rivières froides du Nord de l’Europe. Une musique sobre, simple, mais profondément sincère. Les chansons sont courtes, bâties sur quelques accords de guitare répétés enduits d’une belle réverbération. Sur ces mélodies très touchantes et dépouillées vient se poser la voix de Michał. Et quelle voix, bon sang, quelle voix… Grave, pleine, un rien nasillarde parfois, sévère et emprunte d’une digne émotion. Le voix de Michał est tour à tour conteuse, marquée par le regret, ou plus combattante selon le ton des chansons. Si parfaitement adaptée à la musique jouée qu’on ne pourrait imaginer l’un sans l’autre.

Si la musique de By the Spirits est simple, cela ne l’empêche pas de varier sur plusieurs registres et de passer d’un climat à l’autre. « Cry Together » est marqué par un chagrin vécu dans la plus grande austérité quand « My Sun » se fait plus chaude et galvanisante. Toutefois, malgré ces variations d’atmosphère, la demi-heure de l’album ne semble jamais décousue ou éparpillée. We are Falling garde comme trame de fond une retenue, un calme regret, un respect exprimé dans la retenue. Ne cherchez rien de féerique ou d’ensorcelant dans la musique de Michał. La magie n’en est pas absente, ni même le mysticisme, mais tout cela est vécu dans la discrétion et l’intimité.

« Love » est sans doute l’un des points culminants du disque, avec ses guitares lancinantes, son chant féminin discret et ses petites envolées dans les aigus qui se perdent rapidement dans la réverbération. Une splendide chanson baignée d’une pâle lumière, à l’espoir ténu mais bien vivant. « My Sun » est également un moment fort, avec son refrain qui provoque des frissons dans l’échine. Le diptyque final n’est pas en reste, et ajoute une très légère touche post-rock évanescente qui plonge aussitôt dans une mélancolie caressante. De hautes cimes qui dépassent une splendide forêt.

Votre serviteur serait bien embêté de devoir trouver des défauts à cet album. Il ne lui a pas fallu chercher très loin pour se rendre à l’évidence ; il n’y en a pas. By the Spirits est touchant, il n’y a rien d’autre à dire. Il sait offrir de belles mélodies, des chants évocateurs, mais sait aussi se taire sans pour autant arrêter de jouer. Se taire en musique. L’alchimie prend, et ce de façon tellement évidente qu’il n’y a rien à redire, ni même à analyser. S’il fallait vraiment essayer de rapprocher la musique de By the Spirits de celle d’autres projets, on parlerait peut-être des efforts acoustiques de Wapentake… Et votre serviteur aurait presque l’impression d’entendre parfois de très ténus échos de Bathory. Sur « My Sun » par exemple, pourquoi pas.

By the Spirits est trop humble pour avoir sorti un chef d’œuvre. Il offre un album irréprochable, simple, sincère et terriblement touchant. Mais surtout, By the Spirits est sobre. Digne et austère. Il ne danse pas, n’incante pas, ne déclame pas. Il s’assied juste sur un tronc, respire l’air des bois et taille un morceau d’écorce. By the Spirits chante la forêt, mais surtout, il l’écoute.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *