Jowisz / H.ø.s.t – Ages of Determination

écrit par Maxime
0 commentaire

[vc_row][vc_column][vc_column_text]Pays : Pologne
Genre : Martial Industrial Ambient
Label : Spatha Production
Date de sortie : Mars 2019

Dans cette obscure branche du dark ambient qu’est celle qui comprend des touches martiales et industrielles, la Pologne fait office de scène majeure. C’est donc tout naturellement que deux des artistes originaires du pays de Solidarność ont joint leurs forces pour mettre au monde un album split sombrement nommé Ages of Determination. Ce dernier a vu le jour il y a bientôt deux mois et montre que les deux projets en présence, Jowisz et H.ø.s.t, dont il a déjà été question à plusieurs reprises dans nos lignes, ont toujours de la ressource pour créer des atmosphères qui tendent à rendre compte des conflits les plus meurtriers et des périodes les plus troubles de l’Histoire récente.

L’album que l’on a entre les mains est d’autant plus intrigant que les deux projets que nous avons là sont très proches stylistiquement, pour ne pas les désigner comme de parfaits jumeaux, sans vouloir être péjoratif le moins du monde. Ceci étant, pour la bonne réalisation de ce split, Jowisz et H.ø.s.t ont choisi des thématiques bien distinctes à illustrer. Si les trois titres du dernier cité portent sur la Seconde Guerre mondiale, comme l’artiste aime généralement le faire, Jowisz utilisent des thématiques plus larges allant de la guerre franco-prussienne de 1870 à la Première Guerre mondiale.

Le premier titre du split justement, “The Franco-Prussian War”, capte l’attention très rapidement, d’abord parce que les coups de feu d’une autre époque (qui résonnent d’ailleurs plus vrai que nature) contrastent avec les marches militaires utilisées. Mais aussi parce que l’épisode historique est fondamental dans le paysage historique de l’Europe de l’ouest, dans la mesure où cette guerre a débouché sur le traité de Francfort, qui a abouti sur la proclamation de l’Empire allemand et sur l’annexion de l’Alsace-Lorraine par ce dernier. Un titre introductif très évocateur donc, dont la thématique est prolongé sur “A Child of Strasbourg”, moins intéressant musicalement.

L’autre titre très intéressant de Jowisz sur cet album est “Bad Omen”, qui dégage quelque chose de réellement glauque, malgré une certaine pauvreté musicale. On le retiendra donc en compagnie de “The Franco-Prussian War”, qui se démarque réellement par sa violence et son aspect triomphant. Place désormais à H.ø.s.t, qui gratifie l’auditeur de trois titres. Sa partie s’ouvre sur l‘impénétrable “Siege 1944”, sur lequel subsistent de très agréables sonorités noise, comme si la Seconde Guerre n’était elle-même pas assez violente. Une entrée en matière très intéressante.

Le titre suivant, “Niedobschutz 1945”, porte sur la ville polonaise de Niedobczyce, en Silésie, dont l’artiste de H.ø.s.t est originaire. L’ambiance est ici plus tamisée mais non moins angoissante, alors que rugissent en arrière-plan les orgues de Staline, nom donné aux Катюши, ces lances roquettes motorisés au bruit si caractéristique largement utilisés par l’armée soviétique durant la deuxième partie du second conflit global. Et comme une seule référence ne suffit pas, voici que se joint au marasme la fameuse chanson traditionnelle russe “Katioucha”, oeuvre de Mikhaïl Issakovski. “Wolfpack”, le dernier titre, permet de boucler l’écoute du split sur une note très ambient, délicatement entrecoupée d’une nouvelle marche militaire.

C’est donc un split assez contrasté mais très agréable que nous proposent les deux artistes polonais. Ages of Determination offre son lot de sensations fortes, toujours sur le thème des différentes guerres plus ou moins récentes que l’Europe a connues. Les deux projets ont déjà fait mieux, mais il est en tout cas appréciable de les voir mettre leurs forces en commun pour la réalisation d’un split.[/vc_column_text][/vc_column][/vc_row][vc_row][vc_column][vc_empty_space][/vc_column][/vc_row][vc_row][vc_column][vc_video link= »https://www.youtube.com/watch?v=cEcqrqya4GY » align= »center »][/vc_column][/vc_row]

Laisser un commentaire