Falgar – De Sangre y Sol

écrit par Maxime
0 commentaire

[vc_row][vc_column][vc_column_text]

Pays : États-Unis
Genre : Neofolk
Label : Non Posse Mori Records
Date de sortie : 4 Janvier 2019

Nouveau venu sur la scène dungeon synth francophone, Non Posse Mori Records s’est récemment distingué par la sortie d’un nombre titanesque d’albums au format digipack. Outre le dungeon synth, principal genre musical mis à l’honneur via le label, certains autres genres plus ou moins proches ont également vu des porte-bannières être produits. Falgar est de ceux-là. Originellement projet de black metal, le one man band portoricain a progressivement glissé vers un genre bien plus reposant, à savoir du neofolk qui sent bon la forêt et les pérégrinations en pleine campagne. Et c’est aujourd’hui de son dernier album, De Sangre y Sol, que nous allons parler.

Selon l’artiste, l’album que nous avons dans les oreilles a été composé et enregistré assez rapidement, en mai 2018 dans le Vermont, soit l’un des plus beaux États américains, et pourtant l’un des plus méconnus. Allez y faire un tour en plein automne, et on verra si vous êtes toujours attiré par la Californie ou par New-York. De Sangre y Sol est composé de onze titres de longueur plutôt respectable, tous marqués par les divagations rêveuses d’une à deux guitares, parfois agrémentées de légères percussions. Seul le dernier titre, “Hacia el Túmulo”, contient uniquement des touches ambient, mais il ne présente de toute manière pas un intérêt débordant.

Des chants en espagnols s’invitent à la fête et ajoutent une dimension très méditative à l’ensemble. Il est d’ailleurs agréable de constater que la langue espagnole peut offrir de tels moments de douceur, elle qui est souvent cataloguée comme une langue rapide et presque agressive (à raison, de mon opinion). Au premier abord, le ton adopté, plutôt haut perché, peut rebuter, mais il s’avère finalement qu’il rend l’ensemble presque grandiose, et se surprend à se perdre dans ces complaintes venues d’ailleurs. Ne vous attendez pas à trouver de la musique dansante ou un tant soit peu rythmée sur De Sangre y Sol. Le parti pris est celui du dépaysement et de la contemplation.

Au rayon des titres les plus réussis, on retrouve le titre entièrement instrumental “Tiempos Pasados”, qui brille par la nostalgie qu’il dégage. Avec lui, impossible de ne pas se rappeler au bon souvenir de joies révolues. On garde aussi “Baile del Sol”, dont les chants, plus atténués et aériens qu’ailleurs, ont une saveur toute particulière au dessus d’une mélodie là encore très mélancolique. Enfin, mention spéciale à la pochette qui affiche une photographie dont l’auteur est inconnu. Elle permet de faire voyager un peu plus l’auditeur vers les contrées contées dans la musique de Falgar.

Si l’envie d’ailleurs se fait sentir et que vous en avez marre de prospecter du côté du black metal ou du dungeon synth, donnez une chance au dernier album de Falgar. Le projet originaire de Porto Rico y sert une musique folk d’une rare délicatesse. Produit au format cassette au début de l’année par le label (français lui aussi) Solar Asceticists Productions, De Sangre y Sol l’est à nouveau, cette fois au format digipack, par Non Posse Mori Records. Ne manquez pas l’occasion de vous offrir un peu de répit.

[/vc_column_text][/vc_column][/vc_row][vc_row][vc_column][vc_empty_space][/vc_column][/vc_row][vc_row][vc_column][vc_video link= »https://www.youtube.com/watch?v=e9lntu5p420″ align= »center »][/vc_column][/vc_row]

Laisser un commentaire