Monarque – Jusqu’à la Mort

écrit par Maxime
0 commentaire

[vc_row][vc_column][vc_column_text]

Pays : Canada
Genre : Black Metal
Label : Sepulchral Productions
Sortie : 24 Juin 2019

Monarque, c’est l’un des vieux briscards d’une scène québécoise finalement assez jeune. Monarque, c’est aussi trois albums longue-durée de qualité entre 2007 et 2013, ainsi que des sorties mineures. Beaucoup de sorties mineures. Et au risque d’être là où on l’attend le plus, Monarque gratifie à nouveau son public d’un EP, le quatrième dans la carrière du groupe. Sauf que cette fois-ci, il fait son apparition après cinq années d’attente, et ça change la donne. Il faut dire qu’on a trouvé le temps long depuis Lys Noir, et ce même si le split Légendes (réalisé en compagnie de Csejthe, Chasse-Galerie et Forteresse) a pu faire patienter. Mais fort heureusement, Jusqu’à la Mort a fait son apparition.

Au sein du microcosme qui constitue la scène du genre officieux métal noir québécois, Monarque n’est pas n’importe quel groupe, et il le prouve encore, si cela était nécessaire, avec ce nouvel EP. Oui le ton est donné d’entrée de jeu, Jusqu’à la Mort est une très bonne sortie qui met les points sur les i sans tourner autour du pot. Trois titres pour une bonne vingtaine de minutes de musique. Sur le papier, ça annonçait déjà quelque chose de fouillé et de puissant, et la réalité confirme cette impression. Dévoilé en marge de la sortie de l’EP, le titre éponyme est le premier à hurler un black metal plutôt agressif mais pas dénué d’une certaine beauté.

Le titre s’ouvre sur la citation suivante, “si un monarque s’éloigne de Dieu, il rencontrera assurément Satan”. Intéressant pour mettre l’auditeur dans le bain. Les deux choses qui ressortent de “Jusqu’à la Mort” sont la rythmique dévastatrice une fois l’introduction terminée, ainsi que le son de guitare qui vient sublimer des riffs simples mais réussis. Sept minutes qui passent très vite et qui proposent une belle entrée dans l’EP de Monarque, mais comme dit précédemment, ce titre avait été dévoilé il y a déjà un moment. Ce qui nous intéresse, c’est donc ce que la sortie a d’autre à nous proposer. Et là encore, il y a à boire et à manger.

Si “Le Serment Prononcé” reprend pour ainsi dire les mêmes codes que le titre qui le précède, il se montre en revanche bien plus contemplatif, voire très atmosphérique à certains égards. À partir du moment où s’élève le son délicat d’une guitare acoustique, le titre arbore des atours presque mélancoliques du plus bel effet. On croirait même entendre Saor s’être invité à la danse dans certains riffs d’arrière-plan. Les hostilités s’accélèrent quelque peu vers la fin, mais sans jamais totalement couper avec la dimension très picturale en vigueur jusqu’alors. Un titre surprenant mais qui offre un contraste intéressant avec le titre précédent.

L’EP se clôt donc avec “Le Grand Deuil”, dont l’introduction (par ailleurs splendide, et diraient-on riche d’influences orientales ?) tranche réellement avec le black metal de Monarque. Mais Monarque reste Monarque, et son black refait justement son apparition assez vite. Mais là encore, l’admiration, l’émerveillement, le souvenir. Ce troisième titre semble lui aussi marqué par des émotions plutôt douces. Dix minutes d’un black metal enveloppant et fluide viennent fermer la danse. Un peu à la manière de ce que le groupe avait proposé sur Lys Noir il y a six ans, on passe régulièrement d’un black metal assez classique à quelque chose de bien plus atmosphérique. Et comme sur Lys Noir, c’est très réussi.

Cinq ans après sa dernière sortie, le style de Monarque a évolué, mais pas la qualité de ses compositions. Monarque jongle toujours avec les émotions, mais si le groupe a souvent privilégié un black metal sordide par le passé, il semble cette fois avoir jeté son dévolu sur les velléités les plus contemplatives que le black metal peut proposer. Ceux qui aimaient le groupe québécois pour sa relative agressivité pourraient être déçus par Jusqu’à la Mort, mais ceux qui appréciaient le style du groupe pour son dépaysement seront bel et bien conquis par l’expérience. Vivement le nouvel album.[/vc_column_text][/vc_column][/vc_row][vc_row][vc_column][vc_empty_space][/vc_column][/vc_row][vc_row][vc_column][vc_video link= »https://www.youtube.com/watch?v=HZ7Y2W2bpOw »][/vc_column][/vc_row]

Laisser un commentaire