Blut Aus Nord – Hallucinogen

écrit par M.
0 commentaire

[vc_row][vc_column][vc_column_text]

Pays : France
Genre : Black Metal
Label : Debemur Morti
Date de sortie : 19 Septembre 2019

Blut Aus Nord, fleuron de notre black metal hexagonal, a pris tout le monde de court avec son nouvel opus, Hallucinogen. Il faut bien reconnaître que les thèmes abordés par le groupe sont à mille lieux de ce à quoi il nous avait habitué, ce nouveau concept étant tourné essentiellement vers un univers résolument psychédélique. On remarque au passage un artwork soigné et déconcertant : des champignons hallucinogènes qui n’en finissent plus de pousser, munis de multiples globes oculaires, s’étendant vers une galaxie infinie. Comme un présage de ce qui est insufflé tout au long de ces quarante-huit minutes. Voilà qui promet d’être une aventure intense.

Le jeu en vaut-il la chandelle ? La prise de substances fût-elle bénéfique ? Il faut croire que oui. Tout d’abord, le premier morceau “Nomos Nebuleam”, nous plonge dans un spleen intense, tout en tempo accéléré et riffs heavy imparables. Premier single du groupe qui a fait l’effet d’une bombe, il est très marquant par son univers psychédélique. On perd volontairement la notion de temps et d’espace, l’univers entier apparaît comme un vortex infini qui n’en finit plus de nous absorber. C’est une hallucination auditive en bonne et due forme, semant le doute, la confusion, altérant tout sens de la réalité.

Ce qui frappe à l’écoute de cet album, c’est sa luminosité, tant il contraste avec le reste de la discographie du groupe, comme si Blut Aus Nord avait résolument l’intention de sortir une version limpide, éthérée des Memoria Vetusta, dénuée de toute poisse et catharsis. Immédiatement happé par l’énergie et l’hypnotisme des riffs, il en découle un aspect épique déroutant qui surprend l’auditeur. Les boucles envoûtantes entendues dans “Nebeleste” sont assez symptomatiques de la patte Blut Aus Nord, une approche industrielle, qui laisse pourtant place à des arrangements majestueux et des riffs épiques. Un mélange des genres savamment entretenu, un contraste qui réussit à faire planer l’auditeur, dont les sens sont déjà mis à rude épreuve. On apprécie également des pistes plus calmes et mélancoliques comme “Sybelius”, dotée d’une atmosphère apaisante et éthérée, assez caractéristique de ce qui peut se faire dans le black metal atmosphérique actuel. Et ça ne s’arrête pas là, puisque “Mahagma” alterne chœurs envoûtants et tremolo picking afin de créer un cosmos à son image. Hormis les chœurs quasi omniprésents, le chant est assez peu présent sur cet album, renforçant l’impression d’évoluer hors du temps, guidé par une créature omnisciente qui n’a rien d’un être humain.

Quelque part entre Oranssi Pazuzu et Darkspace, Hallucinogen distille une énergie incroyable, allie les moments épiques et les instants de grâce, tout en restant facile d’écoute et sans jamais être simpliste. C’est d’ailleurs à ce jour le plus accessible du groupe, qui plaira aux amateurs comme aux néophytes du black metal. Et c’est bien là toute la prouesse, arriver à créer une œuvre singulière, avec des structures musicales complexes, tout en restant accessible à l’écoute, en poursuivant une progression narrative qui fait sens. Il ne s’agit pas là d’une fantaisie évanescente, mais de la création d’un univers musical à part entière. On sent bien que le groupe n’a pas eu nécessairement à se défaire de son empreinte musicale de toujours. Écouter un nouveau Blut Aus Nord, c’est comme relire un classique, on lui trouvera toujours une nouvelle lecture, un sens caché, il nous fera toujours vibrer. Chaque digression a un sens, elle mène vers une suite logique afin de faire ressurgir nos émotions les plus enfouies. Hallucinogen est un album marquant, on se souvient rapidement de chaque riff, chaque structure dans chaque morceau distinct, c’est bien le signe qu’il n’est pas qu’un simple bad trip éphémère, puisqu’il reste gravé dans nos esprits. Il y a clairement dans Hallucinogen une quête effrénée de transcendance, un besoin de prouver constamment que la dimension terrestre dans laquelle nous nous trouvons ne suffit plus, elle a laissé place à un nouveau cosmos dont Blut Aus Nord est le démiurge.

Hallucinogen est un album hétérogène, avec divers degrés d’écoute qui se superposent, s’entremêlent, tel un palimpseste, tout en restant très limpide à l’écoute. On ne fera pas de hiérarchie, en disant que cet album est meilleur ou moins bon dans la discographie de Blut Aus Nord. Il est juste unique, audacieux, un virage intéressant entrepris par un groupe qui n’en finit plus d’innover. C’est une véritable expérience sonore, un délire auditif qui dépasse nos espérances. À la fois mélodique, déroutant, psychédélique, Hallucinogen parvient à s’affranchir des codes du black metal traditionnel. Tel un caméléon, Blut Aus Nord réussit une fois de plus à se fondre dans le paysage musical avec un talent inégalé.

[/vc_column_text][/vc_column][/vc_row][vc_row][vc_column][vc_empty_space][/vc_column][/vc_row][vc_row][vc_column][vc_video link= »https://youtu.be/qk9Eb4i6Wn8″][/vc_column][/vc_row]

Laisser un commentaire